Publié le 26 mai 2017

ENTREPRISES RESPONSABLES

Industrie pétrolière : le reporting climat, mère de toutes les batailles

Les Assemblées générales 2017 de l’industrie pétrolière marquent un tournant. De nombreuses propositions de résolutions sur le climat sont soumises au vote des actionnaires. Bien sûr, elles sont presque toujours rejetées. Mais il suffit que de grands gestionnaires d’actifs, à commencer par le mastodonte BlackRock, les soutiennent pour que les lignes bougent… enfin.


@Shell

Les Assemblées générales du printemps 2017 sont animées dans le secteur pétrolier ! Des résolutions sur le climat mettent les compagnies en demeure de proposer à leurs actionnaires des stratégies compatibles avec la limitation du réchauffement climatique à 2 degrés, prévue par l’Accord de Paris. Face à cette pression, beaucoup d’entreprises se rebiffent. La direction de Shell s’est par exemple opposée à l’une de ces résolutions, qui  n’a du coup obtenu que 7 % des voix lors de l’Assemblée du 23 mai.

Mais le vent est en train de tourner puisque l’un des géants de la gestion d’actifs, l’américain BlackRock, commence à voter pour les résolutions climat. Il a, pour la première fois, soutenu celle déposée à l’Assemblée générale d’Occidental Petroleum le vendredi 12 mai.
 
Le suspens est intense !  Est-ce que le poids lourd de l’investissement fera de même la semaine prochaine lors de l’Assemblée générale d’Exxon, dont il détient 11 % du capital ? C’est d’autant plus probable que la résolution 12 a le soutien de la principale agence mondiale en conseil de vote : ISS. En revanche, elle n’a évidement pas  l’appui de la direction d’Exxon.

BP, Chevron, ConocoPhillips et Total résistent

Qu’est-ce qui fait bouger les lignes ? La conviction que le risque climatique est devenu en un risque financier, tangible et mesurable. Conviction portée par les travaux de la Task Force on Climate Disclosure du conseil de stabilité financière du G20. Elle a publié des lignes directrices sur le reporting climat fin 2016 qui, pour la première fois, servent de référence à l’évaluation de la qualité des scénarios proposés par les compagnies pétrolières. Elles sont au centre d’une bataille de titans.

Parmi leurs adversaires déclarés, on trouve les compagnies pétrolières BP, Chevron, ConocoPhillips et Total qui viennent de financer un rapport publié en mai par la société de consultants IHS Markit. Ses principales conclusions sont que les lignes directrices pourraient "obscurcir" les informations financières sur la valeur des entreprises et, in fine, "fausser les marchés". 

BlackRock, juge de paix

Et c’est bien là le cœur de la discussion. Evaluer en quoi la valeur boursière actuelle et future de ces entreprises sera impactée par le risque climat est LE sujet des lignes directrices sur le reporting sur le climat. Les soutiens sont rassemblés au sein de la coalition des entreprises engagées sur le climat  "We mean Business" et du Conseil des entreprises pour le développement durable (WBCSD). Elles représentent plus de 200 multinationales et ont publié, le 15 mai, une déclaration recommandant au G20, qui se tient en juillet prochain en Allemagne, d’adopter les lignes directrices pour s’engager sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris

Au final, l’arbitre de ce combat sera sans doute BlackRock. Avec plus de 5 000 milliards de dollars d’actifs, il est le premier actionnaire de nombre de grandes entreprises. Il détient par exemple plus de 5 % du capital de Total. S’il fait pencher la balance du côté du climat et des lignes directrices de la TCFD, à laquelle il appartient, les entreprises pétrolières n’auront plus le choix : elles devront retravailler leurs scenarios climatiques.

Anne-Catherine Husson Traore, Directrice générale de Novethic, @AC_HT_


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat : des actionnaires se rebellent contre la direction d’un pétrolier américain

Pour la première fois, des actionnaires d'un pétrolier américain, Occidental Petroleum, ont voté en faveur d'une résolution imposant à l'entreprise de communiquer sur le risque climat. Ils se sont opposés à la direction du groupe qui y était clairement réfractaire.

Société Générale et BNP interpellées sur leur soutien au gaz de schiste

Les Assemblées générales des deux banques françaises, qui se tiennent ce mardi 23 mai, vont être quelque peu chahutées. Des représentants amérindiens ont traversé l’Atlantique pour venir défendre leur cause. Soucieux de préserver leur environnement et leur santé, ils vont demander à la...

Shell reste flou sur sa stratégie 2°C

Les actionnaires ont rejeté à 94% la résolution de l'ONG environnemental Follow This demandant au géant pétrolier de publier des objectifs précis de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. Ils ont par ailleurs approuvé la rémunération des dirigeants de Shell. En particulier la...

La Caisse des dépôts veut pousser Shell vers une trajectoire 2°C

Faire pression sur les entreprises pour diminuer l’empreinte carbone de leurs portefeuilles, telle est la stratégie des investisseurs qui ont pris des engagements sur le climat. Les Assemblées générales sont l’occasion d’accentuer cette pression en soutenant des résolutions qui poussent...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Greenwashing

Greenshifting, Greenlabelling... Six mots qui dévoilent les nouvelles stratégies de greenwashing des entreprises

Planet Tracker a décomposé toutes les stratégies des entreprises pour s’afficher plus vertes qu’elles ne le sont réellement. Greencrowding, greenhushing, greenlabelling… l’ONG en a détecté six, de la plus simple à la plus complexe, qui montrent l’inventivité dont font preuve les entreprises pour...

Maif credit mutuel dividende ecologique societal GERARD JULIEN AFP

Avec leur dividende sociétal et écologique le Crédit Mutuel et la Maif veulent ouvrir la voie

C’est une initiative inédite que portent le Crédit Mutuel et la Maif. La banque et l’assureur vont consacrer une partie de leur bénéfice à la lutte contre la crise climatique, sous la forme d’un dividende sociétal, ou écologique. Plusieurs centaines de millions d’euros vont être alloués à des...

Train SNCFpng

La SNCF va prendre en compte le prix du carbone dans ses appels d'offres

100 euros. C'est le prix que va donner la SNCF à la tonne de carbone dans ses prochains appels d'offres. L'entreprise publique va demander à ses fournisseurs de lui fournir un bilan carbone et d'expliquer leur trajectoire d'amélioration de leurs émissions. Elle veut privilégier des investissements...

Cannes Lion 2022 ban fossil fuel ads

Poussé par des agitateurs internes, le secteur de la publicité doit se réinventer

Encore une cérémonie bousculée ! Un ancien lauréat du Cannes Lion, grande fête de la publicité, a rendu son trophée pour dénoncer le soutien du festival aux "compagnies fossiles". Sous haute pression concurrentielle, parfois qualifié de verrouillé, le secteur de la publicité doit pourtant réinventer...