Publié le 30 avril 2020

ÉNERGIE

Air France devra réduire ses vols intérieurs en cas d'alternative ferroviaire

C'est une condition sine qua non au versement de l'aide de sept milliards d'euros qui devrait redonner des ailes à Air France, lourdement frappé par le Covid-19. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a ainsi décidé que la compagnie devrait drastiquement réduire ses vols intérieurs dès lors qu'une alternative ferroviaire de moins de 2h30 entrait en concurrence.

Vol domestique alternative train
Reste à savoir si les autres compagnies aériennes seront soumises aux mêmes conditions quant à la réduction des vols domestiques.
CC0

C’est un changement de cap notable pour Air France. La compagnie aérienne devra abandonner une grande partie de ses vols domestiques à l'avenir. C’est Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, qui l’a annoncé le 29 avril devant la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale alors que l’État vient de lancer un plan de sauvetage "historique" pour sauver l’entreprise. Sept milliards d’euros, sous forme de prêts directs ou bancaires seront mis à disposition de la compagnie.

"Je veux redire que ce soutien à Air France n’est pas un chèque en blanc", a indiqué Bruno Le Maire. "Dès lors qu’il y a une alternative ferroviaire à des vols intérieurs avec une durée de moins de 2h30, ces vols vont devoir être drastiquement réduits, et pour tout dire être limité pour un transfert vers un hub", a indiqué le ministre. Concrètement, cette condition touche des villes comme Bordeaux, Nantes ou Lyon qui peuvent être rejointes en train en moins de 2h30 de la capitale.

"L’avion ne doit plus être un moyen de faire en une heure ou 1h15 des transports qui pourraient se faire à moindre coût de CO2 par train en 2h ou 2h30", a insisté le ministre. Cette mesure n’est pas une surprise, deux jours auparavant, Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, évoquait déjà cette idée. "J’ai eu un entretien la semaine dernière avec les dirigeants d’Air France pour acter les engagements écologiques qui seront pris par la compagnie (…) Cela passe notamment par une réflexion sur le réseau en France d’Air France, en particulier quand il y a des alternatives ferroviaires de moins 2h30".

"La compagnie la plus respectueuse de l'environnement"

Cette condition s’ajoute à une liste plus globale des engagements que devra prendre Air France pour bénéficier des sept milliards d’euros de sauvetage. La compagnie aérienne devra réduire ses émissions par passager et diviser par deux ses émissions de CO2 sur les vols domestiques d’ici 2024. Le but étant qu’elle devienne "la compagnie aérienne la plus respectueuse de l’environnement", a souligné Bruno Le Maire.

L'équation va être compliquée pour la compagnie aérienne qui misait jusqu’ici sur ses vols intérieurs pour le déconfinement. Elle avait annoncé rouvrir à partir du 11 mai deux vols par semaine au départ de Paris vers Bordeaux, Brest et Bordeaux chaque lundi et vendredi. Une décision que certains écologistes voudraient déjà empêcher. "Sur de nombreuses liaisons intérieures, le train est plus adapté que l’avion. Il faut adapter le secteur du transport à la réalité écologique", avançait alors Yannick Jadot, chef de file des Verts.

Le gouvernement devra, dans les jours et semaines qui viennent, détailler les mesures qui concernent le trafic aérien. Car si Air France est désormais soumis à des conditions environnementales, ce n'est pas le cas des autres compagnies, notamment les low cost, qui devraient profiter du vide laissé sur les vols domestiques pour s'y développer.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Gazoduc bulgarie russie dependance NIKOLAY DOYCHINOV AFP

Crise énergétique : aucun risque de coupure avant mi-janvier, les inquiétudes se focalisent sur les prochains hivers

Si l'hiver 2022-2023 semble pour l'instant se dérouler sans accroc en France, les inquiétudes se font de plus en plus vives quant aux prochains hivers, avec le nouveau retard annoncé sur l'EPR de Flamanville et la guerre en Ukraine qui se poursuit. Alors que les importations de gaz russe devraient...

Port de barcelone CC0

La France porte un projet de pipeline qui transportera de l’hydrogène vert depuis la péninsule ibérique d’ici 2030

Le projet MidCat enterré, c'est un nouveau projet de pipeline qui vient d'être lancé pour relier la péninsule ibérique au nord de l'Europe, en passant par la France. Baptisé BarMar, il reliera Barcelone à Marseille par la mer et devrait transporter d'ici 2030 de l'hydrogène vert produit à partir...

EXIT TCE KENZO TRIBOUILLARD AFP

Traité sur la charte de l'énergie : le gouvernement français mis sous pression pour un retrait coordonné au sein de l'Union européenne

La France vient de notifier officiellement son retrait du Traité sur la charte de l'énergie (TCE), un accord accusé de bloquer la transition énergétique. Une vingtaine d'organisations appelle désormais le gouvernement à travailler sur un retrait coordonné de l'Union européenne. La modernisation du...

Boris Ravignon Ademe Ardenne Francois Nascimbeni AFP

L’Élysée propose Boris Ravignon pour prendre la présidence de l’Ademe

Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières, va bientôt prendre la présidence de l’Agence de la transition écologique, sur proposition du président de la République et de la première ministre. La présidence du conseil d’administration de l’Ademe avait été laissée vacante suite à la démission...