Publié le 11 octobre 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Ferrero, Groupama, Monabanq, la Maif, la Maaf et PSA ne veulent pas associer leur marque à Éric Zemmour

Le retour d’Éric Zemmour sur CNews ne passe pas inaperçu alors que celui-ci a tenu un discours très virulent sur l’immigration lors de la Convention des droites fin septembre. Bien que la chaîne du groupe Canal+ assure qu’il ne s’agit pas d’une tribune ouverte, plusieurs marques mises sous pression sur les réseaux sociaux ont annoncé qu’elles ne feraient pas publicité à proximité des émissions où apparait le journaliste.

Eric Zemmour Concention de la droite SameerAl Doumy AFP
Plusieurs annonceurs ont décidé de ne plus annoncé dans des émissions où apparaît Éric Zemmour.
@SameerAl-Doumy/AFP

Éric Zemmour, déjà présent dans l’émission "Zemmour et Naulleau" sur Paris Première, va rejoindre à partir de lundi 14 octobre CNews dans la quotidienne "Face à l'info". Une nouvelle qui a soulevé la polémique après que l’éditorialiste ait tenu un discours très virulent à la Convention des droites sur l’immigration et l’Islam, diffusé sur LCI. Au point que le parquet de Paris a ouvert une enquête, pour "injures publiques" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence". Le 17 septembre dernier, il avait par ailleurs été condamné pour provocation à la haine raciale après son passage dans l'émission C à vous. 

Des annonceurs, interpellés sur Twitter par le collectif américain "Sleeping Giants" - déjà connu pour avoir privé le site de Steve Banon, conseiller ultraconservateur de Donald Trump, de 90 % de ses revenus publicitaires - ont fait savoir qu'ils n'achèteraient plus de spots pendant "Zemmour et Naulleau" et éventuellement à proximité d’autres émissions où apparaît le polémiste. Au rang de ces entreprises, on retrouve Ferrero, la Maaf, la Maif, Monabanq, Groupama, le groupe PSA.

CNews maintient sa stratégie

Ferrero, qui commercialise le Nutella, a été le premier à prendre ses distances. Sur Twitter, l’entreprise écrivait le 7 octobre : "En aucun cas nous ne cautionnons les propos et prises de position de M. Zemmour. Nous avions effectivement un spot avant l’émission. Notre agence média ne connaissait ni le contenu ni la programmation au moment où elle a réalisé nos achats média avec Paris Première".

 

Dans le cadre de cette polémique, RTL a décidé de prendre ses distances avec Éric Zemmour, tandis que le Figaro, l’employeur historique du journaliste, a dénoncé publiquement les propos de son salarié. En revanche CNews ne semble pas encore fléchir. "Nous n'offrons pas une tribune sans filtre ni même un créneau d'expression libre, c'est vraiment un face à face avec des fortes personnalités", assure Gérald-Brice Viret. "Éric Zemmour ne sera en aucun cas la voix de CNews, ce sera une des voix sur CNews", explique le dirigeant de Canal+.

Ce n’est pas la première fois que des annonceurs font pression sur une émission ou sur une chaîne pour éviter que leur marque ne soit associée à des propos qu’ils ne cautionnent pas. En mai 2017, une dizaine de marques, dont Petit Navire, Channel, Bosch, Disney, Groupama, avait retiré temporairement leurs spots de l’émission "Touche pas à mon Poste" de Cyril Hanouna sur C8, suite à un canular téléphonique homophobe.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5°C... Les entreprises attendent de la visibilité à la COP25

La COP25, qui se tient à Madrid du 2 au 13 décembre, est technique. Celle-ci doit préparer la relève générale de l’ambition des pays participants, ainsi qu’à la définition des mécanismes de coopération internationale volontaire. Les entreprises scrutent de près les discussions en cours car elles...

Nutriscore RSE

Le "nutri-score de la RSE", défendu par les socialistes, ne convainc pas le gouvernement

Les députés socialistes et apparentés ont déposé une proposition de loi portant sur la création d’une certification publique des performances sociales et environnementales des entreprises. Celle-ci entend créer un système de notation proche du nutri-score des produits alimentaires. Mais le...

Hackathon generation starteupeuses

Avec le club Génération Startupeuse, les startups aussi s’emparent des objectifs de développement durable

Beaucoup de startups veulent changer le monde. Mais bien peu mesurent leur contribution à ce stade de leur développement. Le club Génération startupeuse, qui incube des femmes entrepreneures, a tenté de relever le défi en faisant travailler 12 de ses membres sur les objectifs de développement...

Remuneration istock PrettyVectors jpeg

La rémunération des dirigeants, de plus en plus basée sur des critères extra-financiers, reflète une entreprise qui change

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est de plus en plus prise en compte dans la rémunération des dirigeants des sociétés cotées, selon une étude du cabinet Deloitte. C’est vrai pour la France, mais aussi ailleurs dans le monde. Cela prouve l’ancrage des questions environnementales et...