Publié le 08 septembre 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Face au boycott marocain, Danone baisse ses prix

Ciblé par une campagne de boycott contre la vie chère au Maroc, Danone accuse un recul de 40 % de ses ventes depuis mai. Son PDG, Emmanuel Faber, vient d'annoncer une baisse de 10 % du prix sur le pack de lait de 470 ml. "Centrale Danone renonce à sa marge et va vendre à prix coûtant", affirme le PDG qui espère faire revenir les consommateurs. 

Le groupe laitier a annoncé une baisse de prix après le boycott dont il est la cible au Maroc.
Pixabay

Plus de quatre mois de boycott auront fait céder Danone. Au Maroc, le groupe laitier est en effet la cible d’un mouvement de contestation, commencée le 20 avril, contre la "cherté de la vie". Deux autres entreprises sont visées : Sidi Ali, producteur d’eau minérale et les stations-service Afriquia.

Lors d’une conférence de presse diffusée le 6 septembre sur Facebook, le PDG du groupe laitier, Emmanuel Faber a indiqué que Danone allait "renoncer à sa marge". Après une baisse record de 40 % de ses ventes dans le pays, Danone annonce une baisse du prix du pack de lait de 470 ml de 3,50 à 3,20 dirhams, soit un passage de 0,32 à 0,29 euro.

"Il n'y aura pas de bénéfice pour Danone"

"Nous vendrons ce produit à prix coûtant, il n’y aura pas de bénéfice pour Centrale Danone", a souligné Emmanuel Faber, "à l’inverse, ce prix permet de protéger complètement le revenu des éleveurs", insiste-t-il, puisque le prix à l’achat, lui, reste inchangé. La qualité du produit reste également identique.

Cette mesure intervient après une consultation auprès de 100 000 Marocains menée par Danone. En juin, le groupe s’était engagé à vendre le lait frais pasteurisé à prix coûtant, au maintien de la qualité et à une transparence totale sur la répartition des prix.

Convaincre les consommateurs de "revenir vers la marque" 

Pour "permettre à l’entreprise de revenir à l’équilibre", le groupe laitier n’avait pas d’autres choses que d’écouter les revendications multiples des boycotteurs. Avec un objectif : convaincre les consommateurs de "revenir vers la marque" a souligné Emmanuel Faber. Même si, encore aujourd’hui, le groupe avoue ne pas trouver "d’explication rationnelle du boycott".

Face à l’ampleur du boycott, Centrale Danone avait décidé en juin, après avoir accusé une perte de 13,5 millions d’euros au premier semestre, de réduire sa collecte de lait de 30 % auprès de 120 000 éleveurs locaux et de ne pas reconduire les contrats de plus de 880 travailleurs intérimaires. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Photo Tournage Secoya 1

Secoya veut réduire l’empreinte environnementale des tournages

Depuis dix ans, le secteur de l’audiovisuel français opère une lente mue afin de réduire son empreinte environnementale. Fondée par deux régisseurs, la startup française Secoya – Ecotournage a développé des outils pour rendre les tournages plus verts, comme un calculateur d'émissions de CO2, et...

Jean Moreau Indoor 2

Phenix veut devenir le champion de l’anti-gaspi en Europe

Deux nouvelles implantations européennes viennent renforcer le maillage européen de Phenix. La jeune entreprise française spécialisée dans la lutte contre le gaspillage s'est lancée cette année en Belgique et en Italie, après avoir déjà ouvert des antennes au Portugal et en Espagne. D'autres pays...

Entreprises salaries iStock fizkes

COP26 : Les collectifs de salariés et dirigeants engagés s’allient pour transformer les entreprises

Pour accélérer la transformation durable des entreprises, Les collectifs, mouvement de salariés engagés dans la transition écologique, et Impact France, fédérant une communauté de dirigeants sensibles à ces questions, viennent de créer une alliance présentée à la COP26. Soutenus par Emmanuel Faber,...

Cobalt travail enfants exploitation RDC electronique Per Anders Pettersson Getty image AFP

L'Europe veut faire émerger une filière de batteries durables, dans le respect des droits humains

Bien mais peut mieux faire, estiment Amnesty International et Transport & Environnement, à propos de la prochaine loi européenne sur les batteries durables. Celle-ci va instaurer une obligation de transparence sur la chaîne d’approvisionnement des minerais nécessaires à la production en pleine...