Publié le 08 avril 2014

ÉNERGIE

Transition énergétique : Manuel Valls confirme les promesses de François Hollande

Manuel Valls était attendu au tournant par les écologistes sur le dossier de la transition énergétique. Lors de son discours de politique générale, prononcée ce mardi devant l’Assemblée Nationale, il a assuré en faire l’une des priorités de son gouvernement. Mais le nouveau Premier ministre n’a effectué aucune nouvelle annonce, se contentant de réitérer les promesses de François Hollande sur le sujet.

transition-energetique-manuel-valls-confirme-les-promesses-de-francois-hollande
Manuel Valls
© Philippe Grangeaud/Solfe Communications

L’économie verte sera bien au centre de l’action gouvernementale. C’est en tout cas le message qu’a voulu faire passer cet après-midi Manuel Valls.

 

Devant une Assemblée Nationale parfois hostile, le chef du gouvernement a estimé qu’elle représente pour La France une «formidable opportunité économique. Concrètement, la transition énergétique réduit notre déficit commercial et renforce notre souveraineté […] Elle encourage des secteurs extrêmement porteurs en terme d’emploi. Je pense au particulier au bâtiment».

Le Premier ministre a également évoqué l’urgence écologique,  auquel son gouvernement entend répondre grâce à la mise en place d’une « stratégie Bas carbone ». Les objectifs de cette stratégie ont été clairement énoncés : « réduire de 30 % notre consommation d’énergie fossile d’ici 2030, et de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre à la même échéance ». Concrètement, elle sera détaillée dans le texte de loi sur la transition énergétique, qui sera présentée « avant l’été » en conseil des ministres. Le texte sera donc discuté à l’automne au Parlement.

Manuel Valls a immédiatement précisé que cette réduction d’émissions de CO2 ne se fera pas grâce à l’atome : « l’engagement du Président de la République de passer à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025, sera tenu ». La confirmation de cette promesse était très attendue, tant par les écologistes que les associations environnementales.

Manuel Valls s’est montré particulièrement précis au moment d’évoquer les mesures d’économies que l’Etat effectuera dans le cadre du Pacte de responsabilité. Il n’a en revanche donné aucun détail sur le financement de cette transition énergétique. Un point sur lequel le gouvernement, et  Ségolène Royal en particulier, devra rapidement apporter des précisions.


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

WEO 2021 AIE

Un nouveau secteur énergétique décarboné émerge mais encore trop lentement, alerte l'Agence internationale de l'énergie

En pleine crise de l'énergie et à l'approche de la COP26 sur le climat à Glasgow, le World Energy Outlook de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), publié ce mercredi 13 octobre, sonne le rappel pour que les gouvernements respectent l'Accord de Paris. L'agence note l'émergence d'un nouveau...

Carbon tax istock

L’explosion du prix du gaz menace la transition énergétique

Face à la flambée des prix du gaz, en partie due à la hausse du prix carbone, certains appellent à faire marche arrière, quitte à freiner la transition énergétique. Mais pour d'autres, il faut au contraire maintenir une trajectoire ambitieuse de prix carbone, tout en accélérant sur le développement...

bruxelles tce @Friendsofearth

Traité sur la charte de l'énergie : la cour de justice européenne veut protéger la transition énergétique des États

La Cour de justice de l'Europe a tranché. Non, le mécanisme permettant à un investisseur d'attaquer un État sur sa politique climatique n'est pas applicable. C'est une victoire pour les organisations environnementales. Peu connu, le Traité sur la charte de l'énergie est accusé aujourd'hui de...

Mountain pass mine

Créer une agence internationale des minerais, une solution pour une transition énergétique plus responsable

La création d'une Agence internationale des minerais permettrait de réguler le secteur en imposant des standards environnementaux et sociaux. C'est ce que propose le spécialiste Marc-Antoine Eyl-Mazzega alors que la pression sur les minerais et métaux rares est de plus en plus forte. Encore faut-il...