Publié le 17 janvier 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Pacte : donnez votre avis sur la future loi entreprise

Du 15 janvier au 5 février, le gouvernement propose à chacun d'entre nous de donner son avis sur la future loi entreprise, baptisée Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises). 31 mesures phares sont soumises aux commentaires et aux votes. Mais le citoyen est également appelé à proposer ses propres contributions. Une nouvelle façon de fabriquer des lois qui rencontre déjà un certain succès avec plus de 11 000 votes en à peine deux jours. Le projet de loi sera présenté en avril. 

La consultation publique est ouverte en ligne jusqu'au 5 février.

C’est une procédure tout à fait particulière. Depuis le 15 janvier et jusqu’au 5 février, les Français sont invités à s’exprimer sur la future loi entreprise, baptisée Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) à travers la plateforme dédiée : www.pacte-entreprises.gouv.fr. Ils sont appelé à commenter 31 mesures et à voter pour les plus pertinentes d’entre elles. Et même à proposer leurs propres idées de contributions.

Parmi les mesures phares du projet, on trouve la possibilité d’adopter un objet social élargi aux entrepreneurs qui le souhaitent. Mais aussi la création d'un droit à l’innovation pour les salariés ou encore la promotion de nouveaux investisseurs en renforçant le droit des actionnaires minoritaires. Pour l’heure, quelque 1 200 participants se sont prêtés au jeu et ont déjà soumis plus de 2 200 contributions et réalisé 11 000 votes. En à peine deux jours ! Signe que cette nouvelle façon de fabriquer des lois plaît.

Co-construction

"Le nombre de votes sur chaque proposition, d’arguments et les participants sont visibles par tous, de manière transparente, en temps réel", précise le ministère dans un communiqué. "Ces propositions ne sont ni définitives, ni exhaustives. Le Pacte a vocation à s’enrichir au cours des prochaines semaines", prévient le ministère, qui indique que "les principaux contributeurs seront invités au ministère de l’Économie et des Finances pour échanger et débattre de vive voix avec les ministres".

Cette consultation publique s’inscrit dans la lignée de la méthode de co-construction choisie pour préparer la loi. La première étape a eu lieu entre octobre et décembre et a regroupé six binômes associant un parlementaire de la majorité et un chef d’entreprise. Le projet de loi sera présenté en avril en conseil des ministres.

Concepcion Alvarez @conce1



© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Amazon microsoft apple

Découvrez les 20 entreprises qui ont le plus prospéré pendant la crise du Covid-19

Malgré une crise économique mondiale et un confinement lié à la pandémie de Covid-19, certaines entreprises ressortent fortifiées de cet épisode. C'est le cas des géants du web comme Microsoft, Apple ou Facebook, mais aussi des groupes de commerce en ligne comme Amazon. Plus surprenant, Tesla, le...

Resilience iStock erhui1979

La RSE, facteur de résilience et de compétitivité des entreprises face à la crise du Covid-19

Face à la crise sanitaire, il peut être tentant de mettre au second plan les questions environnementales. Ce serait pourtant une erreur avertissent Entreprises pour l’environnement (Epe) et le Boston Consulting Group (BCG). Dans un rapport basé sur de nombreux entretiens de dirigeants, les deux...

Equipe dirigeante CCO

Les grands patrons encore hermétiques au modèle durable, selon le Pacte Mondial

Encore trop peu d’entreprises prennent en compte les Objectifs de développement durable, selon le Pacte Mondial des Nations-Unies. La raison en est simple, cela ne fait pas partie de leur fiche de poste, une expérience en développement durable n’étant requise que pour 4 % des recrutements de grands...

Carlos Ghosn Renault retraite Liban JosephEid AFP

Carlos Ghosn donne des leçons de gouvernance sur l’Alliance Renault-Nissan

Dans une interview au Parisien, Carlos Ghosn défend son bilan à la tête de l’Alliance entre Renault, Nissan et Mitsubishi. L’ex-PDG du groupe fustige ses successeurs, dont les résultats sont "lamentables", et déplore la tournure que semble prendre l’Alliance. Malgré le cumul des pouvoirs qui le...