Publié le 22 novembre 2022

ÉNERGIE

Risque élevé de tensions sur le réseau électrique : le point énergie par énergie

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Si celles-ci prévoient désormais une baisse de la consommation d'électricité, elles tablent aussi sur une baisse de la production d'électricité nucléaire. Cela devrait à peu près se compenser. Malgré tout, RTE prévient que le risque de coupure n'est pas exclu, en particulier en janvier. On fait le point énergie par énergie.

Tensions reseau electrique hiver RTE Erika Varga de Pixabay
RTE estime que "le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu".
@Erika Varga / Pixabay

RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Le gestionnaire du réseau électrique estime que c’est désormais le mois de janvier qui concentre le plus de risques, en raison de la réévaluation à la baisse de la production d'électricité nucléaire. Si dans la très grande majorité des situations, RTE n’envisage que quelques signaux Ecowatt rouge (risque de tension ou de coupure), "le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu", indique RTE. Un tableau de bord de suivi de la consommation d’électricité, corrigé des variations météorologiques, est publié toutes les semaines depuis la mi-octobre. Il mesure que la baisse de consommation atteint 5 à 7% sur la période s’étendant de début octobre à mi-novembre par rapport à la moyenne 2014-2019. On fait le point sur les différentes sources d'énergie.

Nucléaire : une baisse des prévisions de production

"La disponibilité du parc nucléaire français constitue, pour les prochains mois, le facteur clé de la sécurité d’alimentation en France, rappelle RTE. Le rythme de remise en service des réacteurs actuellement à l’arrêt (dans le cadre des maintenances programmées ou du programme spécifique à la surveillance et la réparation du défaut de corrosion sous contrainte – CSC) est donc crucial". Les dernières prévisions réévaluent à la baisse la production nucléaire. La disponibilité du parc devrait atteindre de l’ordre de 40 gigawatts (GW) au début du mois de janvier, avec un écart de 3 GW par rapports aux prévisions précédentes. Selon RTE, mi-novembre, la disponibilité atteint environ 31 GW, soit plus de 10 GW en-dessous des minimas historiques à cette période de l’année.

Gaz : une réduction de la demande indispensable

Le remplissage des stocks de gaz en France et en Europe a atteint des niveaux extrêmement élevés. Pour les prochains mois, les sources d’approvisionnement se diversifient afin de remplacer les importations de gaz russe, et c’est vers le gaz naturel liquéfié (GNL) que se tourne l’Europe. Mais selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), si l’approvisionnement russe est complètement coupé et si les importations chinoises de GNL reprennent à leur niveau de 2021, "les stockages seraient remplis à moins de 20% en février, en supposant un niveau élevé d'approvisionnement en GNL" et "à près de 5 % en cas de faible approvisionnement en GNL", prévient l'AIE. Une fonte des stocks à de tels niveaux "augmenterait le risque de rupture d'approvisionnement en cas de vague de froid tardive", insiste l'agence dans son communiqué. Pour conjurer ce scénario, l'AIE estime donc que l'Europe devra observer des mesures d'économies "cruciales" pour "maintenir les stocks à des niveaux adéquats jusqu'à la fin de la saison de chauffage".

Charbon : la centrale de Saint-Avold rallumée

La centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle), officiellement fermée le 31 mars dernier, a rouvert le 1er octobre "à titre conservatoire et compte tenu de la situation ukrainienne", précise le ministère de la Transition énergétique. Cette centrale a produit de l’électricité ces derniers jours et sera disponible pour la suite de l’hiver. La France n'en a donc pas encore tout à fait fini avec le charbon, énergie la plus polluante, malgré la promesse d'Emmanuel Macron de fermer toutes les centrales au cours de son premier quinquennat.

Hydraulique : des niveaux de remplissage satisfaisants

Alors que la sécheresse avait fortement dégradé la constitution des stocks hydrauliques au cours de l’été, avec des stocks historiquement bas - jusqu’à -10% par rapport aux minimums des dernières années - la tendance s’est inversée. Les stocks ont retrouvé au cours des dernières semaines des niveaux de remplissage satisfaisants, proches des niveaux historiquement observés. Le bon niveau de remplissage des barrages a été favorisé par les conditions climatiques du début d’automne, par des apports pluviométriques plus importants et des températures élevées conduisant à la moindre sollicitation des barrages pour assurer l’équilibre offre-demande. En France, l’hydroélectricité couvre environ 10 % de l’électricité consommée. C'est la première source d’électricité renouvelable et la deuxième source d’électricité après le nucléaire (68%).

Energies renouvelables : le projet de loi d'accélération toujours en discussion

Les députés ont débuté lundi 21 novembre l'examen du projet de loi dédié à accélérer sur les énergies renouvelables en commission. Adopté au Sénat en première lecture début novembre, il vise à rattraper le retard de la France en matière d'éolien et de solaire en levant les "verrous administratifs et de procédures pour diviser par deux le délai de déploiement des projets", a décrit la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher devant les députés. Le texte est attendu dans l'hémicycle de l'Assemblée le 5 décembre. Sans majorité absolue, le gouvernement cherche des alliés pour faire passer ce projet de loi, avant un autre texte sur le nucléaire dans les mois qui viennent. 

 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Découvrez Écowatt, une "météo de l’électricité" pour savoir quand réduire sa consommation et éviter les coupures

Décaler sa consommation d’électricité peut faire la différence. C’est le message que souhaite faire passer RTE à travers le dispositif Écowatt lancé avec l’Ademe. L’outil, disponible gratuitement sur Internet, permet de savoir s’il y a des tensions sur le réseau et propose aux Français de...

La centrale à charbon de Saint-Avold pourrait finalement ne pas fermer au 31 mars

À Saint-Avold, en Moselle, c'est l'incompréhension la plus totale. La centrale à charbon, l'une des deux dernières encore en fonctionnement en France, doit officiellement s'arrêter au 31 mars, soit dans deux jours. Mais la pénurie d'électricité nucléaire, et la guerre en Ukraine qui menace...

Remplacer le gaz russe par le GNL américain, le pire des scénarios climatiques : on vous explique pourquoi en une infographie

Pour assurer notre sécurité énergétique, l'Union européenne se tourne vers le gaz naturel liquéfié (GNL). La Commission européenne vient de signer un accord avec les États-Unis pour assurer un approvisionnement stable jusqu'en 2030. De nouvelles infrastructures vont ainsi voir le jour sur...

"La guerre en Ukraine devrait être le déclic pour nous sevrer du gaz russe"

Face à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'Union européenne cherche à réduire sa forte dépendance au gaz russe. Elle se tourne notamment vers le gaz naturel liquéfié américain. Mais cette issue serait la pire sur le plan climatique car le GNL, surtout quand il s'agit de gaz de...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

Près de 100 milliards d'euros de quotas gratuits distribués aux industries : les failles du marché carbone européen

Le marché carbone, basé sur le principe du pollueur-payeur, est une chimère, selon le WWF Europe. L'ONG publie un nouveau rapport qui montre les défaillances de ce système d'échange de quotas carbone mis en place depuis 2005 et censé participer à la décarbonation de l'industrie européenne. Sa...

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Réduire sa facture d’énergie et lutter contre la précarité énergétique, c’est possible avec l’appli Don de chaleur

Une nouvelle application, baptisée Don de chaleur, a été lancée en pleine COP27. Il s'agit d'aider les Français à réduire leur consommation d'énergie à travers des défis ludiques. Mais elle va plus loin. Chaque kilowattheure économisé est ensuite reconverti en dons directement versés par des...

Europe union europeenne artJazz 01

Le Traité sur la charte de l’énergie modernisé n’a pas pu être adopté

[Mise à jour le 24 novembre] La modernisation du Traité sur la charte de l'énergie (TCE) devait être entérinée mardi 22 novembre, afin de maintenir en vie un texte accusé d'entraver la transition énergétique européenne. Mais plusieurs États-membres ont fait blocage et entendent bien sortir du TCE....

Tensions reseau electrique hiver RTE Erika Varga de Pixabay

Risque élevé de tensions sur le réseau électrique : le point énergie par énergie

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Si celles-ci prévoient désormais une baisse de la consommation d'électricité, elles tablent aussi sur une baisse de la production d'électricité nucléaire. Cela devrait à peu près se compenser. Malgré tout, RTE prévient...