Publié le 28 novembre 2018

ÉNERGIE

Sortie du charbon et investissements verts, la Caisse des dépôts accélère sa stratégie bas carbone

La Caisse des dépôts a annoncé un renforcement de ses engagements climat mercredi 28 novembre à l’occasion du Climate Finance Day (CFD). L’institution publique veut accélérer son désengagement des activités liées au charbon et la mise en œuvre de nouvelles mesures pour renforcer sa politique énergétique et environnementale.

Eric Bompard, Directeur général de la Caisse des dépôts, à la tribune du Climate Finance Day 2018.
@CaissedesDépôts

La Caisse des dépôts (dont Novethic est une filiale) augmente d’un cran ses engagements climats. Lors du Climate Finance Day, qui réunit les acteurs de la finance climat ce mercredi 28 novembre au Palais Brongniart, l’Institution a annoncé plusieurs nouvelles mesures.

Sur la question du charbon, "l'institution mettra en place dès 2019 une politique d'exclusion plus drastique. Elle n'investira plus - en direct ou via des fonds - dans les entreprises dont l'exposition de l'activité au charbon dépasse 10 % du chiffre d'affaires" au lieu de 20 % jusqu'à présent, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

Mais Éric Lombard, intervenant au Climate Finance Day, explique qu’au-delà de ce seuil, il invite toutes les entreprises dont la CDC est actionnaire et qui auraient encore des reliquats de charbon à réduire leur exposition vers 0 %.

S’appuyer sur la Banque des territoires

En outre, l'institution a affirmé vouloir mobiliser 16 milliards d'euros d'ici 2020 sous forme de prêts et d'investissements pour "soutenir les projets ayant un impact positif sur le climat". Pour ce faire, elle compte s'appuyer sur sa nouvelle "Banque des territoires" créée en mai et sa filiale Bpifrance.

"L'offre dédiée que construit la Banque des territoires sera un levier majeur pour accélérer le développement de projets TEE (Transition énergétique et environnementale, NDLR) de tous les territoires, des métropoles mondialisées jusqu'aux espaces ruraux", a déclaré Éric Lombard, le directeur général de la Caisse des dépôts, cité dans le communiqué.

Réduction de l’empreinte carbone

En ce qui concerne les investissements, la Caisse a expliqué avoir nettement progressé dans la "décarbonation" de ses portefeuilles de placements financiers, c'est-à-dire qu'elle a renoncé à investir dans certaines entreprises polluantes ou que les entreprises dans lesquelles elle a investi ont réduit leurs émissions de carbone.

"Depuis 2014, l'empreinte carbone du portefeuille d'actions cotées de la Caisse des Dépôts a été réduite de 37 % et celle des obligations d'entreprises de 54 %. Concernant l'immobilier de placement, la cible - diminution de 38 % de la consommation énergétique d'ici 2030 - a déjà été atteinte à hauteur de 50 %", détaille le communiqué.

"La Caisse des Dépôts poursuivra activement ses efforts de réduction sur l'ensemble de ses portefeuilles de placements financiers qui s'élèvent à 150 milliards d'euros", a-t-elle promis.

Au-delà de ces engagements chiffrés, intervenant devant un panel de financiers, Éric Lombard, Directeur général de la Caisse des dépôts a réaffirmé le rôle de l’institution bicentenaire : "La finance est un levier extrêmement puissant que mettons au service de notre mission : contribuer au développement durable de la France pour en faire un territoire environnementalement résilient où les fractures sociales sont réduites".

Ludovic Dupin avec l’AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Gaz, nucléaire, renouvelables : la France est-elle assez armée pour passer l’hiver ?

Face aux risques d’approvisionnement énergétique, jugés quasi-inévitables cet hiver, et à la sécheresse qui frappe tout le pays, le gouvernement se veut rassurant. Un plan élaboré avec les entreprises devrait voir le jour à la rentrée. Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a aussi appelé...

Ampoule eteinte sobriete energetique pixabay neymark195

Plan de sobriété énergétique : les leviers les plus importants manquent encore à l'appel

Face aux risques de pénurie d'énergie annoncés l'hiver prochain, le gouvernement a lancé fin juin plusieurs groupes de travail réunissant les administrations publiques, les entreprises privées, les partenaires sociaux, les acteurs de la grande distribution et des experts de la transition. L'objectif...

Ministere de la transition ecologique action militante mur de parpaings terres de luttes

La planification écologique vue par Emmanuel Macron à travers la partition des compétences des ministères de l'Écologie et de l'Énergie

Les décrets de répartition des compétences des différents ministères ont été publiés au Journal officiel jeudi 2 juin. La transition énergétique, le nucléaire et la décarbonation des transports routiers reviennent à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le logement, la...

Duo planification ecologique

Agnès Pannier-Runacher et Amélie de Montchalin : les deux jambes d’Elisabeth Borne pour mener à bien la planification écologique

Après de longs jours d'attente, le gouvernement d'Elisabeth Borne a été dévoilé ce vendredi 20 mai en milieu d'après-midi. Les nominations des deux ministres chargées de mener à bien la transition au côté de la Première ministre étaient très attendues par les spécialistes de l'écologie. Il s'agit...