Publié le 10 avril 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Fairphone a vendu tous ses téléphones…et a prouvé que le marché de l’électronique durable existe

En un peu moins de quatre ans, Fairphone a écoulé l’ensemble de ses Fairphone 2, soit 83 000 pièces. Une goutte d’eau dans le marché mondial des smartphones (1,4 milliard rien qu’en 2018), mais qui est loin d’être passée inaperçue. En montrant qu’un téléphone éthique et durable était viable, Fairphone a fait s’interroger consommateurs et producteurs sur les conditions de fabrication de ces appareils qui nous sont devenus indispensables.

L'ensemble de la production de Fairphone 2 sera bientôt écoulée, preuve qu'il existe un marché pour des téléphones plus durables
@Fairphone

Bientôt le Fairphone 2, le téléphone modulaire et éthique, sera collector. L’entreprise néerlandaise vient d’annoncer qu’elle n’a plus que quelques unités en stock avant l’arrêt total de sa production. En tout ce sont 83 000 terminaux de cette génération qui ont été vendus depuis 2015, à ajouter au 60 000 Fairphone 1 vendus entre 2013 et 2015.

Une expérience forte en enseignement : "Le Fairphone 1 était un premier pas, mais le Fairphone 2 nous a énormément appris car c’était vraiment un produit que nous avons construit de A à Z, design inclus. Nous avons appris à organiser une filière d’approvisionnement durable en or, certifié fairtrade, ainsi qu’en étain, tungstène et tantale issus de zones sans conflit", se réjouit Eva Gouwens, PDG de Fairphone. Elle ajoute que l'entreprise sait maintenant se "structurer pour la maintenance des appareils et à pratiquer les mises à niveau (upgrade)",  

Selon les dirigeants, cela signifie à la fois que la fabrication d’un téléphone éthique et durable est possible mais aussi qu’il existe un marché pour cela. Un "signal fort", adressé à l’industrie de l’électronique pour qu’elle change ses pratiques, ce qui est le but premier de Fairphone."Des pas sont faits dans la bonne direction, que ce soit au niveau de la production et du traitement des déchets. Et un dialogue a pu émerger entre les gros acteurs du secteur, les ONG et les gouvernements sur les questions de durabilité, souligne Eva Gouwens. Mais nous ne sommes évidemment pas au bout du chemin, loin de là."

Changer l’industrie, une gageure

De nombreux obstacles restent à lever pour changer les mentalités et passer à l’échelle supérieure. Les téléphones actuels vendus par les géants du secteur restent des "boîtes noires" et leur business model est basé sur un changement régulier des modèles, favorisé par une obsolescence technique et marketing programmée.

Quant à l’offre de minerais durable, elle reste encore minime face aux besoins du secteur. Mais il s’agit d’un cercle vicieux selon Eva Gouwens : "si l’offre n’est pas suffisamment importante, c’est que la demande est très faible : il n’y a pas de motivation à agir de façon plus responsable. Si les grands acteurs demandent aux producteurs de changer leurs pratiques, l’offre changera. C’est ce que nous avons fait nous-mêmes en nous associant à d’autres acteurs pour créer des débouchés viables".

En attendant, Fairphone prépare ses propres innovations. Un nouveau produit est actuellement en développement. Il s'agira d'une nouvelle génération de smartphones durables qui devrait sans peine trouver preneurs.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Economie collaborative economie du partage melitas

Airbnb, symbole d'une économie collaborative obligée de se réinventer après le Covid-19

2020 devait être une année florissante pour l’économie collaborative, les entreprises du type Uber, Delivroo, Blablacar.... Mais le Covid-19 a marqué un coup d’arrêt à la croissance exponentielle du secteur. Ainsi, Airbnb qui devait entrer en bourse cette année et a finalement dû se séparer du quart...

Action iStock gesrey

La Plateforme RSE demande des actes aux entreprises en matière de responsabilité sociétale

Face à la crise du Covid-19, la Plateforme RSE, l’instance de concertation sur la responsabilité sociétale des entreprises placée sous l’égide du Premier ministre, appelle à passer de la "parole aux actes". Une prise de position pas si fréquente pour cette instance qui réunit des voix aussi diverses...

Danone se dit prêt à devenir la première "entreprise à mission" du CAC40

Dans un monde ébranlé par l'épidémie de Covid-19, le géant agroalimentaire Danone va proposer à ses actionnaires de devenir une "société à mission" pour renforcer ses engagements sociaux, environnementaux et créer de la "valeur durable", annonce le groupe. Cette proposition présentée lors du conseil...

Restaurateurs assurances coronavirus

Covid-19 : l’étau se resserre autour des assureurs après qu'un restaurateur ait eu gain de cause face à Axa

Le tribunal de commerce de Paris a donné gain de cause à un restaurateur parisien qui avait assigné Axa France alors que l'assureur refusait d'indemniser ses pertes d'exploitation lié au Covid-19. Cette décision marque un tournant pour les professionnels du secteur alors que les assureurs martèlent...