Publié le 18 janvier 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Lactalis, un modèle opaque à contre-courant de la transparence exigée par la société

Alors que des perquisitions ont eu lieu au siège de Lactalis à Laval et dans l'usine de Craon (Mayenne), le groupe connu pour son manque de transparence, tente de donner le change avec un mea culpa dans une interview inédite dans la presse. Mais cela ne suffira pas. Avec cette affaire, le leader mondial du lait risque de payer au prix fort son opacité et l'absence de politique de responsabilité sociale et sociétale. 

Lactalis laval Jean Francois Monier AFP
Des éleveurs laitiers bloquent une laiterie de Lactalis près de Laval le 23 mars 2016.
Jean-François Monier AFP

Il compte 75 000 salariés à travers 85 pays, 246 sites de production, pèse plus de 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires et fabrique quelques-uns des produits préférés des Français (Camembert Président, roquefort Société, mozzarella Galbani, feta Salakis, crème fraîche Bridelice, beurre Bridelight, lait Lactel...).

Pourtant, derrière l’empire Lactalis, leader mondial du lait... Quasi-impossible de mettre un visage. Et pour cause, Emmanuel Besnier dirige le groupe familial depuis près de 18 ans dans la plus grande discrétion, suivant la tradition imposée avant lui par son père. En août 2016, Stéphane Le Foll, alors ministre de l'Agriculture, déclarait alors à son sujet : "On ne le voit jamais. Je ne l'ai jamais vu. Je n'ai pas son portable."

Un management de l'ancien monde

En pleine crise du lait contaminé aux salmonelles, le patron a refusé de se rendre à une première convocation. Il s'est déplacé finalement à Bercy le 12 janvier... Six semaines après le début du scandale. Dimanche 14 janvier, contraint et forcé, celui qui possède la huitième fortune de France, s'expose enfin au grand public dans une interview dans le Journal du dimanche où il promet d’indemniser toutes les familles de victimes.

Mais, pour la société civile et les consommateurs, il est trop tard. "Nous sommes passés de l’incident, à l’accident, puis au déni. C’est ça qui ne passe pas. On ne dit pas qu’il ne doit pas y avoir d’erreur, mais qu’il faut les gérer au mieux dans l’intérêt de la Société et non pas de l’entreprise", commente Patrick d’Humières, consultant et expert de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

"Lactalis paye son management de l’ancien monde, sans rendre de comptes, sans dialoguer, sans négocier et sans collaborer avec ses parties prenantes. Ça ne tient plus ! D’autant que le management du monde de demain, incarné par exemple par Danone, le disqualifie. On aurait sans doute davantage pardonné à Emmanuel Faber (PDG de Danone reconnu pour son engament sociétal, ndlr) qu’on est prêts à le faire avec Besnier ".  

Confrontation, opacité et cartels  

Lactalis est en bras de fer permanents avec les producteurs de lait, dont il consomme 20 % de la production en France. "L’entreprise est à 100 % familiale et fonctionne sur un mode conflictuel, très frontal. Les éleveurs sont traités comme des "fournisseurs de minerai" selon leur propre expression, coincés dans un marché en stagnation où il est difficile de trouver des collecteurs et des débouchés", témoignait Elsa Casalegno, journaliste à La France agricole, dans un entretien à Novethic.

Par ailleurs, comme à son habitude, l'entreprise n’a pas publié ses comptes au 31 décembre 2017 alors que la loi l’y oblige. Elle préfère le risque d'une amende, qui s’élève jusqu’à 2 % du chiffre d’affaires par jour de retard ! En mars, une plainte a été déposée devant le tribunal de commerce de Laval et Rennes, pour obtenir la publication des comptes... Mais le tribunal de Laval, ville où est implanté le siège du groupe, s’est déclaré incompétent, car un de ses juges est aussi salarié de Lactalis.

Le géant laitier est de plus cité dans de nombreuses affaires de cartels du lait ou du yaourt, pénalisant les producteurs. Il a même été condamné en 2015 pour entente illicite sur les prix.

Le modèle durable et responsable est le seul légitime

"Le manque de transparence de Lactalis induit de la défiance et de l’incompréhension en cas de crise. Il va être d’autant plus difficile désormais de remonter la pente, analyse Farid Baddache, directeur général du réseau BSR (Business for Social Responsibility). Mais au-delà de la question éthique, c’est la question de la capacité de l’entreprise à être compétitive qui se pose." 

"Ce que reflète finalement ce scandale est un changement de paradigme majeur que nous avons opéré ces dernières années. Désormais les entreprises qui continuent d’agir comme Lactalis se mettent en très grand danger. Elles risquent de payer leur manque de RSE au prix fort. Le modèle de management durable et responsable est devenu le seul légitime", complète Patrick d’Humières.

Le cas d’école Lactalis éclairera sans doute le débat autour de la future loi sur l’entreprise qui prévoit de modifier le code civil pour y introduire l’objet social de l’entreprise. Une mesure qui est d'ailleurs ardemment défendue par le président de Danone !  

Concepcion Alvarez @conce1

Voir le rapport de BSR sur la culture éthique

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

L’affaire Lactalis met la filière française du lait en ébullition

En ayant mis sur le marché des lots de lait infantile contaminé, Lactalis menace la santé des consommateurs, la pérennité de sa propre entreprise, mais aussi celle des 20 % de producteurs français qui fournissent l’industriel. Au-delà de sa réputation, Lactalis doit aussi préserver l’image...

Le gouvernement convoque Lactalis, et la grande distribution après des "comportements inacceptables" sur l’affaire du lait contaminé

Le gouvernement a exigé jeudi des explications sur la commercialisation par plusieurs distributeurs (Leclerc, Carrefour, Auchan, Système U) de produits Lactalis qui auraient dû être retirés de la vente à la suite d'une contamination à la salmonelle, dénonçant un "dysfonctionnement majeur"...

Lactalis rappelle 12 millions de produits dans 83 pays… Une opération d’une ampleur inédite

Face à la crise qui menace de mettre à genoux l’entreprise Lactalis après la découverte de contamination à la salmonelle dans du lait infantile, le PDG sort l’artillerie lourde. Il annonce le rappel de 12 millions de produits issus de l’usine de Craon en Mayenne. L’entreprise va indemniser...

E.Leclerc reconnaît avoir vendu des produits Lactalis malgré le rappel en vigueur

Le distributeur E.Leclerc révèle avoir distribué des lots de lait infantiles inerdits dans plusieurs de ses magasins. Ces derniers avait fait l'objet d'un rappel massif, le 21 décembre dernier, sur décision du gouvernement après la découverte d'une contamination à la salmonelle dans...

Lactalis : enquête ouverte après la contamination de laits infantiles aux salmonelles

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris, notamment pour "blessures involontaires" et "mise en danger de la vie d'autrui", dans l'affaire des laits infantiles contaminés par des salmonelles qui a contraint Lactalis à rappeler des milliers de tonnes de produits.

Le site de Lactalis était contaminé aux salmonelles mais les contrôleurs n'ont rien vu

[Mise à jour le 4 janvier 2017] L'affaire du lait contaminé aux salmonelles prend une nouvelle ampleur. Le Canard Enchaîné a révélé le 3 janvier que les autorités sanitaires avaient contrôlé le site Lactalis de Craon en septembre sans détecter aucune trace de salmonelle. Or, le groupe...

Salmonelle : Lactalis rappelle 720 nouveaux lots de laits infantiles, preuve d'un manque de traçabilité

[Mise à jour le 21 décembre 2017] Lactalis vient d'annoncer le retrait de 720 nouveaux lots de laits infantiles, en plus de 625 déjà retirés depuis le 2 décembre. Preuve, selon Foodwatch, que des problèmes de traçabilité ralentissent le processus des rappels. Même pour le gouvernement...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

AG Maif DR

Loi Pacte : la Maif, première grande entreprise à se transformer en société à mission

La Maif est la première entreprise à déclarer entamer sa transformation pour adopter le statut d’entreprise à mission ouvert par la loi Pacte d’ici le printemps 2020. Un moyen pour l’assureur "militant", selon son mantra, de valoriser sa différence dans un secteur particulièrement concurrentiel.

Impak capture ecran

Avec son application et sa monnaie virtuelle, la fintech Impak veut booster l’économie à impact positif

Créer un écosystème vertueux, permettant de développer l’économie à impact positif, c’est l’objectif de la fintech canadienne Impak finance. Elle revendique déjà 10 000 utilisateurs et des milliers d’entreprises identifiées comme pouvant contribuer positivement à la société et l’environnement. Après...

10 pour tout changer

10% Lab, la nouvelle initiative gouvernementale pour engager les entreprises dans la transition

Après le French Impact, le Pact for Impact, voici le 10 % Lab. Une nouvelle initiative gouvernementale destinée à rassembler les entreprises autour de la transition écologique et sociale. L’objectif : montrer que le gouvernement agit sur le sujet alors que l’écologie a été un thème porteur lors des...

Emmanuel Macron Industrie EricFeferberg AFP

Faber, Pinault, Lévy, Frérot, Senard : Les hommes du Président pour une industrie plus durable

L’ancien ministre de l’Économie, devenu Président de la République, a ses alliés au sein du tissu industriel. À la tête de grandes multinationales, ces personnalités, toutes des hommes, sont alignées sur la position du chef de l’État pour moderniser l’industrie et parfois la rendre plus durable....