Publié le 11 mars 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Grand débat national : "l’entreprise doit prendre sa place dans ce moment de démocratie", selon la Camif

Alors que tous les acteurs étaient invités à se saisir du Grand débat national, peu d’entreprises ont été à l’initiative de l’organisation d’un tel événement. À Niort, la Camif a considéré que tel était son rôle en tant qu’entreprise à mission. Le 5 mars dernier, elle a réuni une centaine de citoyens, élus, jeunes, chefs d’entreprise ou représentants d’association autour de la Transition écologique.

A l'occasion du Grand débat national, la Camif a organisé un débat dans ses locaux, autour de la transition écologique
@Camif

Le 5 mars à Niort, les locaux de la Camif se sont ouverts aux citoyens, aux élus, aux chefs d’entreprise, jeunes, associations, et à tous ceux qui le souhaitaient pour échanger sur la transition écologique, dans le cadre du Grand débat national. En tout, 109 personnes ont débattu et travaillé par petits groupes répartis en une dizaine d’ateliers pour formuler une quarantaine de propositions sur des thèmes aussi variés que la biodiversité, la consommation responsable, les transports, l’économie locale et solidaire ou la réduction des déchets…

Une démarche à l’initiative du patron de la Camif, Emery Jacquillat, entreprise fortement engagée sur le plan social et environnemental. Il regrettait de ne pas voir de débat organisé autour de la transition écologique sur son territoire. Une démarche assez rare. Si certaines fédérations comme l’Union des entreprises de proximité (U2P) ou des chambres de commerce ont bien organisé des réunions, ils se sont concentrés sur des sujets spécifiques aux entreprises comme la fiscalité, l’emploi ou l’aménagement du territoire, et le plus souvent entre dirigeants d’entreprises.

L’entreprise, fabrique à débats ?

La Camif voulait aller plus loin en se positionnant en acteur de débat citoyen. "Ce n’est pas de la politique et d’ailleurs les participants l’ont très bien compris", assure Emery Jacquillat. "Je crois à la place de l’entreprise dans ce grand moment de démocratie que nous vivons et je considère que, grâce à toute sa chaîne de valeur, elle est un puissant levier de transformation du territoire. De par notre engagement sur le durable, nos plaidoyers sur la TVA responsable ou l’anti Black-Friday et, plus généralement, en tant qu’entreprise à mission, nous avions envie d’offrir un espace et nos compétences pour dialoguer autour d’une problématique qui nous est chère", explique-t-il ainsi.

Le débat a aussi pu permettre à l’entrepreneur de prendre le pouls des attentes des acteurs. Parmi les bonnes surprises, des sujets portés par l’entreprise comme une TVA plus basse sur les produits responsables ont été spontanément remontés par des participants. D'autres propositions, comme la possibilité d’intégrer les externalités négatives dans le prix ou l’idée de créer un passeport environnemental et social des produits, ont retenu l’attention du chef d’entreprise.

L’initiative a tellement plu qu’elle devrait être réitérée dans les prochains mois, en dehors du cadre du grand débat national qui se termine le 15 mars. Les thèmes seront sans doute plus resserrés. Le rendez-vous est pris avec des associations comme la Marche pour le climat de Niort, lors des promotions du Black Friday, en novembre, une journée où l’entreprise ferme ses portes en protestation à "cette consommation rendue compulsive par un matraquage à faire perdre la raison".

Béatrice Héraud, @beatriceheraud 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

"Une TVA à 5,5 % pour les produits respectueux de l’Homme et de la planète", l’appel d’Émery Jacquillat, patron de la Camif

Appliquer une TVA différenciée sur les produits ayant un impact positif sur l’environnement et la société. Tel est l’objet de la pétition (1) portée par Emery Jacquillat, PDG de la Camif. L’entreprise spécialisée dans la vente en ligne d’équipement pour la maison Made in France propose...

La Camif lance sa propre marque de meubles responsables

La Camif fait aujourd’hui figure de laboratoire pour les entreprises à mission françaises dont elle est l’une des pionnières. Après avoir travaillé à sa gouvernance, l’entreprise niortaise s’attaque aujourd’hui à incarner cette mission dans ses produits. Elle a pour cela choisi de de...

Grand débat national : les questions sont biaisées sur la transition écologique selon les experts

Pas de question sur l'alimentation durable, les déchets, une transition écologique conditionnée à la compétitivité économique... les questions posées dans le grand débat national sur le thème de la transition écologique sont trop orientées estiment plusieurs experts. Une semaine seulement...

Grand débat national : les ménages face à la transition énergétique

Le coup d’envoi du grand débat de la transition énergétique a été donné hier. Parmi les grands thèmes qui sont soumis à l’avis de la population pendant ces deux prochains mois, la transition énergétique. Les questions posées sont très concrètes : comment se loger, se chauffer, se nourrir...

Grand débat national : les marges de manœuvre existent... mais elles sont limitées

Dans quelques jours, Emmanuel Macron définira dans une lettre adressée à tous les Français ses attentes sur le Grand débat national, promis suite à la crise des Gilets jaunes. Celui-ci sera officiellement lancé le 15 janvier pour trois mois et prévoit d'aborder quatre thèmes dont la...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Remuneration istock PrettyVectors jpeg

La rémunération des dirigeants, de plus en plus basée sur des critères extra-financiers, reflète une entreprise qui change

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est de plus en plus prise en compte dans la rémunération des dirigeants des sociétés cotées, selon une étude du cabinet Deloitte. C’est vrai pour la France, mais aussi ailleurs dans le monde. Cela prouve l’ancrage des questions environnementales et...

Passer les traders aux 35 heures par semaine, pour des marchés financiers plus sain

Les traders travaillent trop ! C’est le constat posé par l’Association européenne des marchés financiers qui demandent aux Bourses européennes de réduire leurs horaires d’ouverture des marchés. Elle met en avant de multiples bénéfices : des traders en meilleures santé, donc plus productifs, des...

B corp montagne

B corp veut consolider son implantation en France

Cinq ans après son arrivée en France, B lab, l’association qui labellise les B corp, crée un bureau dans l’Hexagone. À l’heure de la loi Pacte et des réflexions sur le rôle de l’entreprise dans la société, celle-ci mise sur le marché français pour développer l’économie à impact qu’elle promeut. À...

FDJ lotterie nationale

De la tombola pour les Gueules cassées à la privatisation de la Française des Jeux

C'est ce jeudi 7 novembre que s'ouvre la souscription pour la privatisation de la Française des jeux. Cette institution à une longue histoire qui remonte à la fin de la Première guerre mondiale. Les soldats mutilés de la Face se retrouvent démunis. Rejetés par la société, ils ne bénéficient pas de...