Publié le 14 juin 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

CPME et syndicats s'entendent pour développer la RSE dans les PME

Après des mois de consultation, la CPME (organisation patronale des PME) et les cinq principales organisations syndicales ont publié une délibération commune appelant à développer la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). Celle-ci prévoit notamment une labellisation pour les PME les plus engagées.

La CPME et cinq organisations syndicales ont signé une délibération commune pour développer la responsabilité sociétale des entreprises (RSE)
Novethic-BIG

Jeudi 14 juin, cinq organisations syndicales ont signé une délibération commune avec l'organisation patronale CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises), pour développer la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). L'objectif est d'inciter les entreprises à "s'engager dans des démarches responsables, dans les domaines environnementaux, sociaux, sociétaux et économiques", indique la délibération de la CGT, la CFDT, FO, la CFE-CGC, la CFTC et la CPME.

Elle prévoit aussi une labellisation des entreprises qui s'engagent. Les signataires de la déclaration se disent "convaincus que la RSE contribue au renforcement du dialogue social et de la performance globale de l’entreprise". Le Medef et l'U2P (Union des entreprises de proximité) ont refusé de participer à cette démarche.

La RSE au service du dialogue social et de la performance globale

Cette délibération est le fruit d'une concertation initiée par la CPME en février 2017."De nombreuses entreprises, notamment des PME et des TPE, s’engagent dans des démarches de RSE et augmentent leur performance globale. Mais, malheureusement sans avoir de reconnaissance extérieure, notamment de la part de l’État, qui ne valorise pas ces initiatives positives. Or, nous souhaitons voir les PME et TPE vertueuses récompensées", déclarait il y a quelques mois François Asselin, le patron de la CPME à Novethic, pour expliquer l’objectif de la concertation. 

Leur délibération doit donner "aux branches professionnelles, à titre volontaire et expérimental, un cadre de discussion pour identifier des indicateurs sectoriels et impulser des pratiques exemplaires dans les PME". Une labellisation "garantie par une tierce partie et reconnue par les pouvoirs publics viendra couronner et valoriser leurs efforts", assure la déclaration. L’objectif est notamment de permettre aux PME labellisées "d’accéder plus facilement aux marchés publics et de bénéficier de contrôles administratifs adaptés".

Deux labels existent déjà

Encore faut-il que les pouvoirs publics accompagnent cette initiative, reconnaissent les signataires. Mais il devrait être aidée par l’initiative de la plateforme RSE, une organisation multi-parties prenantes sous la tutelle du Premier ministre. La plateforme a sélectionné 12 fédérations professionnelles (Coop de France, Association des agences conseils en communication, Fédération des Scop BTP...) pour participer à une expérimentation de labels RSE adaptés aux TPE, PME et ETI. Celle-ci durera jusqu’à l’automne 2019.

Il faut aussi noter que des labels RSE mais privés existent déjà, comme le label Lucie, attribué à plus d’une centaine d’entreprises françaises, et le label B Corp, qui compte une quarantaine de membres en France. Ce dernier concerne  principalement des PME ou filiales, même si des grandes entreprises comme Danone s’y intéressent.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Photo Tournage Secoya 1

Secoya veut réduire l’empreinte environnementale des tournages

Depuis dix ans, le secteur de l’audiovisuel français opère une lente mue afin de réduire son empreinte environnementale. Fondée par deux régisseurs, la startup française Secoya – Ecotournage a développé des outils pour rendre les tournages plus verts, comme un calculateur d'émissions de CO2, et...

Jean Moreau Indoor 2

Phenix veut devenir le champion de l’anti-gaspi en Europe

Deux nouvelles implantations européennes viennent renforcer le maillage européen de Phenix. La jeune entreprise française spécialisée dans la lutte contre le gaspillage s'est lancée cette année en Belgique et en Italie, après avoir déjà ouvert des antennes au Portugal et en Espagne. D'autres pays...

Entreprises salaries iStock fizkes

COP26 : Les collectifs de salariés et dirigeants engagés s’allient pour transformer les entreprises

Pour accélérer la transformation durable des entreprises, Les collectifs, mouvement de salariés engagés dans la transition écologique, et Impact France, fédérant une communauté de dirigeants sensibles à ces questions, viennent de créer une alliance présentée à la COP26. Soutenus par Emmanuel Faber,...

Cobalt travail enfants exploitation RDC electronique Per Anders Pettersson Getty image AFP

L'Europe veut faire émerger une filière de batteries durables, dans le respect des droits humains

Bien mais peut mieux faire, estiment Amnesty International et Transport & Environnement, à propos de la prochaine loi européenne sur les batteries durables. Celle-ci va instaurer une obligation de transparence sur la chaîne d’approvisionnement des minerais nécessaires à la production en pleine...