Publié le 26 novembre 2018

ÉNERGIE

Face aux gilets jaunes, Emmanuel Macron commence à lâcher du lest sur la politique environnementale

Si l’exécutif refuse de revenir en arrière sur la taxe carbone malgré la pression des gilets jaunes, l’Élysée renonce aux péages urbains et repousse la vignette poids lourds. Il veut aussi prendre le temps d’expliquer sa stratégie à travers un Haut Conseil pour le climat. Reste à savoir s’il n’est pas trop tard après les violences qui ont émaillé la capitale le 24 novembre et qui pourraient se reproduire le 1er décembre prochain.

Manifestation gilets jaunes EmericFohlen Nurphoto
Le 24 novembre, plus de 100 000 gilets jaunes ont manifesté dans toute la France.
@EmericFohlen/NurPhoto/AFP

Face à la fronde des "gilets jaunes", l'exécutif assure vouloir garder le cap de la transition écologique. Mais avec un "pacte social" d'accompagnement dont certaines mesures seront détaillées ce lundi en Conseil des ministres, et qu'Emmanuel Macron doit expliquer mardi 27 novembre, à l’occasion de sa présentation de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).

Déjà dimanche à Bruxelles, il assurait : "Il n'y a pas de projet de société et il n'y a pas de projet politique - au niveau national et européen - si nous n'apportons pas une réponse claire à nos classes moyennes et à nos classes laborieuses". Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, ajoute : "manifestement, on a loupé quelque chose dans l'explication de la taxe carbone".

L’Élysée et Matignon ont pour projet de "construire un pacte social de la transition écologique" qui repose sur deux éléments : mobiliser les corps intermédiaires (associations, syndicats, etc) et mobiliser directement les Français par le biais d'un "tour de France" pour associer les acteurs locaux, selon cette source.

Tenir le cap

Mais surtout, cela commence par lâcher du lest. Pas question de toucher à la taxe carbone. "Il y a un cap qui a été fixé par le président de la République, c'est celui de la transition énergétique (...) Ce cap doit être tenu", a indiqué Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. En revanche, l’exécutif a déjà annoncé des mesures d'accompagnement comme l'élargissement du chèque énergie pour aider les ménages modestes ou encore la super prime à la conversion pour des véhicules moins polluants.

Surtout, il renonce à deux projets. D’une part, c’en est fini des péages urbains. Pour le gouvernement, cette décision a été prise faute de villes candidates et pour ne pas "accentuer les fractures entre territoires". D’autre part, la loi mobilité ne fera pas mention non plus de la vignette poids lourds, sans doute par crainte que les transporteurs ne rejoignent les gilets jaunes.

En parallèle, Emmanuel Macron mise sur la création d'un "Haut Conseil pour le climat". Composés de 13 experts et scientifiques, dont Laurence Tubiana et Pascal Canfin, il doit s'assurer que le cap de la dette carbone est bien tenu. Mais plusieurs porte-paroles des gilets jaunes ne sont pas convaincus. Les élites parisiennes "parlent de fin du monde quand nous, on parle de fin du mois", résume l’un d’eux, détournant l’expression de Nicolas Hulot lors de l’Émission Politique sur France 2.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Les gilets verts, un pont entre les écolos et les gilets jaunes

"La justice sociale des Gilets jaunes, l’écologie en plus !" Voilà comment se définissent les Gilets verts. Ce nouveau mouvement, né en réaction aux manifestations contre la hausse des carburants, veut créer un pont entre les écologistes et les gilets jaunes pour concilier préservation de...

Pour Nicolas Hulot, la crise des Gilets Jaunes était évitable si le gouvernement avait su réconcilier écologie et social

En pleine crise des "Gilets Jaunes", qui oppose transition écologique et pouvoir d’achat, Nicolas Hulot a décidé de sortir du silence trois mois après sa démission surprise du gouvernement. Il assure avoir anticipé cette colère des Français et avoir essayé de la prévenir en mettant en...

[Décryptage] Gilets jaunes : les rêves brisés de la France des ronds-points

Samedi 17 novembre, 282 000 gilets jaunes se sont réunis à travers la France pour protester contre la hausse des taxes sur les carburants et plus généralement sur la baisse de leur pouvoir d’achat. À travers ce mouvement, c’est en réalité un modèle d’aménagement périurbain qui est dénoncé...

Gilets jaunes : seulement un cinquième des taxes sur le carburant va à la transition énergétique

Entre la hausse des températures et celle du prix des carburants, le combat n’est pas si simple à arbitrer par les Français, autant soucieux de voir la planète se dégrader que de voir leur pouvoir d’achat reculer. Ils expriment leur colère dans la manifestation des "Gilets Jaunes" ce 17...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Macron elysee experts IPBES 6 mai 2019 Elysee

Biodiversité, climat et Montagne d’or au menu du premier Conseil de défense écologique du 23 mai

Le premier Conseil de défense écologique, nouvelle arme brandie par Emmanuel Macron en conclusion du Grand Débat National, se tiendra jeudi 23 mai en présence du Président et de neuf ministres permanents. Parmi les premiers sujets mis sur la table, l'évaluation du plan biodiversité présenté l'été...

CO2 prix carbone istock

Baisse des impôts, primes aux ménages modestes, nouveaux services : les pistes piochées à l'étranger pour relancer la taxe carbone

Freinée en fin d’année dernière avec le soulèvement des Gilets jaunes, la taxe carbone française, qui figure parmi les plus élevées au monde, pourrait être mieux acceptée si l’Exécutif tirait les leçons des expériences étrangères. C’est ce que conclut une nouvelle étude de l’institut I4CE. Le FMI de...

Assemblee generale Bosch Volkmar Denner PDG Bosch

L’équipementier allemand Bosch vise la neutralité carbone dès 2020

Un industriel "traditionnel" vient jeter un grand pavé dans la mare en matière d’empreinte climatique. Le premier équipementier automobile mondial, l'Allemand Bosch, a annoncé vouloir investir deux milliards d'euros pour atteindre "dès 2020" la neutralité en émissions de CO2 pour toutes ses...

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

[Europe] Climat, énergie... l’Union européenne fixe le cap mais peine à tenir ses ambitions

Objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, marché carbone… L’Union européenne met en place depuis plus de dix ans des réglementations visant à inciter les États-membres à prendre en compte le réchauffement climatique. À quelques semaines des élections européennes, Novethic vous...