Publié le 14 septembre 2019

ENVIRONNEMENT

[À l’origine] Le glyphosate, de détergent pour canalisation à herbicide le plus vendu au monde

La naissance du glyphosate est une histoire peu commune. Le premier usage de cette molécule, agent actif du Roundup, devenu l'herbicide le plus vendu au monde, est en réalité celui de détergent capable de détartrer les chaudières et les canalisations. C'est Monsanto, en 1974, qui comprendra ses effets sur les plantes. Le glyphosate devient alors un herbicide total, redoutablement efficace... et contesté.

Ce n'est qu'en 1974, plus de 20 ans après sa découverte, que le glyphosate est utilisé comme herbicide.
CC0

C’était en 1950. Henri Martin, chimiste suisse, synthétise une molécule pour le laboratoire pharmaceutique Cilag. Son nom ? N-phosphonomethyl-glycine. Pendant 14 ans, la molécule ne trouve pas d’application dans le champ pharmaceutique, elle est donc revendue à d’autres pour être testée. C’est la compagnie américaine Stauffer Chemical Company qui va être la première à breveter la molécule. Et son application est plus que surprenante : le glyphosate va être utilisé comme chélateur de métaux.

"Son premier usage n’était pas celui de désherbant mais de détergent capable de détartrer les chaudières et canalisations d’eau"', expliquait fin 2017 à Novethic Marie-Monique Robin, journaliste d’investigation et réalisatrice du documentaire "Le Roundup face à ses juges. "Le glyphosate a la capacité de fixer les métaux et de les rendre solubles dans l’eau", soulignait-elle.

Adoucisseur d'eau

En 1970, c’est au tour de Monsanto d’entrer dans la danse. Les scientifiques de la compagnie américaine cherchent d’abord l’intérêt du glyphosate en tant qu’adoucisseur d’eau. Mais c’est le chimiste John Franz qui trouvera les effets de la molécule sur les plantes. En 1974, le glyphosate devient un herbicide total redoutablement efficace qui détruit toute forme de végétation. Il devient l'agent actif du Roundup, l'herbicide phare de Monsanto. En 2000, la licence le brevet de la firme passe dans le domaine public. Le glyphosate devient alors le pesticide le plus vendu au monde.

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l'Organisation mondiale de la santé a classé le glyphosate comme cancérogène probable mais une bataille scientifique est menée depuis, sur fond de lobbying. Monsanto, rachetée par Bayer en 2018, fait l'objet de plus de 18 400 plaintes rien qu'aux États-Unis concernant les effets du Roundup sur la santé. En moins d'un an Bayer a perdu 40 % en bourse. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Coronavirus risque mondial penurie alimentaire afp

Le Coronavirus pourrait provoquer une pénurie alimentaire mondiale, alertent les experts

Le Coronavirus va-t-il provoquer une crise alimentaire mondiale ? C'est ce que craignent trois organisations mondiales, la FAO, pour l'alimentation, l'OMC pour le commerce et l'OMS pour la santé. Plusieurs facteurs sont en effet en train d'enrayer la machine alimentaire mondiale : les surstocks que...

Coronavirus Paris particules fines

Coronavirus : les Parisiens découvrent l'odeur des champs... et ce n'est pas une bonne nouvelle

En confinement, les Parisiens se sont étonnés de sentir une odeur de ferme dans la capitale. Ces effluves proviennent de l'épandage agricole des exploitations alentour. Or, plusieurs études montrent que ces particules fines aggravent les impacts sanitaires lors de la contagion du Coronavirus. Alors...

Alimentation coronavirus masque SEBASTIEN BOZON AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Retrouver une souveraineté alimentaire en France

Alors que la crise sanitaire liée au Coronavirus oblige la France au confinement, la question de la souveraineté alimentaire n'a jamais été aussi importante. Si le gouvernement assure qu'il n'y aura pas de pénurie, il est temps pour l'Hexagone de questionner son modèle : un fruit et légume sur deux...

Nouveau label equitable bio guerre des prix

Pour contrer la guerre des prix dans le bio, les agriculteurs lancent un label plus équitable

Face à la guerre des prix que mène la grande distribution dans la filière bio, les agriculteurs du secteur viennent de lancer le label Bio Français Equitable (BFE) qui intègre un volet social impliquant une juste rémunération des paysans. Alors que la filière bio change d'échelle à grande vitesse,...