Fini le gris et les stations pleines. Les nouveaux Vélib sont colorés : bleu pour les modèles électriques qui représenteront 30 % des 35 000 vélos déployés, vert pour les vélos classiques. D’ici mars 2018, un nouveau système permettra également d’attacher son vélo même lorsque la station est pleine. Une petite révolution pour les Franciliens.

C’est une “révolution” selon les termes de Patrick Ollier. Mercredi 24 octobre, le président de la Métropole du Grand Paris et la maire de Paris, Anne Hildalgo, ont présenté le nouveau Vélib. Il est “beaucoup plus léger très agréable et très utile”, a estimé la maire en roulant sur un des nouveaux modèles, le bleu.

30 % du parc sera électrique
Car oui, le gris, c’est fini ! Désormais les Parisiens et banlieusards pourront choisir entre le modèle classique, le vert, et le modèle électrique de couleur bleu. Le vert pèsera 20 kg, contre 22,5 kg actuellement. Le bleu, qui représentera 30 % du parc, montera à 25 kg du fait de l’assistance électrique, explique leur concepteur, Smoovengo.
Au total, ce sont plus de 35 000 vélos qui vont être déployés dans Paris et plus de 68 communes avoisinantes. Entre janvier et mars 2018, le réseau va être progressivement mis en service. 1 400 stations seront disponibles contre 1 200 actuellement. Et la banlieue n’est pas en reste. 200 stations vont y être construites.
Fini les stations pleines ! 
Autre nouveauté, et pas des moindre, le système d’attache “overflow” qui va permettre de remédier à un vrai problème du Vélib : les stations pleines. Aujourd’hui, lorsque vous prenez un Vélib et que vous voulez le remettre à une station mais que celle-ci est pleine, vous devez vous rendre à la station la plus proche en priant qu’il y reste une place libre. Demain, vous pourrez raccrocher votre Vélib même dans les stations pleines grâce à un câble inséré dans le guidon comme expliqué dans la vidéo suivante.

Pour l’instant, les tarifs n’ont pas été dévoilés. Ils le seront le 9 novembre prochain mais “ils resteront peu chers”, a assuré à l’AFP Catherine Baratti-Elbaz, la maire PS du XIIe arrondissement qui préside le Syndicat Autolib’Vélib’Métropole. Quant aux anciens Vélibs, ils vont être recyclés, assure l’ancien exploitant JCDecaux.
Marina Fabre @fabre_marina

Découvrir gratuitement l'univers Novethic
  • 2 newsletters hebdomadaires
  • Alertes quotidiennes
  • Etudes