Publié le 18 juillet 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Aucun pays n’est sur la bonne voie pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD)

Adoptés en grande pompe il y a trois ans, les Objectifs de développement durable (ODD), nouveaux repères de soutenabilité, peinent à se traduire dans les politiques et les budgets des gouvernements. Un nouveau classement place la Suède, le Danemark et la Finlande en tête. La France est au cinquième rang.

Un tiers des pays du G20 n'ont toujours pas d'indicateurs de suivi des ODD.

Alors que le Forum politique de haut niveau sur les Objectifs de développement durable (ODD) se termine mercredi 18 juillet à l’ONU, un rapport vient rappeler l’urgence d’agir. Selon une évaluation (1) réalisée par Bertelsmann et le Sustainable Development Solutions Network (SDSN), "aucun pays n’est aujourd’hui sur la bonne voie pour atteindre les ODD d’ici 2030, trois ans après leur adoption par tous les États membres des Nations Unies".

Même le trio de pays nordiques (Suède, Danemark, Finlande) qui fait la course en tête doit encore faire des efforts, notamment sur les ODD 12 (consommation et production durable), 13 (climat) et 14 (vie aquatique). Aucun pays du G20 n'a par ailleurs aligné son budget national sur les ODD. 30 % d’entre eux n’ont pas mis en place d’indicateurs de suivi. C’est le cas de la Chine, des États-Unis, de l’Arabie Saoudite, du Canada ou encore du Royaume-Uni. Et seules l'Inde et l'Allemagne ont entrepris une évaluation des besoins d'investissement.

Les pays riches doivent servir de modèles

Le Brésil, le Mexique et l'Italie ont pris les mesures les plus importantes parmi les pays du G20 pour atteindre les objectifs, illustrés par exemple par l'existence de stratégies ou d'unités de coordination des ODD au sein des gouvernements. A contrario, les États-Unis et la Russie sont pointés du doigt pour leur faible engagement. La République Démocratique du Congo, le Tchad et la République Centrafricaine apparaissent tout en bas du tableau.

"Le rapport montre le rôle crucial des pays du G20 pour atteindre les objectifs mondiaux. Les pays riches doivent agir comme des modèles et réduire leurs retombées négatives tout en fournissant des moyens efficaces pour intégrer les objectifs dans leurs plans d'action nationaux", a déclaré Aart De Geus, PDG de Bertelsmann Stiftung.

12 000 milliards de dollars

La France, 5e du classement, et l’Allemagne, 4e, sont les seuls pays du G7 à figurer dans le Top 10. Pour rendre les ODD plus concrets, Brune Poirson, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé le 18 juin dernier, un site d’information et de sensibilisation sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

Selon une étude réalisée par le cabinet B&L évolution, plus d’un tiers des entreprises du SBF 120 s’engagent désormais, de façon plus ou moins forte. Elles auraient pourtant tout à y gagner. La Business and Sustainable Developement Commission (BSDC) a en effet évalué les opportunités économiques liées aux ODD à 12 000 milliards de dollars dans le monde.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir le classement


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Inclusion victoria bar istock

L’entreprise inclusive, bien plus qu'une mode, un enjeu de performance

Sur le climat, les entreprises se veulent "neutres en carbone". En matière sociale, elles se veulent "inclusives". Ces derniers temps, les engagements se sont multipliés sur le sujet, vis-à-vis du handicap, des seniors, des jeunes, des habitants des zones rurales, des migrants… Une réponse à une...

Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5°C... Les entreprises attendent de la visibilité à la COP25

La COP25, qui se tient à Madrid du 2 au 13 décembre, est technique. Celle-ci doit préparer la relève générale de l’ambition des pays participants, ainsi qu’à la définition des mécanismes de coopération internationale volontaire. Les entreprises scrutent de près les discussions en cours car elles...

Nutriscore RSE

Le "nutri-score de la RSE", défendu par les socialistes, ne convainc pas le gouvernement

Les députés socialistes et apparentés ont déposé une proposition de loi portant sur la création d’une certification publique des performances sociales et environnementales des entreprises. Celle-ci entend créer un système de notation proche du nutri-score des produits alimentaires. Mais le...

Hackathon generation starteupeuses

Avec le club Génération Startupeuse, les startups aussi s’emparent des objectifs de développement durable

Beaucoup de startups veulent changer le monde. Mais bien peu mesurent leur contribution à ce stade de leur développement. Le club Génération startupeuse, qui incube des femmes entrepreneures, a tenté de relever le défi en faisant travailler 12 de ses membres sur les objectifs de développement...