Publié le 24 août 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

[les mots de l'éco] La nouvelle économie responsable

L’économie est en pleine mutation. Une transformation qui se voit aussi dans les mots employés pour la décrire et l’analyser. Toute cette semaine, nous vous proposons un décryptage lexical des nouvelles tendances qui se font jour dans l’économie, la finance et le monde du travail. Aujourd’hui, cap sur les nouveaux mots qui désignent les nouvelles missions de l’entreprise.

Entre profit et impact positif, tout est question d'équilibre !
weerapatkiatdumrong

  • L’impact positif de l’entreprise

C’est le nouveau terrain sur lequel sont attendues les entreprises. Un concept en vogue aussi bien chez les entreprises engagées que dans le discours des grands patrons ou chez les investisseurs. L’entreprise doit "non seulement produire des résultats financiers mais aussi montrer comment elle apporte une contribution positive au bien commun", exhorte ainsi le patron de BlackRock, le plus grand gestionnaire de fonds au monde.

Si pour l’instant cet impact positif, reste un peu flou à mesurer, certaines entreprises s’y essayent, indicateurs environnementaux, sociaux et sociétaux à l’appui.

Et parce qu’on est toujours plus fort à plusieurs, des mouvements s’organisent autour des concepts d’entreprises contributives, d’entreprises à mission, de capitalisme responsable ou d’économie bienveillante ! A voir avec quelle efficacité sur le terrain. 

  • L’intérêt social de l’entreprise

Curieusement dans la loi française, ni l’entreprise, ni son intérêt propre ne sont actuellement définis…Cela pourrait être chose faite avec la future loi Pacte, destinée à favoriser la croissance et la transformation des entreprises, qui sera examinée par les Parlementaires à la rentrée.

Dans sa version présentée en conseil des ministres, celle-ci propose ainsi de modifier le code civil pour ajouter que "la société doit être gérée dans l’intérêt social, en considérant les enjeux sociaux et environnementaux de son activité". Un premier pas juridique qui pourrait permettre de mieux intégrer les parties prenantes et ses impacts sur son écosystème dans la gestion de l’entreprise, selon les préceptes de responsabilité sociétale (RSE).

Une petite révolution symbolique mais qui a tout de même le mérite de clarifier le rôle que l’on entend donner à l'entreprise, plus seulement cantonnée à générer des profits pour ses actionnaires mais bien à se préoccuper de sa place dans la société.

  • La raison d’être

Autre nouveauté apportée par les discussions liées à la loi Pacte : la réflexion sur la "raison d’être de l’entreprise". Selon le projet de loi, l’entreprise pourrait faire figurer dans ses statuts, si elle le souhaite, "une raison d’être" exprimant son projet sur le long terme, au service de l’intérêt collectif. C’est déjà ce qu’on fait certaines entreprises comme La Camif, en lien avec ses parties prenantes.

Mais cela pourrait ouvrir plus largement la possibilité, pour les entreprises très engagées, de mieux concilier rentabilité et contribution positive à la société, ce que l’on appelle aujourd’hui les sociétés à mission, sans pour autant leur donner un statut spécifique.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

"Aux États-Unis, l’engagement des entreprises à mission est politique", selon Geneviève Ferone (Prophil)

Aujourd’hui peu développées dans l’Hexagone, les entreprises à mission sont largement implantées aux Etats-Unis. Le cabinet Prophil,cabinet de conseil en stratégie dédié à la convergence des modèles philanthropiques et économiques, est allé à la rencontre de plusieurs entreprises...

Entreprises à mission, ESUS, SOSE, fondations actionnaires… Le guide pour s'y retrouver dans les nouveaux statuts des sociétés

La loi Pacte en cours d’élaboration doit permettre de transformer l’entreprise. Elle pourrait donner lieu à la création de nouveaux statuts comme l’entreprise à mission. Le sujet suscite des débats passionnés et il est difficile de s’y retrouver dans la jungle des nouveaux termes et...

Entreprises contributives, à mission ou bienveillantes : de quoi parle-t-on ?

Depuis quelques mois, de nouveaux mouvements voient le jour autour d’une contribution positive des entreprises à la société et au bien commun. Jacques Attali porte depuis quelques années maintenant le concept d’économie positive, Gonzague Blignières et Clara Gaymard viennent de lancer le...

[Décryptage] Entreprise bienveillante ou contributive ne veut pas dire monde des bisounours

Entreprises à mission, entreprises contributives, mouvement pour une économie bienveillante, économie positive, capitalisme responsable… Depuis quelques mois, ces nouveaux concepts, dont les noms peuvent paraître un peu naïfs, font florès. Faut-il y voir les signes d’une "économie...

Avec la Loi Pacte, Bruno Le Maire veut redéfinir le "capitalisme européen"

Dans une interview accordée aux Echos, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, détaille le contenu de la loi Pacte sur le volet concernant la modification de l’Objet social de l’entreprise. Il repose sur un élément clé : la possibilité pour l’entreprise, d’ajouter une raison d’être à...

La transformation responsable des entreprises noyée dans la loi Pacte

Elle devait comporter un important volet sur la transformation, plus responsable, des entreprises… La loi Pacte permettra finalement des aménagements à la marge. Le code civil sera bien modifié pour intégrer la prise en considération des impacts sociaux et environnementaux dans la gestion...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Classement RSE iStock Svetlana Kachurovskaia Lanpochka 01

Decathlon, Blablacar, Carrefour… découvrez les champions de la RSE selon les jeunes diplômés

Ce sont les entreprises les plus engagées sur la RSE, selon les étudiants et jeunes diplômés. Carrefour, Blablacar et Decathlon composent le podium de la deuxième édition de l'index RSE d'Universum. Si en tant que candidat, les jeunes sont plus attachés aux engagements sociaux qu'environnementaux,...

ESG RSE istock

Crise de la fonction RSE dans les entreprises sommées de radicaliser leur transformation

La RSE doit-elle être radicale ? Cette question brûlante a été posée aux invités de l’Orse, l’Observatoire de la Responsabilité Sociale des Entreprises, lors d’un débat organisé pour ses vœux. Elle porte deux dimensions : la première est de s’interroger sur la capacité des directeurs RSE à affronter...

Greenwashing

Greenshifting, Greenlabelling... Six mots qui dévoilent les nouvelles stratégies de greenwashing des entreprises

Planet Tracker a décomposé toutes les stratégies des entreprises pour s’afficher plus vertes qu’elles ne le sont réellement. Greencrowding, greenhushing, greenlabelling… l’ONG en a détecté six, de la plus simple à la plus complexe, qui montrent l’inventivité dont font preuve les entreprises pour...

Maif credit mutuel dividende ecologique societal GERARD JULIEN AFP

Avec leur dividende sociétal et écologique le Crédit Mutuel et la Maif veulent ouvrir la voie

C’est une initiative inédite que portent le Crédit Mutuel et la Maif. La banque et l’assureur vont consacrer une partie de leur bénéfice à la lutte contre la crise climatique, sous la forme d’un dividende sociétal, ou écologique. Plusieurs centaines de millions d’euros vont être alloués à des...