Publié le 08 avril 2014

ÉNERGIE

Transition énergétique : Manuel Valls confirme les promesses de François Hollande

Manuel Valls était attendu au tournant par les écologistes sur le dossier de la transition énergétique. Lors de son discours de politique générale, prononcée ce mardi devant l’Assemblée Nationale, il a assuré en faire l’une des priorités de son gouvernement. Mais le nouveau Premier ministre n’a effectué aucune nouvelle annonce, se contentant de réitérer les promesses de François Hollande sur le sujet.

transition-energetique-manuel-valls-confirme-les-promesses-de-francois-hollande
Manuel Valls
© Philippe Grangeaud/Solfe Communications

L’économie verte sera bien au centre de l’action gouvernementale. C’est en tout cas le message qu’a voulu faire passer cet après-midi Manuel Valls.

 

Devant une Assemblée Nationale parfois hostile, le chef du gouvernement a estimé qu’elle représente pour La France une «formidable opportunité économique. Concrètement, la transition énergétique réduit notre déficit commercial et renforce notre souveraineté […] Elle encourage des secteurs extrêmement porteurs en terme d’emploi. Je pense au particulier au bâtiment».

Le Premier ministre a également évoqué l’urgence écologique,  auquel son gouvernement entend répondre grâce à la mise en place d’une « stratégie Bas carbone ». Les objectifs de cette stratégie ont été clairement énoncés : « réduire de 30 % notre consommation d’énergie fossile d’ici 2030, et de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre à la même échéance ». Concrètement, elle sera détaillée dans le texte de loi sur la transition énergétique, qui sera présentée « avant l’été » en conseil des ministres. Le texte sera donc discuté à l’automne au Parlement.

Manuel Valls a immédiatement précisé que cette réduction d’émissions de CO2 ne se fera pas grâce à l’atome : « l’engagement du Président de la République de passer à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025, sera tenu ». La confirmation de cette promesse était très attendue, tant par les écologistes que les associations environnementales.

Manuel Valls s’est montré particulièrement précis au moment d’évoquer les mesures d’économies que l’Etat effectuera dans le cadre du Pacte de responsabilité. Il n’a en revanche donné aucun détail sur le financement de cette transition énergétique. Un point sur lequel le gouvernement, et  Ségolène Royal en particulier, devra rapidement apporter des précisions.


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Centrale a gaz eoliennes transition ecologique taxonomie iStock

Le gaz comme "énergie de transition" a du mal à convaincre

C'est la dernière ligne droite pour la consultation sur le projet de taxonomie verte proposée par la Commission européenne. Celle-ci doit permettre d'orienter les investissements privés vers des activités bas-carbone. Mais l'inclusion du gaz comme "énergie de transition" fait polémique alors que de...

Eoliennes pixabay 01

Comment la "greenflation" menace la transition énergétique

Indispensables au développement des voitures électriques, panneaux solaires, éoliennes... les métaux voient leurs prix s'envoler, atteignant des records. Celui du lithium a ainsi explosé de plus de 400 %. Ce phénomène de "greenflation" pourrait même freiner les politiques de transition énergétique....

Vcentrale nucleaire energie transition pixabay stevepb

L’Allemagne au défi d’atteindre ses objectifs climatiques sans nucléaire… et bientôt sans charbon

La nouvelle coalition allemande, dirigée par le social-démocrate Olaf Scholz, avec les Verts et les Libéraux, a fixé l'ambitieux objectif de 80 % d'énergies renouvelables dès 2030 dans la consommation d'électricité. Le pays entend ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 65 % à cet...

Electricite penurie approvisionnement hiver pixabay

Système électrique sous tension : de l'urgence de baisser notre consommation

Vague de froid, absence de vent et production nucléaire en baisse. Ces trois facteurs mettent sévèrement à mal notre système électrique faisant craindre des tensions sur l'approvisionnement dans les prochaines semaines. Pour les experts, cela devrait pousser le gouvernement à accélérer sur la grande...