Publié le 12 mars 2019

ÉNERGIE

Bpifrance entre au capital de Forsee Power pour développer la filière française des batteries

Alors que la fabrication de cellules de batteries se concentre en Chine, l’Europe veut tirer son épingle du jeu. La France, en particulier, est bien décidée à créer une filière compétitive. C’est pourquoi le fonds "Sociétés de projets industriels" (SPI) de Bpifance vient de monter au capital de Forsee Power, spécialiste des batteries pour le transport électrique.

L'industriel Forsee Power va développer son usine de batteries pour transports lourds à Poitiers.
@Forseepower

Le fonds d'investissement "Sociétés de projets industriels" (SPI) opéré par Bpifrance est entré au capital de Forsee Power, fabricant français de batteries dédiées au transport. L’investissement est modeste pour SPI spécialisé dans les technologies de rupture avec un ancrage environnement et santé. Mais il n’en reste pas moins clé dans ce secteur où l’Europe est à la peine.

"L'objectif est de décupler les capacités de production du groupe afin de répondre aux besoins des marchés du transport (bus, rail, camion, bateau)", explique le fonds. Dans cette perspective, 300 emplois sont attendus pour 2021 sur le site de Poitiers, qui compte déjà plus d'une centaine de personnes et qui s'est spécialisé dans les systèmes de batteries pour transports lourds.

Batteries françaises, compétitives, innovantes et créatrices d’emplois

Cet apport, qui s'inscrit dans le cadre du Plan industrie du gouvernement, vient s'ajouter à une levée de fonds de 55 millions d'euros réalisée en décembre 2017 auprès de l'entreprise japonaise Mitsui & Co, de la société d'investissement Idinvest Partners et de la Banque européenne d'investissement. Forsee Power va équiper CNHI (Iveco, Heuliez), Alstom (Aptis), CaetanoBus au Portugal, Wrightbus au Royaume-Uni ou encore Alstom dans le domaine ferroviaire.

"Cet investissement met résolument l’accent sur le développement d’une filière de production de batteries française, compétitive, innovante et créatrice d’emplois", explique Éric Lecomte, directeur d’investissements senior chez Bpifrance. Un enjeu fort pour que l’industrie tricolore ne soit pas dépendante de l’Asie en matière de transition énergétique et numérique.

C’est dans cette région, et en Chine en particulier, que l’on trouve l’essentiel de la production mondiale de cellules pour les batteries. Pour y faire face, la France a annoncé le 13 février un plan à 700 millions d’euros sur cinq ans pour développer la filière nationale, en coopération avec l’Allemagne qui a prévu un milliard sur la même période. Ces sommes sont toutefois à relativiser face au coût des usines du secteur. La prochaine Gigafactory de Tesla qui ouvrira à Shanghai, est chiffrée, par exemple, à environ deux milliards de dollars.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Avion air france

Écotaxe sur le transport aérien : des "conséquences absolument délétères" pour un secteur en crise selon le gouvernement

Alors que le secteur aéronautique est aux abois, le gouvernement pense qu’il serait néfaste de lui imposer une nouvelle écotaxe. Cela conduirait même à la suppression de nombreux emplois. Pourtant, c’est bien l’une des demandes de la convention citoyenne pour le climat que le Président de la...

[Édito] Et si on parlait du potentiel écologique de la 5G, plutôt que s’insulter

Le débat sur la 5G est bien mal engagé. Entre une forme de mépris du Président de la République et une tendance "antitout" de certains écologistes, c’est un dialogue de sourds qui s’installe semblant acter que 5G et écologie seraient deux vertus opposées. Mais, la 5G n’est pas une fin en soi, c’est...

Fello fly oies avions Airbus Airbus

Aviation : Airbus veut s'inspirer des oies sauvages pour réduire la consommation de carburant

Le vol d'avions de ligne en formation en forme de V, s'inspirant des oies sauvages, pourrait permettre d'économiser 5 à 10 % de carburant, selon Airbus. Le constructeur européen a annoncé la signature d'un accord avec des compagnies aériennes et organismes de trafic aérien pour en démontrer la...

Arcelor Mittal Dunkerque Ministeredel Economie

Plan de relance : le gouvernement dévoile ses outils pour verdir l’industrie

L’industrie est l’un des secteurs très émetteur de CO2 en France et le plan de relance vise spécifiquement le verdissement de ces activités. Pour y parvenir, les entreprises industrielles sont invitées par le gouvernement à répondre depuis jeudi 10 septembre à deux appels à projet pour soutenir leur...