Publié le 09 mars 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

[Infographie] La RSE, clé de la confiance entre les Français et les grandes entreprises

Le rapport Notat-Sénard, remis dans le cade de la loi Pacte sur la transformation des entreprises, insiste sur la nécessité de rétablir la relation entre citoyens et l'entreprise. Pour cela, ils proposent une série de mesures permettant aux entreprises de mieux prendre en compte les impacts environnementaux et sociétaux. Une logique corroborée par une étude récente menée auprès des consommateurs français sur leur image des grands groupes. Celle-ci montre comment la RSE, responsabilité sociétale de l'entreprise, est essentielle dans la réputation.

Avoir une bonne ou une mauvaise politique RSE peut ainsi modifier la perception des consommateurs français sur l’image qu’ils ont d’une grande entreprise.
Istock

Avoir une bonne ou une mauvaise politique RSE peut modifier la perception des consommateurs français sur l’image qu’ils ont d’une grande entreprise, selon une enquête pour le cabinet Denjean & associés (1). 82 % des personnes interrogées affirment que si elles apprenaient qu’un grand groupe qu’elles appréciaient avait une mauvaise politique RSE, leur opinion se dégraderait. Inversement, une bonne politique RSE redorerait le blason d’une entreprise dont elles auraient à la base une mauvaise opinion pour 67 % d’entre elles.

Pour se forger leur opinion, les personnes interrogées préfèrent les remontées de terrain. Les premières sources de confiance sont, de loin, les salariés de l’entreprise (indice de confiance de 7,1/10), suivis des journaux papiers et internet (6/10) et des représentants syndicaux de l’entreprise (5,7/10). Parmi les informations considérées comme les moins fiables, celles distillées par l’entreprise elle-même, que ce soit à travers de campagne de publicité (5/10) ou des réseaux sociaux comme Facebook (4,4/10).

Les Français prêts à boycotter…en théorie

L’enquête montre aussi une forte attente des Français envers les dirigeants des entreprises. En cas d’accusation grave contre une entreprise, ils souhaitent que les dirigeants s’impliquent en endossant la responsabilité des pratiques scandaleuses si elles sont avérées et en présentant des excuses, voire des dédommagements financiers. Mais aussi – et c’est sans doute un effet cash investigation - en répondant, sans langue de bois, aux journalistes.

En cas d’accusation grave d’impact de l’entreprise sur la santé des populations, de travail d’enfants, de maltraitance sur les animaux ou encore de pratiques managériales destructrices pour les collaborateurs, les personnes interrogées se disent prêtes, à une très large majorité (97 %), à boycotter les produits et services d’une entreprise. Une mesure radicale qui reste pourtant encore peu pratiquée dans la réalité.   

Béatrice Héraud @beatriceheraud

(1) L’enquête a été réalisée par l’institut GoudLink par un questionnaire administré en ligne du 23 au 29 janvier 2018 à 1000 personnes représentatives de la population française âgée de 18 à 75, selon la méthode des quotas.

 

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Pour leur première déclaration de performance extra-financière, les entreprises associent mieux stratégie et gestion des risques

Les premières déclarations de performance extra-financière des entreprises françaises, issues de la réforme européenne du reporting, ont été publiées cette année. Plusieurs cabinets de conseil ont décortiqué la façon dont les entreprises se sont livrées à l’exercice. Si les rapports permettent...

FDJ Capture ecran

[À l’origine] De la tombola pour les Gueules cassées à la Française des Jeux

À la fin de la Première guerre mondiale, les soldats mutilés de la Face se retrouvent démunis. Rejetés par la société, ils ne bénéficient pas de pensions d’invalidité. Pour subvenir à leur besoin, ils ont l’idée d’une tombola. Face au succès, elle donnera lieu à une entreprise d’État : la Française...

Eric Zemmour Concention de la droite SameerAl Doumy AFP

Ferrero, Groupama, Monabanq, la Maif, la Maaf et PSA ne veulent pas associer leur marque à Éric Zemmour

Le retour d’Éric Zemmour sur CNews ne passe pas inaperçu alors que celui-ci a tenu un discours très virulent sur l’immigration lors de la Convention des droites fin septembre. Bien que la chaîne du groupe Canal+ assure qu’il ne s’agit pas d’une tribune ouverte, plusieurs marques mises sous pression...

À partir de 2025, le géant de l’agroalimentaire Unilever veut collecter plus de plastique qu’il n’en vend

La pression devient grande sur l’abus d’emballages en plastique dans l’agroalimentaire. Véritable risque pour les entreprises, deux mastodontes, Coca et PepsiCo, avaient déjà annoncé vouloir diminuer leur empreinte. Cette fois-ci, l’une des plus grandes entreprises agroalimentaires veut...