Publié le 27 juillet 2021

ENTREPRISES RESPONSABLES

Responsibility Europe : le nouveau label RSE qui veut fédérer à l’échelle européenne

Donner une identité européenne à la Responsabilité sociétale des entreprises. Voilà le but du nouveau label RSE Responsibility Europe. Ce dernier va labelliser des entreprises et organisations déjà labellisées au niveau national par des organismes reconnus pour pouvoir leur donner une visibilité et une dimension européenne voire internationale. Une initiative portée pour l'instant en France, au Luxembourg et en Suisse.

Label rse europe guillaume perigois unsplash
Trois organismes de certification au sein de l'Union européenne viennent de créer le label Responsibility Europe.
Guillaume Perigois Unsplash

Comment une entreprise française labellisée pour sa performance environnementale et sociale dans l’Hexagone peut-elle faire valoir ses atouts en Europe et à l’international ? C’est la question que se sont posés les organismes de certification français Afnor, luxembourgeois Indr et suisse Ecoparc. Les trois organismes viennent ainsi de créer le label européen Responsibility Europe. Ce dernier n’a pas vocation à s’ajouter à la longue liste des labels RSE qui se multiplient mais plutôt à fédérer les entreprises labellisées au niveau national autour d’une étiquette commune. 

"Cette initiative répond à un vrai besoin, celui de donner une identité européenne à la RSE", affirme Alain Jounot, responsable du département RSE chez Afnor. "Le but est de réunir les labels RSE les plus crédibles du marché et d’offrir aux entreprises une reconnaissance supplémentaire à l’international", ajoute l’expert. Concrètement, une entreprise française déjà labellisée Engagé RSE (un label français remis par l’Afnor) recevra automatiquement le label Responsability Europe car Engagé RSE répond aux critères d’exigences sur lesquels se sont mis d’accord les trois organismes européens Afnor, Indr et Ecoparc. Mais Responsibility Europe reste ouvert à toutes les candidatures et appelle les autres organismes ayant développé à un label RSE à se joindre au mouvement. 

Des critères exigeants

"Nous avons défini un manifeste qui est basé sur la robustesse et la crédibilité. La robustesse repose sur les critères d’évaluation, une méthodologie transparente ou encore l’échelle de maturité. La crédibilité concerne, elle, l’indépendance, l’impartialité et la compétence de l’organisme labellisateur", explique Alain Jounot qui cite la norme internationale ISO 26 000 et les objectifs de développement durable comme fondement. 

"Ce nouveau label Responsibility Europe arrive à point nommé pour les banques qui souhaitent faire valoir leur stratégie européenne en matière RSE au moment où leur engagement dans la finance durable est devenu incontournable", a réagi dans un communiqué Catherine Bourin, membre du comité de direction de l’Association des banques et banquiers du Luxembourg.

L'avis est partagé par d'autres secteurs. Thierry Linder, directeur général de l’écoconstructeur suisse Marti Arc Jura estime ainsi que dans "un secteur de la construction très concurrentiel et trop souvent identifié comme peu enclin à promouvoir des solutions éco-responsables, il est devenu crucial de démontrer un engagement clair et une performance avérée en matière de RSE par le biais de mesures concrètes. La certification EcoEntreprise RSE Excellence et le label Responsibility Europe nous permettent de le faire avec une crédibilité et une reconnaissance maximale, en Suisse comme à l’étranger".

Donner de la crédibilité 

Au sein de l’Union européenne, la France est pionnière dans la labellisation RSE. Peu d’États membres ont développé des labels sur le sujet. On trouve ainsi l’Espagne, la Suisse, l’Irlande ou encore le Danemark. "L’objectif est, dans un proche avenir, que deux ou trois pays européens nous rejoignent. On espère aussi qu'en l’Italie par exemple, où beaucoup de démarches RSE se développent mais peu de labels, Responsibility Europe puisse enclencher une dynamique", note Alain Jounot. 

L'initiative, qui permettrait de créer un vrai mouvement européen, est soutenue par le ministère luxembourgeois de l'Economie. "Nous soutenons le label Responsibility Europe car il est un instrument important de la transition vers l'économie de demain qui respecte les ressources naturelles et qui sert l'intérêt commun", a fait valoir le ministre Franz Fayot. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

C I O

RSE : Pourquoi les "Chief Impact Officers" sont une bonne nouvelle pour réduire l'empreinte environnementale des entreprises

De plus en plus d’entreprises nomment des "Chief Impact Officers" au sein de leur comité exécutif. Si leurs missions s’apparentent à celle du "directeur développement durable" ou "de la RSE", elles permettent d'aller plus loin en amenant les entreprises à mesurer leurs progrès concrets en matière...

Entreprises vertes 01

La France, pays où les entreprises engagées sont parmi les plus performantes au monde

L'Hexagone se distingue dans un domaine porteur, la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Le pays arrive en effet dans le trio de tête du palmarès d’Ecovadis des pays les plus performants en la matière, juste derrière la Suède et la Norvège et loin devant l’Allemagne (15e) ou les États-Unis...

Podium gagnant leader cocorico pixabay

Danone et L’Oréal parmi les 14 entreprises leaders sur l’environnement au niveau mondial

Danone et L'Oréal trustent le podium du CDP (ex-Carbon Disclosure Project) depuis plusieurs années déjà. Véritable référence en matière de transparence environnementale, il classe chaque année les entreprises les plus vertueuses au niveau mondial. Les deux Françaises font ainsi partie des 14 leaders...

Photo Tournage Secoya 1

Secoya veut réduire l’empreinte environnementale des tournages

Depuis dix ans, le secteur de l’audiovisuel français opère une lente mue afin de réduire son empreinte environnementale. Fondée par deux régisseurs, la startup française Secoya – Ecotournage a développé des outils pour rendre les tournages plus verts, comme un calculateur d'émissions de CO2, et...