Publié le 16 juillet 2013

ENTREPRISES RESPONSABLES

La plateforme RSE française a son ambassadeur

Michel Doucin est devenu le 1er juillet le secrétaire permanent de la plateforme RSE, officiellement lancée le 17 juin 2013 par le Premier Ministre. Jusque-là ambassadeur de la RSE auprès du Quai d'Orsay, il va dorénavant animer le dialogue entre les participants des huit collèges de cette plateforme (entreprises, syndicats, ONG, investisseurs...) et l'administration. Dès son lancement, cette nouvelle structure que les militants de la RSE à la française appelaient de leurs vœux depuis des mois a généré quelques tensions. Elle compte une cinquantaine de membres mais les organisations patronales s'y estiment sous représentées et certains acteurs qui n'y sont pas s'indignent de leur absence. Il s'agit donc d'abord de reconstruire du consensus, une mission idéale pour un diplomate.

141095_GF.jpg

Novethic. Quel va être votre rôle ?

Michel Doucin. Au départ, la plateforme RSE est conçue comme un espace de dialogue relativement informel placé sous le regard de l'Etat. Elle est destinée à construire un consensus en permettant aux parties prenantes dont les avis peuvent être très éloignés de l'élaborer ensemble. Cette idée que l'on peut dépasser les clivages pour défendre la RSE comme un modèle d'évolution constructive des entreprises est née du Grenelle de l'Environnement. Il faut la faire vivre. Mon rôle sera donc celui de facilitateur d'un dialogue construit spontanément et d'intermédiaire entre le monde privé et l'administration.

Le lancement de la plateforme RSE le 17 juin a généré des premières tensions. Comment allez-vous les régler ?

L'important était de mettre sur les rails cette nouvelle organisation qui est une véritable innovation pour l'administration. Plusieurs ministères ont participé à la construction de cette architecture en termes de composition et de règlement et il a sans doute manqué un peu de dialogue entre ces administrations et les acteurs privés. Mais nous avons un calendrier et des pistes de travail pour faire émerger, le 17 septembre prochain lors de notre prochaine réunion, des actions prioritaires et un mode de fonctionnement adapté. L'idée reste bien de produire des consensus et de donner des avis consultatifs. Il y a déjà des discussions avancées entre les membres de la plateforme pour faire avancer les choses. Parmi les sujets qui émergent on trouve assez naturellement les questions de reporting extra-financier des entreprises ou celles liées à la rédaction d'un plan national de développement de la RSE à destination de la Commission Européenne.

Parallèlement à son nouveau titre de secrétaire permanent de la Plateforme, Michel Doucin va également exercer une mission de conseiller diplomatique auprès du Président du Conseil économique, social et environnemental, afin de faire le lien avec les travaux internationaux sur la RSE.

Propos recueillis par A.C. Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Respirateur Dyson Dyson

Coronavirus : Renault, PSA, Dyson et Tesla vont fabriquer des respirateurs

Aux côtés des fabricants traditionnels d’équipements médicaux, ce sont des industriels de l’automobile ou de l’électronique qui viennent en renfort pour produire des respirateurs, nécessaires à la survie des malades du Covid-19 les plus gravement atteints. En France, Emmanuel Macron a annoncé la...

Masque 1083 solidarite entreprise coronavirus

Essence gratuite, hôtels, masques... Face au Coronavirus, ces entreprises misent sur la solidarité

[Mise à jour le 25 mars] Accor qui met à disposition ses hôtels pour les soignants, Total qui donne des bons d'essence aux personnels hospitaliers, LVMH qui passe du parfum aux gels hydroalcoolique, la startup 1083 qui réorganise ses ateliers pour produire des masques de protection plutôt que des...

Covid 19 coronavirus crise entrrpises iStock Tera Vector

Face au Coronavirus, les entreprises prennent leurs responsabilités malgré l'impact de la crise sur leurs affaires

Elles sont en première ligne, dans un contexte de crise inédit. Déstabilisées dans leur organisation du travail et dans leur production, les entreprises doivent agir avec pragmatisme et responsabilité pour protéger leurs salariés et la population. Certaines vont même plus loin en mettant en place...

Entreprise contributive istock SERHII MELNYK

Cinq conseils de dirigeants pour devenir une entreprise contributive au bien commun

Casser les codes de son secteur, accepter de renoncer à des marchés ou oser des projets peu rémunérateurs mais qui ont du sens... Voici quelques conseils d’entrepreneurs pour faire grandir leur entreprise de manière durable et devenir contributive au bien commun, donnés à l’occasion d’une soirée...