Publié le 21 janvier 2020

ENTREPRISES RESPONSABLES

"Savoir à quoi sert l'entreprise", l'ambition de Jacques Huybrechts pour le Parlement des entrepreneurs d’avenir

Le Parlement des entrepreneurs d’avenir, dont Novethic est partenaire, vient de fêter ses 10 ans. Il se tiendra les 22 et 23 janvier à l’OCDE autour du thème "Humanisons le progrès". Son président, Jacques Huybrecht, nous livre sa vision sur l’évolution du rôle des entreprises et les freins qui restent à lever.

Jacques Huybrecht entrepreneurs davenir
Jacques Huybrecht, le président du réseau des entrepreneurs d'avenir lancé il y a 10 ans.
@Des entrepreneurs d'avenir

Novethic : Le Parlement des entrepreneurs d’avenir vient de fêter ses 10 ans. Quelle évolution de l'entreprise voyez-vous et correspond-elle à la vision que vous aviez de son avenir en 2009 ?

Jacques Huybrechts : Nous avons lancé le Parlement et le réseau il y a dix ans pour promouvoir un modèle conjuguant progrès économique, social et environnemental. Nous avions tenu à la faire à l’Assemblée nationale, pour adresser un message aux élus. Il a fallu presque la décennie pour que la loi prenne cela en compte via la loi Pacte. Je pense que celle-ci permet de refonder l’entreprise en profondeur à travers la modification du code civil, la possibilité d’intégrer sa raison d’être dans les statuts voire de se transformer en société à mission.

En dix ans, nous sommes passés d’une responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de conformité à une RSE de contribution positive à la société. La question n’est plus seulement de savoir comment l’entreprise intègre les limites sociales et environnementales dans ses activités mais de savoir à quoi elle sert et, plus largement, de quel progrès voulons-nous ?

Les mobilisations sur le thème de l’entreprise contributive permettent-elles de changer d’échelle ou restons-nous dans le cercle des convaincus ?

Cette dynamique a permis de faire bouger les acteurs économiques. Regardons le Medef qui combattait la loi Pacte et qui a finalement été la première à se doter d’une raison d’être ! Cette dynamique doit nous donner la force d’interpeller. C’est pourquoi nous avons lancé un manifeste pour une finance de progrès social et environnemental. Nous sommes nés à l'époque de la dernière crise financière. Dix ans plus tard force est de constater que le secteur ne s'est pas suffisamment transformé. L'urgence dans laquelle nous nous trouvons doit nous amener à redéfinir la mission de la finance. Elle doit revenir à ses fondamentaux et réviser la notion de profit à l’aune des nouveaux enjeux auxquels la planète et notre société sont confrontées.

À ce jour, un appel en ce sens est signé par 50 acteurs économiques et financiers (dont Novethic, ndlr) mais nous attendons que bien d'autres nous rejoignent. Il faut aussi créer plus de ponts entre les générations et les expertises. C’est pour cela que nous avons adossé au Parlement des entrepreneurs d’avenir un colloque scientifique avec l’ONG Nature Right pour sensibiliser et mobiliser sur l’enjeu de la nature comme personne morale. C’est aussi le sens de notre parlement des jeunes.

Quels sont les freins à lever pour accélérer ?

Outre la mobilisation de la finance autour de l’économie positive, il faut rendre l’engagement des entreprises plus visible. Cela passe par la transparence et la fiscalité. Il est tout aussi nécessaire de renchérir le prix du carbone pour se détourner des activités les plus polluantes, que de baisser les taxes sur les produits éco-concus pour inciter les entreprises à s’engager dans les activités les plus vertueuses. Ce qu’il nous faut en somme, c’est plus de courage politique !

Propos recueillis par Béatrice Héraud, @beatriceheraud 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Manifestation Minneapolis Black Lives Matter CHANDAN KHANNA AFP

Après la mort de George Floyd, des entreprises s'engagent pour Black Lives Matter... ce qui n'est pas sans risque

Netflix, Twitter, Nike, Adidas, CBS... Face à l'embrasement provoqué par la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc, les grandes entreprises américaines sont de plus en plus nombreuses à soutenir le mouvement Black Lives Matter (Les vies Noires comptent). Si les entreprises...

Relocalisation France Veronique Popinet Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Avec le Coronavirus, la relocalisation vers la France pourrait (vraiment) avoir lieu

Le Covid-19 a mis un coup de projecteur sur les défaillances des chaînes d'approvisionnement trop éclatées. Un quart des entreprises envisagent désormais de relocaliser une partie de leurs achats en France ou en Europe pour sécuriser leur approvisionnement et limiter leur impact environnemental....

Economie collaborative economie du partage melitas

Airbnb, symbole d'une économie collaborative obligée de se réinventer après le Covid-19

2020 devait être une année florissante pour l’économie collaborative, les entreprises du type Uber, Delivroo, Blablacar.... Mais le Covid-19 a marqué un coup d’arrêt à la croissance exponentielle du secteur. Ainsi, Airbnb qui devait entrer en bourse cette année et a finalement dû se séparer du quart...

Action iStock gesrey

La Plateforme RSE demande des actes aux entreprises en matière de responsabilité sociétale

Face à la crise du Covid-19, la Plateforme RSE, l’instance de concertation sur la responsabilité sociétale des entreprises placée sous l’égide du Premier ministre, appelle à passer de la "parole aux actes". Une prise de position pas si fréquente pour cette instance qui réunit des voix aussi diverses...