Publié le 12 janvier 2017

ENTREPRISES RESPONSABLES

Dieselgate : Volkswagen plaide coupable, fin des poursuites aux USA

Le constructeur allemand plaide coupable de "conspiration" et d’ "obstruction à la justice". Une décision qui permet de mettre fin aux poursuites de la justice américaine dans l’affaire du Dieselgate. Volkswagen devra remettre la main au portefeuille en déboursant 4,3 milliards de dollars supplémentaires. 

Volkswagen JULIAN STRATENSCHULTE DPA dpa Picture Alliance AFP

JULIAN STRATENSCHULTE DPA dpa Picture Alliance AFP

L’affaire du Dieselgate est close aux Etats-Unis.

Le directoire de Volkswagen a approuvé hier un accord avec la justice américaine. Pour mettre fin aux poursuites, le groupe accepte de plaider coupable de "conspiration" visant à tromper ses clients et les autorités américaines. Mais aussi d’ "obstruction à la justice" pour avoir détruit des documents afin de dissimuler ses agissements.

C’est ce qu’a indiqué hier le département de la justice américain dans un communiqué.

Le groupe accepte également de payer 4,3 milliards de dollars supplémentaires. Une somme qui s’ajoute aux 17,5 milliards de dollars promis par Volkswagen pour couvrir les plaintes des régulateurs, des propriétaires de ses véhicules et de ses concessionnaires et l’offre de rachat de quelque 600.000 voitures ne respectant pas les normes américaines de pollution ou ne pouvant pas être réparées à ses frais.

 

Mise à l'épreuve

 

L’accord prévoit aussi une mise à l'épreuve du groupe pendant les trois prochaines années : il devra se soumettre au contrôle d'un auditeur indépendant chargé de vérifier qu'il a bien changé ses pratiques.

"Nous continuerons nos efforts pour changer notre manière de penser et de travailler", assure de son côté le patron du groupe, Matthias Müller, dans un communiqué. Et il coopérera "pleinement" avec les autorités américaines pour éventuellement poursuivre les employés et cadres de VW impliqués dans la supercherie.

 

Nouvelles inculpations

 

Cette semaine, 6 nouveaux cadres ont été inculpés par la justice US. Cinq d’entre eux,  employés et cadres, résident en Allemagne : Heinz-Jakob Neusser, Jens Hadler, Richard Dorenkamp, Bernd Gottweis, et Jürgen Peter. Un autre réside en Floride.

Le responsable des relations avec les autorités environnementales américaines en 2015, Olivier Schmidt, a été inculpé et arrêté lundi en Floride. D’autres inculpations pourraient suivre a assuré la procureure générale des États-Unis, Loretta Lynch. Et le groupe reste visé par de nombreuses enquêtes dans plusieurs pays.

11 millions de véhicules produits par le groupe VW à travers le monde ont été équipées d'un logiciel spécialement conçu pour tromper les contrôleurs de pollution.    

Béatrice Héraud
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Dieselgate : un an après, Volkswagen toujours dans la tourmente

Un an après l’éclatement du scandale des moteurs truqués, consommateurs et investisseurs s’organisent pour attaquer le constructeur allemand et obtenir une indemnisation. Le gouvernement français annonce quant à lui sa volonté de récupérer le manque à gagner fiscal provoqué par cette...

Criminalité en col blanc : Volkswagen, un test pour la justice américaine

Le ministère de la Justice américain a lancé début janvier des poursuites au civil contre le groupe automobile allemand dans le scandale...

Volkswagate : existait-il un warning ISR sur Volkswagen ?

La crise que traverse Volkswagen permet de chiffrer les coûts des risques dits extra financiers. Ils...

Volkswagen : une politique d’indemnisation à géométrie variable

Un scandale peut en cacher un autre. Alors que les automobilistes européens victimes du Dieselgate réclament une indemnisation à Volkswagen, le journal Bild révèle le montant de la pension de retraite de l’ex-patron du groupe : 3 100 euros… par jour.

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Micro Europe1

L’audience à tout prix : un modèle à risque bientôt expérimenté par Europe 1 ?

L’arrivée à Europe 1 de l’ancien rédacteur en chef de Valeurs Actuelles a créé un malaise au sein des journalistes au groupe. Ceux-ci demandent aux dirigeants revoir leurs positions sur ce choix en matière de "valeurs éditoriales" pour la chaîne de radio attachées qui se veut "non idéologisé". À...

Impact Score LyssenkoAlexander 01

À l’occasion du plan de relance, les entrepreneurs sociaux poussent le déploiement d'un Impact score

Lors de son université d’été sur l’économie de demain, le mouvement des entreprises sociales et solidaires a dévoilé un nouvel outil : l’Impact score. Un outil qui permet d’évaluer la durabilité d’une entreprise et de la rendre transparente pour les consommateurs et les employés. À l’heure où se...

RioTinto Pilbara Australie

Après avoir détruit un site aborigène historique, Rio Tinto coupe les bonus de ses dirigeants

Rio Tinto fait son mea culpa pour la destruction, en mai dernier, d’un site aborigène vieux de 46 000 ans dans l’ouest australien. Le conseil d’administration a décidé de sanctionner trois dirigeants, dont Jean-Sébastien Jacques, le directeur général du groupe, en supprimant leurs bonus. Une...

Mesures verte relance iStock anyaberkut

Relance post-Covid : trois mesures essentielles pour transformer durablement les entreprises

Les entreprises françaises sont actuellement réunies à l'événement annuel du Medef pour demander l'aide du gouvernement afin de relancer une économie mise à genoux par l’épidémie de coronavirus et la rendre plus durable. Cette réflexion est mondiale. Trois grandes mesures se détachent déjà : une...