Publié le 11 septembre 2020

ÉNERGIE

Plan de relance : le gouvernement dévoile ses outils pour verdir l’industrie

L’industrie est l’un des secteurs très émetteur de CO2 en France et le plan de relance vise spécifiquement le verdissement de ces activités. Pour y parvenir, les entreprises industrielles sont invitées par le gouvernement à répondre depuis jeudi 10 septembre à deux appels à projet pour soutenir leur transition écologique.

Arcelor Mittal Dunkerque Ministeredel Economie
Agnès Panier-Runnacher, ministre de l'industrie, s'est rendu à l'usine d'Arcelor Mittal à Dunkerque.
@Ministère de l'Économie

Le gouvernement continue à dérouler les détails de son plan de relance. Après les programmes  généraux puis des détails sur par exemple la rénovation thermique des bâtiments, les transports ou le déploiement des technologies hydrogène, c’est maintenant la décarbonation de l’industrie qui est mise en avant. Le Fonds décarbonation de l'industrie bénéficiera d'ici à 2022 d'1,2 milliard d'euros, dont 200 millions engagés dès 2020, a indiqué le ministère de l'Économie, à l’occasion d’un déplacement de la ministre déléguée Agnès Pannier-Runacher sur le site d'ArcelorMittal à Dunkerque (Nord).

Deux premiers appels à projets sont ainsi ouverts. Avec un seuil à 3 millions d'euros, ils concernent des projets plutôt grands en matière d’efficacité énergétique et de chaleur verte (biogaz, biomasse...).  D'autres appels à projet seront lancés ces deux prochaines années, à raison de 500 millions d'euros par an. Entre 1995 et 2015, les émissions de CO2 de l'industrie ont baissé de 40 % en France, mais elles restent importantes (80 millions de tonnes annuelles, 20 % du total) et l'empreinte carbone du secteur est massive du fait des importations.

Soutenir des filières locales

"Grâce aux progrès sur l'efficacité énergétique ou l'utilisation de sources de chaleur décarbonnées, notre objectif est de réduire de l'ordre de 8,7 millions de tonnes les émissions (...) soit 11 %" des émissions de l'industrie, équivalentes à "l'ensemble des logements d'Île-de-France", a souligné Agnès Pannier-Runacher lors d'un point presse.

"Soutenir l'accès à une chaleur décarbonnée, c'est aussi soutenir des filières de production locales de biomasse, c'est ancrer des sites industriels qui consomment dans leur territoire" et "les protéger des fluctuations du marché", a-t-elle estimé. Pour "illustrer" ce plan, le gouvernement avait choisi le site dunkerquois d'ArcelorMittal, "l'un des plus émetteurs de CO2 en France, incarnant une industrie construite depuis le 19e siècle" et qui a selon Agnès Pannier-Runacher vocation à "devenir chef de file des technologies innovantes décarbonnées".

Ludovic Dupin avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Gaz, nucléaire, renouvelables : la France est-elle assez armée pour passer l’hiver ?

Face aux risques d’approvisionnement énergétique, jugés quasi-inévitables cet hiver, et à la sécheresse qui frappe tout le pays, le gouvernement se veut rassurant. Un plan élaboré avec les entreprises devrait voir le jour à la rentrée. Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a aussi appelé...

Ampoule eteinte sobriete energetique pixabay neymark195

Plan de sobriété énergétique : les leviers les plus importants manquent encore à l'appel

Face aux risques de pénurie d'énergie annoncés l'hiver prochain, le gouvernement a lancé fin juin plusieurs groupes de travail réunissant les administrations publiques, les entreprises privées, les partenaires sociaux, les acteurs de la grande distribution et des experts de la transition. L'objectif...

Ministere de la transition ecologique action militante mur de parpaings terres de luttes

La planification écologique vue par Emmanuel Macron à travers la partition des compétences des ministères de l'Écologie et de l'Énergie

Les décrets de répartition des compétences des différents ministères ont été publiés au Journal officiel jeudi 2 juin. La transition énergétique, le nucléaire et la décarbonation des transports routiers reviennent à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le logement, la...

Duo planification ecologique

Agnès Pannier-Runacher et Amélie de Montchalin : les deux jambes d’Elisabeth Borne pour mener à bien la planification écologique

Après de longs jours d'attente, le gouvernement d'Elisabeth Borne a été dévoilé ce vendredi 20 mai en milieu d'après-midi. Les nominations des deux ministres chargées de mener à bien la transition au côté de la Première ministre étaient très attendues par les spécialistes de l'écologie. Il s'agit...