Publié le 31 mars 2020

ENTREPRISES RESPONSABLES

Coronavirus : Renault, PSA, Dyson et Tesla vont fabriquer des respirateurs

Aux côtés des fabricants traditionnels d’équipements médicaux, ce sont des industriels de l’automobile ou de l’électronique qui viennent en renfort pour produire des respirateurs, nécessaires à la survie des malades du Covid-19 les plus gravement atteints. En France, Emmanuel Macron a annoncé la création d’un consortium entre PSA, Air Liquide, Schneider et Valeo pour fabriquer 10 000 unités.

Respirateur Dyson Dyson
Prototype de respirateur CoVent produit par Dyson pour répondre aux besoins actuels.
@Dyson

Avec l’épidémie de Coronavirus, le besoin en respirateurs pour les malades en réanimation s’est accru dans le monde entier. En France, le principal fabricant de ces appareils, Air Liquide, a mis les bouchées doubles pour accroître ses capacités. Interrogé sur RTL, François Jackow, directeur adjoint de l’entreprise, explique : "Nous sommes en train de doubler nos capacités de production, avant de les tripler d'ici quelques jours pour enfin les multiplier par quatre d'ici le mois de mai. En France, c'est plus de 6 000 personnes qui sont sur le pont dans cet objectif".

Ainsi la capacité de son usine spécialisée à Antony (Hauts-de-Seine) doit passer de 250 unités par mois à 1 000. Mais le besoin est si fort que l’enjeu dépasse la seule capacité du chimiste du français. Mardi 31 mars, à l’occasion de la visite du Président de la République dans une usine de fabrication de masques près d’Angers, celui-ci a annoncé la création d’un consortium pour répondre à ce besoin.

Il réunit autour d’Air Liquide, les industriels PSA, Schneider Electric et l’équipementier automobile Valeo, sans oublier plusieurs centaines de sous-traitants. Il s’agit de fabriquer 10 000 respirateurs d’ici mi-mai. À titre de comparaison, les hôpitaux français seraient aujourd’hui équipés de 5 000 unités. En France, une autre initiative a été lancée par Renault avec des startups. La marque au losange mise sur son usine du futur au technocentre de Guyancourt pour fabriquer des respirateurs grâce à la technologie d’impression 3D. Théoriquement plus lente, mais elle permet de s’affranchir du besoin de chaînes de production dédiées.

Dyson et Tesla en renfort

Ailleurs dans le monde, les grands fabricants traditionnels font tourner leurs usines à plein régime comme l’américain GE Healthcare ou le suédois Getinge. Mais d’ autres entreprises viennent en renfort. Ainsi, le spécialiste Dyson a révélé un prototype de respirateur CoVent. Le fabricant britannique entend en fournir 10 000 pour répondre à l’appel d’offres lancé par le gouvernement britannique.

Aux États-Unis, c’est Tesla qui est monté au créneau. Même si dans un premier temps son PDG Elon Musk avait moqué la panique autour du Coronavirus, il a décidé de dépenser sans compter. Ainsi, l’entreprise de voitures électriques a acheté 1 255 respirateurs à la Chine, qu’il met à disposition des hôpitaux américains qui en auront besoin. Il a en particulier servi New-York, aujourd’hui épicentre de l’épidémie dans le nouveau monde.

Par ailleurs, il annonce que la Gigafactory 2, son usine géante de Bufallo, va concevoir et fabriquer des respirateurs avec le spécialiste Medtronics. "Nous allons donner tous nos ventilateurs, que nous les ayons achetés ou fabriqués", assure Elon Musk.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Sundar Pichai CEO Alphabet CCO

Avec 280 millions de dollars en 2020, le patron de Google se hisse en tête du classement des PDG américains surpayés

Les patrons des grandes firmes américaines ne connaissent pas la crise. Dans son étude annuelle sur les 100 dirigeants d’entreprises américaines trop payés, l’ONG As You Sow montre que les PDG continuent d’engranger de belles rémunérations, Sundar Pichai, d’Alphabet, en tête. Les écarts de...

Labels RSE Unitone vector et BH

Pour valoriser la performance RSE des PME, les labels doivent être mieux visibles et encadrés

Valoriser sa performance environnementale et sociale est devenue un fort enjeu pour un nombre croissant d’entreprises. L'attente est forte pour les PME qui doivent de plus en plus montrer patte blanche auprès des grands donneurs d’ordres. Pourtant, alors que les labels RSE se multiplient, ceux-ci...

Just Eat Celia 190 1

Just Eat tourne le dos à l’uberisation en embauchant plus de 4000 livreurs en CDI

Avec les restrictions sanitaires, les plateformes de livraison ont vu leur poids se développer considérablement. La plupart comme Uber Eat ou Deliveroo font appel à des livreurs indépendants mais Just Eat a décidé de miser sur une autre stratégie, en misant sur l’embauche de 4 500 livreurs en CDI...

Devoir de vigilance iStock jauhari1

Les députés européens préparent un texte ambitieux sur le devoir de vigilance, qui crispe le patronat

La commission des affaires juridiques du Parlement européen a validé un projet d’initiative sur le devoir de vigilance. Celui-ci doit alimenter les travaux de la Commission qui veut mettre en place une législation européenne contraignant les entreprises à mieux contrôler leur chaine...