Publié le 07 mai 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Pascal Praud contre Claire Nouvian : Halte à la télé clash qui favorise le climato scepticisme !

Le buzz du moment est une vidéo extraite d’une émission consternante de C News animée par Pascal Praud, notre Trump français. Ce mâle à lunettes rouges s’en prend violemment à Claire Nouvian, défenseure de l’environnement, candidate aux Européennes sur la liste PS Place Publique, et l’insulte au nom du fait qu’elle essaie de parler réchauffement climatique, perte de biodiversité et mobilité douce.

Claire Navian, militante écologiste et membre de Place Publique, était l'invitée de "L'heure des pros" sur CNews.
@CaptureCNews

Cette version d’Hanouna en costume est détestable. Les messages diffusés par une chaîne de télévision supposée faire de l’information sont bien le cœur de sa responsabilité ! Depuis plus de 20 ans le climat reste encore trop souvent un sujet de débat où les pour et les contre seraient supposés se taper dessus. Comment cela est-il possible pour un sujet de consensus scientifique planétaire ? Comment en vient-on sur un plateau devant des spectateurs à traiter d’hystérique et insulter sans aucune limite une femme politique pour mieux la faire taire ?

J’ai déjà eu l’occasion de rappeler que ce n’est pas en muselant la messagère qu’on supprime le message qu’elle porte. La bonne nouvelle est que la vidéo génère un mouvement de soutien à Claire Nouvian assorti du #Jesuisfollederage sur les réseaux sociaux. La mauvaise nouvelle est que ce type de séquence puisse être diffusée sans aucune autre sanction qu’un bad buzz à l’heure où la campagne des Européennes peine tant à démarrer.

Téléréalité et Fake News

Enfin, il ne faut jamais négliger l’impact de ce genre de séquences. Scrutin après scrutin, on s’aperçoit du rôle crucial des fake news et des médias de masse que sont la télé et les réseaux sociaux. Donald Trump n’aurait jamais été président des États-Unis s’il n’était pas un animateur vedette de la téléréalité, Jaïr Bolsanaro ne dirigerait pas le Brésil sans l’appui des Fake News massivement diffusées par Whats App. Espérons que cette émission diffusée le jour de la publication du rapport de l’IPBES sur le million d’espèces menacées n’ait pas d’autre portée que la décrédibilisation d’un animateur qui devrait écoper d’un carton rouge attribué par le CSA.

Mais elle ne devrait pas remettre en cause la stratégie d’audience à tout prix revendiquée par le groupe Vivendi dirigée par Vincent Bolloré qui permet à "l’Heure des pros" de tutoyer les 200 000 spectateurs en moyenne, quatre fois plus qu’à ses débuts. Le clash à la télévision fait de l’audience mais crée aussi des dommages collatéraux, beaucoup plus importants !

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Assemblee istock metamorworks

[Le monde en 2050] Dans l'entreprise de demain, le pouvoir est partagé

Ce 3 mai 2050, Triodus est sur le pont. L’assemblée générale du groupe doit entériner la stratégie à dix ans du géant de la gestion des déchets. Sans cet aval, c’est toute la direction qui pourrait être remise en cause. Car en 2050, les règles du jeu de l'entreprise ont changé. Au mois de juillet,...

Pactforimpact photo BH

Pact for Impact : une alliance pour développer l'économie sociale et inclusive à l'international

Lors du sommet Pact for Impact qui s’est tenu les 10 et 11 juillet, les 50 délégations internationales se sont unies pour lancer un manifeste, celui d’une alliance mondiale pour une économie sociale et inclusive. Dans la sphère française, l’initiative gouvernementale 10% lancé fin mai tente aussi de...

Loi Pacte : la Maif, première grande entreprise à se transformer en société à mission

La Maif est la première entreprise à déclarer entamer sa transformation pour adopter le statut d’entreprise à mission ouvert par la loi Pacte d’ici le printemps 2020. Un moyen pour l’assureur "militant", selon son mantra, de valoriser sa différence dans un secteur particulièrement concurrentiel.

Avec son application et sa monnaie virtuelle, la fintech Impak veut booster l’économie à impact positif

Créer un écosystème vertueux, permettant de développer l’économie à impact positif, c’est l’objectif de la fintech canadienne Impak finance. Elle revendique déjà 10 000 utilisateurs et des milliers d’entreprises identifiées comme pouvant contribuer positivement à la société et l’environnement....