Publié le 26 décembre 2016

ENTREPRISES RESPONSABLES

Faire entrer la nature dans l’entreprise

La RSE est une notion floue pour les salariés. Comment faire en sorte que le personnel s’en approprie les enjeux ? Toute la semaine, Novethic revient sur des outils qui ont fait leur preuve. 2ème volet: la nature s’invite dans les espaces de travail. Loin d’être gadgets, ces installations permettent en effet aux collaborateurs de se détendre et de réfléchir au rôle de l’entreprise sur la biodiversité. Et bien plus encore. Reportage.  

Chez ADP, des ateliers jardinage sont organisés régulièrement.
DR

SOMMAIRE

Chez ADP (Aéroports de Paris), le programme de ce midi de juin, c’est atelier jardinage, au soleil. Sur le site d’Orly Parc, tous les salariés sont invités à se rendre dans "l’aire de détente et potagère" pour une initiation aux mauvaises herbes comestibles.

Dans les carrés potagers : haricots, fraisiers, radis et fleurs. Près du récupérateur d’eau de pluie, deux hôtels à insectes ont été installés. Des arbres fruitiers ont pris place autour de la mare. Un peu plus loin, une "butte de la biodiversité", laissée à l’état naturel, vient compléter le paysage. Ici et là, des panneaux pédagogiques orientent le parcours.

 

Se former, créer des liens

 

La création de cet espace a en partie été possible grâce à la mobilisation de Virginie Provoost, assistante du pôle Environnement et performance RSE au sein du groupe ADP. Il y a deux ans, elle a participé avec deux collègues à un challenge lancé par l’entreprise pour améliorer l’espace de travail. Leur projet a été retenu parmi des dizaines d’autres et présenté au Comex, qui a décidé de le soutenir financièrement. Avec l’aide des Nouveaux potagers, l’espace voit le jour en avril 2015. À chaque atelier, une quinzaine de salariés se retrouvent. Et des binômes se sont formés pour entretenir le potager au quotidien.

Pour Sandrine Prieur, adjointe au directeur de l'environnement et du développement durable, "outre le bien-être sur son lieu de travail, cette démarche participative permet aux collaborateurs d’acquérir de nouvelles compétences en sortant de leurs missions habituelles et de découvrir l’environnement dans le cadre d'un projet concret. Autant de prétextes qui permettent de se former, de créer des liens et d’avancer autour des thématiques RSE".

De fait, pour Virginie Provoost, le projet a déjà fait sentir ses effets : "Nous nous sommes occupé de négocier avec le service achats, de faire une étude de marché et une enquête auprès des salariés. Pour moi, qui n’avais jamais conduit un projet de A à Z, cela m’a permis de dépasser mes limites et de gagner en assurance. Maintenant, le projet nécessite encore de beaucoup communiquer pour le faire connaître à tous les salariés."

 

Un outil multifonctions

 

Quelques centaines de kilomètres plus loin, en bordure de Toulouse, un cabinet de ressources humaines, 3X Consultants, s’est lui aussi aménagé un petit écrin de verdure. Dans sa parcelle boisée, il accueille trois ruches en partenariat avec l’entreprise Biocenys. Deux salariés, responsables des ruches, ont un rôle d’observation et de surveillance. Tous les ans, vêtus de combinaisons de protection, les collaborateurs volontaires se retrouvent pour la récolte du miel autour d’un apiculteur.

Igor Gracovetsky fait partie des heureux salariés qui apprécient de pouvoir profiter de ce bol d’air pour déjeuner ou réfléchir. "Cela nous permet de nous reconnecter avec la nature et de nous interroger sur sa place dans la société. C’est le rôle de l’entreprise de s’engager sur ce sujet. Individuellement, nous n’y  arriverons pas."

C’est aussi l’avis de Monique Frambourg, la directrice associée. "Il est du devoir de l’entreprise de se mobiliser sur ces sujets pour le bien-être des salariés et la planète. Mais le but est aussi que nos salariés soient plus acteurs. Nous réfléchissons par exemple à nettoyer le parc, à rafraîchir l’hôtel à insectes, tous ensemble. Nous les incitons aussi à porter des projets humanitaires", explique-t-elle.

Plus de 130 ruches ont été installées en France par Biocenys depuis quatre ans. "Il y a un mouvement de fond qui émerge : l’entreprise de demain intégrera sans aucun doute les notions de biodiversité et de nature", analyse Emmanuelle Parache, la dirigeante. Et pour commencer dès maintenant à préparer le terrain chez les salariés, "la ruche a un fort capital sympathie. C’est une bonne porte d’entrée pour aborder la question environnementale".

Concepcion Alvarez
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Ateliers ludiques : faire découvrir les enjeux RSE aux salariés

La RSE est une notion floue pour les salariés. Comment faire en sorte que le personnel s’en approprie les enjeux ? Toute la semaine, Novethic revient sur des outils qui ont fait leur preuve. 1er volet: les Les ateliers ludiques et pédagogiques. Ils peuvent constituer la première étape de...

Consommation : les Français entre responsabilité et contraintes économiques

Consommer de manière plus responsable. C'est ce que souhaitent une majorité de Français, qui se considèrent comme les premiers acteurs du changement selon l'étude que publie aujourd'hui le cabinet Ethicity. Une enquête, publiée à l'occasion de la semaine du développement durable, qui...

Biodiversité : les entreprises encore à la traîne

Alors que 2010 est consacrée par l'ONU « année de la biodiversité», les acteurs économiques commencent à prendre conscience de l'étroite dépendance qu'ils entretiennent avec les écosystèmes. Mais les mesures prises pour préserver ce lien restent encore timides.

La nature au secours du bien-être au travail

C'est scientifiquement prouvé : la nature est le lieu idéal pour évacuer le stress, mieux communiquer et se ressourcer. Pour stimuler la cohésion d'équipe et prévenir les risques psychosociaux, des entreprises emmènent leurs salariés au vert, d'autres accueillent des abeilles sur leur...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

ODD covid

Coronavirus : le jour d'après se fera avec les Objectifs de Développement Durable (ODD)

De crise sanitaire localisée, la pandémie du Covid-19 est devenue en un temps record une crise économique et sociale mondiale. Elle montre de façon dramatique l’interdépendance des trois piliers du développement durable : l’environnement, le social et l’économie et la nécessité de changer notre...

Respirateur Dyson Dyson

Coronavirus : Renault, PSA, Dyson et Tesla vont fabriquer des respirateurs

Aux côtés des fabricants traditionnels d’équipements médicaux, ce sont des industriels de l’automobile ou de l’électronique qui viennent en renfort pour produire des respirateurs, nécessaires à la survie des malades du Covid-19 les plus gravement atteints. En France, Emmanuel Macron a annoncé la...

Masque 1083 solidarite entreprise coronavirus

Essence gratuite, hôtels, masques... Face au Coronavirus, ces entreprises misent sur la solidarité

[Mise à jour le 25 mars] Accor qui met à disposition ses hôtels pour les soignants, Total qui donne des bons d'essence aux personnels hospitaliers, LVMH qui passe du parfum aux gels hydroalcoolique, la startup 1083 qui réorganise ses ateliers pour produire des masques de protection plutôt que des...

Covid 19 coronavirus crise entrrpises iStock Tera Vector

Face au Coronavirus, les entreprises prennent leurs responsabilités malgré l'impact de la crise sur leurs affaires

Elles sont en première ligne, dans un contexte de crise inédit. Déstabilisées dans leur organisation du travail et dans leur production, les entreprises doivent agir avec pragmatisme et responsabilité pour protéger leurs salariés et la population. Certaines vont même plus loin en mettant en place...