Publié le 12 juillet 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Pact for Impact : une alliance pour développer l'économie sociale et inclusive à l'international

Lors du sommet Pact for Impact qui s’est tenu les 10 et 11 juillet, les 50 délégations internationales se sont unies pour lancer un manifeste, celui d’une alliance mondiale pour une économie sociale et inclusive. Dans la sphère française, l’initiative gouvernementale 10% lancé fin mai tente aussi de faire "switcher" le système économique vers plus de solidarité comme l’écrivent ses acteurs dans une tribune.

Pactforimpact photo BH
Une alliance internationale pour développer l'économie sociale et inclusive a été lancée dans le cadre de l'événement Pact for Impact qui s'est tenu les 10 et 11 juillet à Paris.
@BH

Acteurs de l’économie sociale et inclusive de tous les pays, unissez-vous ! C’est le message envoyé par Pact for Impact, l’événement international organisé par le gouvernement français à Paris les 10 et 11 juillet. Une union symbolisée par la signature d’un manifeste lançant l’alliance mondiale au service de la reconnaissance et du développement de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de l’économie inclusive.

Celle-ci doit permettre d'assurer son développement à l’international, notamment dans le cadre de l’Agenda 2030 de l’ONU. Un atelier réalisé dans le cadre de l’événement, préconise d’ailleurs une résolution mettant l’accent sur l’apport de l’économie sociale à l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD), lors de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2020.

Une économie résiliente

Selon le manifeste, les atouts de l’économie sociale sont nombreux : "elle répond aux enjeux d’un monde en mutation : exigence démocratique, croissance durable et solutions innovantes face aux défis de notre planète, tant au niveau local que mondial". D’autant qu’elle "a prouvé sa résilience à travers les crises et propose un modèle de travail décent", tout en s’adaptant aux changements tels que la révolution numérique, rappelle le manifeste.

Mais il reste du chemin à faire pour développer cette économie et changer d’échelle, reconnaissent les acteurs. Cela passe notamment par le fait de permettre l’émergence de solution de proximité et de faciliter la création d’alliance et de partenariats entre les différents acteurs, par exemple à travers une plateforme d’échanges et de coopération qui sera lancée dans la foulée de Pact for Impact, souligne le manifeste.

Les acteurs soulignent aussi le besoin d’inventer de nouvelles formes de financement dans la lignée de l’impact investing, une forme d’investissement qui allie profit et impact social et qui a le vent en poupe. Danone, présent lors du forum, a ainsi annoncé que son CEO, Emmanuel Faber, mandaté par Emmanuel Macron dans le cadre du G7 pour doper l’économie inclusive, lance une coalition d’entreprises "pour la croissance inclusive"(B4IG). Celle-ci devrait notamment mettre en place un pool de financements mêlant fonds privés, philanthropes et fonds nationaux.

10% pour le changement

A différentes échelles, ce type d’initiatives et de coalitions se multiplient. En France, le mouvement 10% lancé fin mai par le gouvernement va dans le même sens au niveau national. "Nous savons que si nous agissons ensemble et que nous représentons 10% des acteurs économiques engagés pour les choses qui comptent vraiment, alors nous avons toutes les chances de réussir à provoquer la bascule (…) pour faire basculer la majorité vers de nouveaux comportements", écrivent les acteurs (dirigeants d’entreprise, experts…) de cette initiative dans une tribune publiée dans Les Echos le 10 juillet.

Le calendrier commence à se remplir. Après les États généraux des entreprises citoyennes d’Essaouira - où 250 entreprises se sont réunies pour travailler sur un plaidoyer "Economy for Humanity" qui sera présenté à l’Assemblée générale de l’Onu en septembre- d’autres événements devraient remettre le sujet de l’économie sociale sur la table. Ce devrait notamment être le cas du G7 en août à Biarritz. Puis en novembre (le 27) des parlementaires et acteurs européens se réuniront pour la création d'une commission européenne Pact for Impact, a annoncé le Haut commissaire à l’ESS, Christophe Itier. Une dynamique en ligne avec les demandes des citoyens qui se font de plus en plus pressantes envers les entreprises sur leur rôle sociétal.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Pact for Impact : un sommet international pour une économie sociale et inclusive

La France organise ces 10 et 11 juillet un sommet international dédié à l'Économie sociale et solidaire (ESS) et à l'Économie inclusive, baptisé Pact for Impact Summit. Sur le modèle des COP climatiques, les États doivent y signer une déclaration commune et s'engageront sur un certain...

French Impact : "L’économie sociale et solidaire fait partie des talents de l’économie française", selon Christophe Itier

Christophe Itier, haut-commissaire à l'économie sociale et solidaire (ESS), revient sur le lancement, il y a un mois, du French Impact. Une nouvelle page s'ouvre pour le secteur de l'ESS. Celui-ci va servir de modèle pour une transition en profondeur du modèle entrepreneuriale, espère...

Objectifs de développement durable : où en est la France ?

Pendant deux semaines à partir du 9 juillet, le Forum politique de haut niveau sur les Objectifs de développement durable se tient à New York, sous les auspices du Conseil économique et social l’ONU. Il s’agit notamment d’évaluer les progrès de ces fameux ODD dans les différents pays. Le...

Un an après, les lauréats du label French Impact ont gagné en efficacité et en visibilité

Il y a un an, 22 entreprises pionnières de l'économie sociale et solidaire étaient labellisées French Impact. Novethic fait le point avec quelques-unes des lauréates pour savoir ce qui a changé pour elles. Toutes saluent un dispositif qui les aide à exister aux côtés des mastodontes de...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Partage valeur entreprise share value istock nanmulti

Pour JP Morgan, Amazon ou Apple, le but de l’entreprise n’est plus seulement de servir l’actionnaire

C’est une petite révolution. Dans une déclaration publiée sur son site Internet, la Business Roundtable, un groupe de 181 directeurs de grandes sociétés américaines comme Amazon, Apple ou de Boeing, propose une nouvelle définition du "but d’une société" avec une "norme moderne en matière de...

200 PDG européens appellent à un New deal, guidé par les objectifs de développement durable

À l’initiative de CSR Europe, les patrons de Total, Engie, BASF ou Sodexo lancent un appel à un New deal européen, guidé par les Objectifs de développement durable (ODD). Ouvert à signature jusqu’au 30 septembre, il est notamment destiné à la future Commission européenne, qui prendra ses fonctions...

Fondation l oreal centre oscar lambret lille unicancer soins de beaute et bien etre CA

[Reportage] L’Oréal finance un espace de soins pour les malades du cancer

La fondation L'Oréal s'emploie à déployer une offre de soins de beauté et de bien-être auprès des patients atteints de cancer depuis 2016. À Lille, elle a financé la mise en place d'une cabine dédiée au sein de l'hôpital de jour. Une façon pour l'entreprise leader de la beauté de militer pour la...

Assemblee istock metamorworks

[Le monde en 2050] Dans l'entreprise de demain, le pouvoir est partagé

Ce 3 mai 2050, Triodus est sur le pont. L’assemblée générale du groupe doit entériner la stratégie à dix ans du géant de la gestion des déchets. Sans cet aval, c’est toute la direction qui pourrait être remise en cause. Car en 2050, les règles du jeu de l'entreprise ont changé. Novethic vous...