Publié le 04 mai 2010

ENTREPRISES RESPONSABLES

Klaus Wiegandt, ancien grand patron converti à la RSE

Lorsqu'il était aux commandes de Metro, le géant allemand de la distribution, Klaus Wiegandt appliquait les recettes traditionnelles de la gestion d'entreprise. Passé 60 ans, il quitte son poste pour créer sa propre fondation, le « Forum pour la responsabilité ». Et plaide pour un système économique responsable et durable.

129279_GF.jpg

« L'acte de consommer saurait-il être l'unique garant de la qualité de vie ? Un consommateur doit-il nécessairement pouvoir acheter chaque année toujours plus ? » Le propos émane de Klaus Wiegandt, ancien président du comité directeur de Metro, le géant allemand de la distribution. A l'apogée d'une brillante carrière dans le secteur de la distribution, Klaus Wiegandt lâche tout pour créer en 1998 sa fondation, le « Forum pour la responsabilité » (« Forum für Verantwortung »). Il a alors 60 ans et entend « rembourser ce que la société lui a donné ». Selon le mensuel Manager Magazin, Klaus Wiegandt aurait injecté 2,3 millions d'euros issus de sa fortune personnelle.

Usant de son réseau d'influence, il fit alors appel à des scientifiques de renom pour lancer une collection d'ouvrages destinés à expliquer et propager les principes du développement durable. La collection comprend 12 titres, disponibles en allemand et en anglais, dont le prix se situe juste en-dessous de la barre des 10 euros. La contribution financière de Wiegandt permet en effet de rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre possible. Le parti-pris des livres s'inscrit dans une démarche pédagogique choisie par l'ex grand patron, qui est lui-même devenu en une dizaine d'années un interlocuteur privilégié des médias, intervenant lors de congrès et conférences. Parallèlement, sa fondation organise des séminaires de formation pour les enseignants et les dirigeants d'entreprises.

Le juste prix écologique

« Nous avons actuellement les mauvaises conditions pour asseoir notre croissance », expliquait-il lors d'un récent colloque à Francfort. « La politique des prix pratiqués actuellement est erronée. Elle ne reflète en rien ni l'exploitation des ressources naturelles ni les dépenses en énergie nécessaires à la production. C'est la société qui doit prendre en charge les coûts environnementaux ». Ses discours ne manquent pas de surprendre venant d'un ancien grand patron qui a lui-même appliqué les principes de gestion traditionnels. Alors pourquoi ce revirement ? « Comme tous les dirigeants d'entreprise, je devais faire face au dilemme de satisfaire les actionnaires avant tout ". Et l'ancien dirigeant de plaider pour la "stakehoder value", c'est à dire la prise en compte non seulement des intérêts financiers, mais aussi de ceux des parties prenantes. Un processus qui selon lui devrait être instauré par le législateur, « les codes volontaires n'étant de fait jamais vraiment respectés », commente-t-il. Klaus Wiegandt appelle aussi à la mobilisation des consommateurs et à leurs responsabilités. « Il faut convaincre chaque individu de la nécessité d'agir. Et cela, nous ne pouvons l'obtenir qu'avec un travail intense de pédagogie. Il faut changer de paradigme ».

Claire Stam à Francfort
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Economie collaborative economie du partage melitas

Airbnb, symbole d'une économie collaborative obligée de se réinventer après le Covid-19

2020 devait être une année florissante pour l’économie collaborative, les entreprises du type Uber, Delivroo, Blablacar.... Mais le Covid-19 a marqué un coup d’arrêt à la croissance exponentielle du secteur. Ainsi, Airbnb qui devait entrer en bourse cette année et a finalement dû se séparer du quart...

Action iStock gesrey

La Plateforme RSE demande des actes aux entreprises en matière de responsabilité sociétale

Face à la crise du Covid-19, la Plateforme RSE, l’instance de concertation sur la responsabilité sociétale des entreprises placée sous l’égide du Premier ministre, appelle à passer de la "parole aux actes". Une prise de position pas si fréquente pour cette instance qui réunit des voix aussi diverses...

Danone se dit prêt à devenir la première "entreprise à mission" du CAC40

Dans un monde ébranlé par l'épidémie de Covid-19, le géant agroalimentaire Danone va proposer à ses actionnaires de devenir une "société à mission" pour renforcer ses engagements sociaux, environnementaux et créer de la "valeur durable", annonce le groupe. Cette proposition présentée lors du conseil...

Restaurateurs assurances coronavirus

Covid-19 : l’étau se resserre autour des assureurs après qu'un restaurateur ait eu gain de cause face à Axa

Le tribunal de commerce de Paris a donné gain de cause à un restaurateur parisien qui avait assigné Axa France alors que l'assureur refusait d'indemniser ses pertes d'exploitation lié au Covid-19. Cette décision marque un tournant pour les professionnels du secteur alors que les assureurs martèlent...