Publié le 05 novembre 2008

ÉNERGIE

Barack Obama, version green

Parmi les multiples attentes de changement qu'incarne Barack Obama, le nouveau président des Etats-Unis, il y aussi la politique environnementale américaine fédérale. Georges Bush a incarné jusqu'au bout le refus de signer le protocole de Kyoto. Sur le climat comme sur d'autres sujets environnementaux, quel président sera Barak Obama ?

118558_GF.jpg

Sur le climat, le changement de ligne est radical entre Barack Obama et George Bush. Le premier veut s'engager à réduire de 80 % les émissions de gaz à effet de serre américaines d'ici 2050, comparativement à leur niveau des années 90. Le second a longtemps nié l'existence même du changement climatique.
Sur les sources d'énergie, là encore la politique américaine devrait être modifiée en profondeur. Le nouveau président apparait comme un fervent partisan du développement des énergies renouvelables. Il a annoncé très tôt vouloir investir 150 milliards de dollars dans ce secteur et dans l'ébauche d'un nouveau réseau électrique. L'objectif affiché est de donner enfin aux Etats-Unis, des objectifs chiffrés de réduction des émissions de carbone. Sur le modèle européen, Barack Obama souhaite fixer un objectif de 25% de production d'électricité d'origine renouvelable d'ici 2025, et améliorer l'efficacité énergétique du pays de 50%, avant 2030.
La stratégie consiste à tenter de diminuer la dépendance au pétrole des Etats-Unis en baissant de 35 % la consommation d'ici à 10 ans, soit l'équivalent des importations de pétrole du Moyen Orient et du Venezuela réunis. L'administration républicaine a, en revanche, encouragé les forages tous azimuts sur le territoire et le slogan qui berçait les meetings de Sarah Palin était « Drill, baby drill ! » ce qui signifie « fore, ma fille fore ».

La question posée est évidemment celle d'une source de croissance verte pour les Etats-Unis. Pendant que l'état fédéral accumulait les blocages, diverses initiatives se sont développées dans les Etats fédérés. Les « green tech » se développement très rapidement et les entreprises américaines de ce secteur pourraient bénéficier d'une politique d'aide spécifique. Le nouveau président souhaiterait créer 5 millions d'emplois dans le secteur vert aux Etats-Unis et espère multiplier le nombre de voitures hybrides en circulation sur les routes américaines pour atteindre un million de véhicules en 2015, contre 400 000 aujourd'hui.

Parmi tous les espoirs qu'il suscite auprès de diverses communautés, on peut citer ceux des spécialistes de la finance verte comme la société de gestion française, Financière de Champlain. Elle a publié, en début d'après-midi le 5 novembre, un communiqué enthousiaste pour appeler à un « new deal vert » et espérer qu' « Au-delà de la « ruée verte », cette nouvelle politique américaine donne l'impulsion à une politique environnementale mondiale qui permettra de rassembler les derniers hésitants/indécis/septiques pour une cause commune : la nécessité de prendre en compte le coût environnemental dans nos économies. »

A. C. Husson-Traoré
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Après un second vote, l'huile de palme finalement exclue des biocarburants

[Mis à jour le 18/11/19] Les députés ont corrigé le tir sur l'huile de palme. Après un vote en catimini jeudi soir qui reportait son exclusion des biocarburants à 2026, ils ont fait marche arrière lors d'un nouveau vote vendredi 15 novembre. Cette seconde délibération avait été demandée par les...

BpifranceAdeme accelerateur Novethic

Bpifrance et l’Ademe veulent faire décoller les PME de la transition énergétique

C’est une vraie piqûre d’adrénaline que vont recevoir les PME de la transition énergétique. La banque publique d’investissement (BPI) et l’Ademe en ont sélectionné une trentaine pour participer à leur accélérateur d’entreprises. Cet entraînement intensif à la croissance doit les pousser à grandir et...

Manihestation Equateur Quito Twitter santiak

La terrible crise en Équateur illustre les risques d’une transition injuste touchant les populations les plus pauvres

En Équateur, la partie de la population la plus fragile, en particulier les Indiens, a mis la rue en feu après un décret présidentiel qui a supprimé les subventions aux carburants, faisant doubler les prix. Cette condition était imposée par le FMI en échange d’un prêt de plusieurs milliards de...

Pacte productif : le gouvernement veut réconcilier l’industrie et le climat

Bruno Le Maire a présenté les premières orientations de son pacte productif. Celui-ci doit permettre d’atteindre le plein-emploi en 2025, en favorisant la relocalisation d’usines sur le territoire. Mais cette réindustrialisation doit se faire en respectant l’objectif de la neutralité carbone de la...