Publié le 08 décembre 2017

ENTREPRISES RESPONSABLES

Plateforme RSE : un nouveau président... et des défections

La plateforme RSE, l’instance de concertation sur la responsabilité sociétale des entreprises placée sous l’égide du Premier ministre, a élu son nouveau bureau et placé à sa tête un représentant associatif : Sylvain Boucherand, administrateur et trésorier d’Humanité et Biodiversité. Mais la plateforme ne correspond plus aux attentes d’autres ONG. Les Amis de la Terre et Action Aid-Peuples Solidaires ont décidé de claquer la porte.

Plateforme RSE
Une des réunions de la Plateforme RSE dans les locaux de France Stratégie qui l'héberge.
© Thierry Marro - France Stratégie

Jeu de chaises musicales à la "Plateforme RSE", cet organe de concertation créé en 2013 et destiné à alimenter une réflexion multi parties prenantes sur la responsabilité sociétale des entreprises. Lors de son assemblée plénière qui s’est tenue le 6 décembre, celle-ci a élu son nouveau bureau. Et doit faire face à la défection de deux ONG.

C’est un représentant associatif qui présidera désormais la plateforme. Il s’agit de Sylvain Boucherand en tant qu’administrateur et trésorier d’Humanité et Biodiversité. Mais l’homme est aussi président et co-fondateur du cabinet de conseil en RSE B&L Évolution. Il était aussi depuis deux ans vice-président de la Plateforme RSE.

Il remplace Hélène Valade, directrice du développement durable chez Suez et qui représentait le pôle économique. Il sera appuyé par trois vice-présidents : Michel Laviale pour le Medef, Frédérique Lellouche pour la CFDT et Odile Uzan pour l’Aderse (une association académique sur la RSE).

En 2018, la plateforme RSE "poursuivra ses travaux sur les dimensions environnementales et territoriales de la RSE, travaillera sur l’articulation entre la RSE et les objectifs de développement durable (ODD) et contribuera aux travaux sur la feuille de route gouvernementale sur l’économie circulaire, et sur le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises", précise-t-elle dans un communiqué. 

"Un poids démesuré du pôle économique" selon des ONG

L’efficacité de la Plateforme est pourtant mise en cause par certaines associations. La veille de la plénière, Les Amis de la Terre et Action Aid-Peuples solidaires ont annoncé leur retrait de la plateforme. Elles dénoncent le "poids démesuré du pôle économique mené par l’Afep et le Medef, qui a conduit systématiquement à des blocages et des retards répétés".

"La Plateforme RSE n’est ni une instance réellement reconnue par les pouvoirs publics, ni un espace propice à faire avancer les problématiques liées à la régulation des entreprises et leur responsabilité sociale et environnementale", déplorent-elles. 

Deux visions de la RSE

Deux visions de la RSE s’opposent au sein de cette plateforme qui regroupe ONG, entreprises, syndicats, chercheurs, pouvoirs publics et experts. D’une part, la vision d’une RSE basée sur l’incitation non contraignante, préconisée par les entreprises, et d’autre part, la vision d’une RSE basée sur la réglementation.

Cette dernière vision, que partagent Les Amis de La Terre et Action Aid est notamment incarnée par la loi sur le devoir de vigilance selon les associations. Une loi qui incarne les crispations qu'il peut y avoir au sein de la plateforme entre les différents pôles.

Béatrice Heraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Bledina

Blédina (groupe Danone) devient la plus grande entreprise française certifiée B corp

La marque d’aliments pour enfants Blédina vient d’obtenir sa certification B Corp. Elle devient la plus grande entreprise française certifiée par ce label international décernées aux entreprises ayant une solide politique de responsabilité sociétale (RSE). Avec cette nouvelle entité certifiée,...

RSE smiley attentes iStock fotocuisinette 01

Les Français attendent un engagement sociétal des entreprises

Les entreprises sont attendues sur l’environnement et la cohésion sociale par les citoyens français. Ces deux thèmes ont été poussés ces derniers mois par les mobilisations citoyennes des Gilets jaunes et les manifestants pour le climat. Une étude publiée par l’Observatoire de la matérialité lors du...

Pacte Le Maire vote definitif

Loi Pacte : 5 mesures censées doper la transformation durable des entreprises

La loi Pacte vient d’être adoptée définitivement par l’Assemblée nationale à 147 voix pour et 50 contre. Un vote qui intervient après un parcours législatif long de 18 mois et des derniers rebondissements liés à la privatisation d’ADP et de la FDJ. Cette loi protéiforme devrait permettre quelques...

Fairphone grand public levee de fonds

Fairphone a vendu tous ses téléphones…et a prouvé que le marché de l’électronique durable existe

En un peu moins de quatre ans, Fairphone a écoulé l’ensemble de ses Fairphone 2, soit 83 000 pièces. Une goutte d’eau dans le marché mondial des smartphones (1,4 milliard rien qu’en 2018), mais qui est loin d’être passée inaperçue. En montrant qu’un téléphone éthique et durable était viable,...