Publié le 08 avril 2014

ÉNERGIE

Transition énergétique : Manuel Valls confirme les promesses de François Hollande

Manuel Valls était attendu au tournant par les écologistes sur le dossier de la transition énergétique. Lors de son discours de politique générale, prononcée ce mardi devant l’Assemblée Nationale, il a assuré en faire l’une des priorités de son gouvernement. Mais le nouveau Premier ministre n’a effectué aucune nouvelle annonce, se contentant de réitérer les promesses de François Hollande sur le sujet.

transition-energetique-manuel-valls-confirme-les-promesses-de-francois-hollande
Manuel Valls
© Philippe Grangeaud/Solfe Communications

L’économie verte sera bien au centre de l’action gouvernementale. C’est en tout cas le message qu’a voulu faire passer cet après-midi Manuel Valls.

 

Devant une Assemblée Nationale parfois hostile, le chef du gouvernement a estimé qu’elle représente pour La France une «formidable opportunité économique. Concrètement, la transition énergétique réduit notre déficit commercial et renforce notre souveraineté […] Elle encourage des secteurs extrêmement porteurs en terme d’emploi. Je pense au particulier au bâtiment».

Le Premier ministre a également évoqué l’urgence écologique,  auquel son gouvernement entend répondre grâce à la mise en place d’une « stratégie Bas carbone ». Les objectifs de cette stratégie ont été clairement énoncés : « réduire de 30 % notre consommation d’énergie fossile d’ici 2030, et de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre à la même échéance ». Concrètement, elle sera détaillée dans le texte de loi sur la transition énergétique, qui sera présentée « avant l’été » en conseil des ministres. Le texte sera donc discuté à l’automne au Parlement.

Manuel Valls a immédiatement précisé que cette réduction d’émissions de CO2 ne se fera pas grâce à l’atome : « l’engagement du Président de la République de passer à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025, sera tenu ». La confirmation de cette promesse était très attendue, tant par les écologistes que les associations environnementales.

Manuel Valls s’est montré particulièrement précis au moment d’évoquer les mesures d’économies que l’Etat effectuera dans le cadre du Pacte de responsabilité. Il n’a en revanche donné aucun détail sur le financement de cette transition énergétique. Un point sur lequel le gouvernement, et  Ségolène Royal en particulier, devra rapidement apporter des précisions.


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Gaz, nucléaire, renouvelables : la France est-elle assez armée pour passer l’hiver ?

Face aux risques d’approvisionnement énergétique, jugés quasi-inévitables cet hiver, et à la sécheresse qui frappe tout le pays, le gouvernement se veut rassurant. Un plan élaboré avec les entreprises devrait voir le jour à la rentrée. Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a aussi appelé...

Ampoule eteinte sobriete energetique pixabay neymark195

Plan de sobriété énergétique : les leviers les plus importants manquent encore à l'appel

Face aux risques de pénurie d'énergie annoncés l'hiver prochain, le gouvernement a lancé fin juin plusieurs groupes de travail réunissant les administrations publiques, les entreprises privées, les partenaires sociaux, les acteurs de la grande distribution et des experts de la transition. L'objectif...

Ministere de la transition ecologique action militante mur de parpaings terres de luttes

La planification écologique vue par Emmanuel Macron à travers la partition des compétences des ministères de l'Écologie et de l'Énergie

Les décrets de répartition des compétences des différents ministères ont été publiés au Journal officiel jeudi 2 juin. La transition énergétique, le nucléaire et la décarbonation des transports routiers reviennent à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le logement, la...

Duo planification ecologique

Agnès Pannier-Runacher et Amélie de Montchalin : les deux jambes d’Elisabeth Borne pour mener à bien la planification écologique

Après de longs jours d'attente, le gouvernement d'Elisabeth Borne a été dévoilé ce vendredi 20 mai en milieu d'après-midi. Les nominations des deux ministres chargées de mener à bien la transition au côté de la Première ministre étaient très attendues par les spécialistes de l'écologie. Il s'agit...