Publié le 26 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Alerte rouge sur le vin] Réchauffement climatique : la technologie au secours des vignes

Capteur météo, drone de précision, robot désherbant intelligent... Les vignerons utilisent de plus en plus d'outils technologiques pour résister au changement climatique. À l’occasion des fêtes de fin d’année, Novethic vous propose, toute la semaine, de plonger sans modération dans le monde du vin.

Les nouvelles technologies permettent aux vignerons de mieux s'adapter au changement climatique.
©CC0 ©CC0 ©Sun'R

1. Des drones de précision pour limiter les pesticides

Deux anciens ingénieurs d'Airbus ont conçu un drone automatisé qui permet de détecter les symptômes des principales maladies de la vigne, comme le mildiou par exemple. Un moyen de prévenir l'expansion de la maladie mais aussi de limiter l'usage des pesticides. Car plus la détection de la maladie est précoce, moins le traitement est massif. L'application s'appelle Chouette et coûte entre 10 et 20 euros par mois à l'hectare.

2. Un filet anti-grêle contre les aléas climatiques

C'est un des fléaux de la viticulture. Des épisodes de grêle, de plus en plus fréquents et violents, s'abattent sur l'Hexagone, faisant perdre aux vignerons une partie de leur récolte. Jusqu'ici interdit pour les vins en appellation d'origine, le filet anti-grêle a été autorisé en juillet 2018 par l'INAO, organisme qui gère les appellations agricoles. Un moyen de préserver sa récolte face aux événements extrêmes de grêle sans pour autant modifier "artificiellement et de façon substantielle les caractéristiques fondamentales du milieu naturel concerné".

3. Une centrale vitivoltaïque, un parasol pour raisins

Avec le réchauffement climatique, les raisins arrivent à maturité bien plus vite et sont plus sucrés. Conséquences : les vins sont plus alcoolisés. Pour limiter cet impact, tout en produisant de l'électricité, une première centrale vitivoltaïque a été inaugurée début novembre dans les Pyrénées-Orientales au-dessus des vignes. Les 300 000 panneaux solaires peuvent être orientés, de manière à laisser passer quelques rayons, et produisent assez d'électricité pour alimenter 15 000 habitants.

4. Le robot Vitirover pour remplacer le glyphosate

Vignes, fermes photovoltaïques, bordures de voies ferrées… Le petit robot tondeur Vitirover peut se faufiler dans les zones les plus difficiles grâce à ces capteurs et sa petite taille. "Il épargne les sols grâce à sa légèreté en évitant les tassements que peuvent provoquer les tracteurs ou les chevaux", explique l'entreprise. Chaque robot est alimenté à l'énergie solaire et à une autonomie de six à neuf heures. Ces robots sont déployés en troupeaux et supervisés par un "berger", un gestionnaire de flotte, qui suit leur travail depuis son ordinateur.

5. Des capteurs météo ultra-précis pour limiter les maladies et la sécheresse

De plus en plus de sociétés proposent aux vignerons des capteurs de météo ultra-précis à planter directement dans les allées des vignes. L'application Weenat par exemple, permet de calculer l'hygrométrie, la pluviométrie, la température de l'air et du sol ou encore la teneur en eau dans le sol et donc de visualiser les seuils de stress hydriques. Des données qui permettent de mieux maîtriser son arrosage et d'anticiper le risque de maladies qui vont se développer en fonction de certains paramètres comme la pluie, l'humidité, etc. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Alerte rouge sur le vin] Le sulfate de cuivre, le "pesticide des vignerons bio", réautorisé par l’Europe

C’est le pesticide qui fait débat dans la filière viticole bio. Le sulfate de cuivre, le plus célèbre fongicide utilisé pour la vigne, vient d’être homologué de nouveau en Europe, malgré les risques de pollution des sols. À l’occasion des fêtes de fin d’année, Novethic vous propose, toute...

Aléas climatiques : la production française de vin en danger

La production française de vin a baissé de 19 % cette année par rapport à 2016. Comme celles de l'Italie et l'Espagne, elle subit de plein fouet l'accumulation d'aléas climatiques : gel, canicule, sécheresse... Une lourde perte pour les viticulteurs : seulement 20 % d'entre eux sont...

Sial2018 : Trois aliments complètement bizarres mais responsables

Ils sont bons, ils sont sains, ils sont responsables mais ils sont aussi très bizarres. Entre la tablette de chocolat faite de betterave, la barre vegan qui remplace un repas, le fruit peu ragoûtant substitut de la viande… Le Salon international de l'alimentation (SIAL), qui s'est déroulé...

Ces cinq aliments, symboles de notre mode de vie, sont menacés par le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique, c'est la montée des eaux, les canicules, les ouragans, la perte de biodiversité, mais c'est aussi une menace pour nos habitudes alimentaires. Du café au chocolat en passant par le vin, la bière et les huîtres... Cinq produits, symboles de notre mode de vie,...

[Quiz] Consommation responsable : êtes-vous prêt à fêter Noël de manière durable ?

Pour Noël, Novethic vous propose un quiz sur la consommation responsable. Entre les vêtements, le sapin, le foie gras, le nouveau smartphone... A-t-on vraiment conscience de l'impact de notre consommation quotidienne ? La rédaction vous met au défi. 

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Pierre Rabhi est mort, mais pas son rêve de "sobriété heureuse"

C’était le pionnier de l’agroécologie, le porte-voix des "Colibris" appelant chacun à "faire sa part" : Pierre Rabhi est mort à l’âge de 83 ans le 4 décembre laissant orphelin les adeptes de la "sobriété heureuse". Après avoir connu une certaine notoriété comme pionnier de l’agroécologie, il avait...

Agriculture pac climat bence balla schottner unsplash 01

La nouvelle PAC, censée verdir l'agriculture européenne, fait polémique

Le Parlement européen a validé la réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui fixe les grandes orientations agricoles à partir de 2023 pour quatre années. Dotée d'un budget de 387 milliards d'euros, ce pilier de l’Union européenne a été conçu pour "verdir" l'agriculture. Mais ses détracteurs...

Déforestation Amazonie istock

Malgré les promesses de Jair Bolsonaro, la déforestation en Amazonie n'a pas cessé d'augmenter

La déforestation en Amazonie brésilienne progresse pour la troisième année consécutive, une conséquence directe des politiques menées par le président Jair Bolsonaro. L'observatoire du climat accuse le Brésil d'avoir dissimulé ces conclusions avant la COP26 sur le climat, au cours de laquelle le...

Manifestation agriculture inde Xavier Galiana AFP

La révolte des paysans indiens a payé : le gouvernement annonce le retrait de la très controversée réforme agricole

C’est un moment rare. Le Premier ministre Narendra Modi s’est incliné face à la mobilisation, qui dure depuis plus d’un an, des paysans indiens. Il a annoncé le retrait de sa réforme agricole qui risquait d’obliger les agriculteurs à brader leurs marchandises aux grandes entreprises pour les...