Publié le 19 janvier 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Repenser l’entreprise : l’assemblée repousse un texte PS en raison de la loi Pacte à venir

L’Assemblée nationale a repoussé jeudi une proposition de loi portée par les députés socialistes Dominique Potier et Boris Vallaud. Le texte avait déjà été rejeté en commission le 10 janvier. Pour les députés de la majorité, celui-ci empiète en effet sur les plates-bandes du Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte) attendu au printemps et pour lequel une concertation publique a été lancée mi-janvier.

Assemblee nationale hemicycle plein vue panoramique
Le 18 janvier 2018 les députés ont renvoyé la propositon de loi "Nouvelle entreprise, nouvelles gouvernances" en commission. Un "enterrement" de la proposition selon l'un des porteurs du texte Boris Vallaud.
Assemblée nationale

La réforme de l’entreprise passera par le Pacte et uniquement par cette loi. C’est en substance le message adressé hier par les députés La République en marche (LREM) aux porteurs de la proposition de loi "entreprise nouvelle et nouvelles gouvernance". Celle-ci était portée par les députés Nouvelle Gauche (PS), Dominique Potier, à l’origine notamment de la loi sur le devoir de vigilance, et Boris Vallaud.

Les députés ont en effet adopté une mention de renvoi en commission par 35 voix pour et 19 contre. Le 10 janvier dernier, la commission des lois avait pourtant déjà rejeté les 11 articles de cette proposition. Motif principal : ces thèmes sont  "en cours de traitement" dans la préparation du projet de loi sur la croissance des entreprises ("Pacte"). En commission, les députés LREM avaient aussi évoqué une proposition "inaboutie" posant "des difficultés techniques et juridiques".

Un "enterrement" de la proposition selon Boris Vallaud

La proposition de loi visant "à réconcilier entreprise et société" par des "valeurs humanistes" portent en effet sur des thèmes similaires à ceux du Pacte. Parmi les 12 propositions du texte on trouve en effet la modification du code civil pour tenir compte des conséquences économiques, sociales et environnementales, la codétermination (renforcement de la présence des salariés dans les conseils d’administration) ou la création d’un statut de "société à mission" partagée.

D’autres points vont cependant plus loin que le texte porté par le gouvernement. Ils évoquent les questions de reporting fiscal pour lutter contre l’évasion discale, un droit de vote triple pour les actionnaires longue durée ou un écart "décent de revenu". Le texte est ainsi jugé comme l'un des plus "ambitieux et novateurs" sur l'entreprise par Xavir Hollandts, enseignant-chercheur à Kedge-Business School et spécialiste de la gouvernance des entreprises.

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, a tenu à rassurer les porteurs de projets, précisant que "Nous ne renvoyons pas ce sujet aux oubliettes, nous nous donnons juste des moyens de mieux cerner, traiter ces questions centrales pour la vie des entreprises. Votre initiative a permis d’ouvrir le débat et nous vous en remercions". Mais pour Boris Vallaud, c’est tout simplement "un enterrement" de la proposition.

Béatrice Héraud @beatriceheraud

 

 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Micro Europe1

L’audience à tout prix : un modèle à risque bientôt expérimenté par Europe 1 ?

L’arrivée à Europe 1 de l’ancien rédacteur en chef de Valeurs Actuelles a créé un malaise au sein des journalistes au groupe. Ceux-ci demandent aux dirigeants revoir leurs positions sur ce choix en matière de "valeurs éditoriales" pour la chaîne de radio attachées qui se veut "non idéologisé". À...

Impact Score LyssenkoAlexander 01

À l’occasion du plan de relance, les entrepreneurs sociaux poussent le déploiement d'un Impact score

Lors de son université d’été sur l’économie de demain, le mouvement des entreprises sociales et solidaires a dévoilé un nouvel outil : l’Impact score. Un outil qui permet d’évaluer la durabilité d’une entreprise et de la rendre transparente pour les consommateurs et les employés. À l’heure où se...

RioTinto Pilbara Australie

Après avoir détruit un site aborigène historique, Rio Tinto coupe les bonus de ses dirigeants

Rio Tinto fait son mea culpa pour la destruction, en mai dernier, d’un site aborigène vieux de 46 000 ans dans l’ouest australien. Le conseil d’administration a décidé de sanctionner trois dirigeants, dont Jean-Sébastien Jacques, le directeur général du groupe, en supprimant leurs bonus. Une...

Mesures verte relance iStock anyaberkut

Relance post-Covid : trois mesures essentielles pour transformer durablement les entreprises

Les entreprises françaises sont actuellement réunies à l'événement annuel du Medef pour demander l'aide du gouvernement afin de relancer une économie mise à genoux par l’épidémie de coronavirus et la rendre plus durable. Cette réflexion est mondiale. Trois grandes mesures se détachent déjà : une...