Publié le 15 juin 2018

ÉNERGIE

Renault va investir 1 milliard d'euros en France sur la voiture électrique

Doublement de la production de Zoe, triplement de la fabrication de moteurs, nouveaux modèles… Avec un milliard d’euros d'investissements en France sur cinq ans, Renault va accélérer son virage sur les véhicules électriques, domaine dans lequel il est pionnier dans l’Hexagone.

Carlos Ghosn devant une Renault Zoe Renault

Le constructeur automobile Renault a annoncé qu'il allait investir "plus d'un milliard d'euros" en France d'ici à 2022 pour le développement et la production de véhicules électriques. Le groupe français prévoit notamment la fabrication de modèles électriques dans son usine de Douai (Nord) à partir de 2021 et le doublement des capacités de production de sa citadine électrique Zoe dans l'usine de Flins (Yvelines) lors des quatre prochaines années, selon un communiqué.

Renault a été avec son partenaire japonais Nissan un des pionniers des véhicules électriques, sous l'impulsion de son PDG, Carlos Ghosn. Il est devenu le numéro un européen sur ce type de motorisations. Son modèle vedette Zoe s'est notamment vendu à 32 000 exemplaires l'an dernier.

La marque au losange est également leader sur le créneau des utilitaires électriques avec la fourgonnette Kangoo, produite à Maubeuge (Nord). D'ici à 2022, c'est-à-dire au terme du plan stratégique "Drive The Future", les capacités de production de la Zoe sur le site de Flins, le seul à assembler ce modèle, passeront de 60 000 unités par an en 2018 à environ 120 000.

240 000 moteurs par an

L'an dernier, les capacités se limitaient à 40 000 véhicules annuels. Renault a indiqué prévoir l'introduction à Douai d'une nouvelle plateforme électrique, " issue de son alliance avec Nissan et Mitsubishi, pour créer un deuxième site de production Renault de véhicules électriques". La marque n'a pas encore communiqué sur la nature des nouveaux modèles de cette plateforme.

Renault annonce également un "triplement des capacités de production de moteurs électriques" à Cléon (Seine-Maritime) où il va introduire un moteur "de nouvelle génération" en 2021. Les capacités passeront de 80 000 à 240 000 moteurs par an d'ici à 2022.

Le constructeur prévoit aussi des investissements à Maubeuge pour la production de la prochaine génération de Kangoo électriques. Une nouvelle plateforme de véhicules sera par ailleurs attribuée à Flins en 2019. "L'accélération de nos investissements en France pour le véhicule électrique va permettre d'améliorer la compétitivité et l'attractivité de nos sites industriels français", a déclaré Carlos Ghosn, cité dans le communiqué.

Renault a affiché l'an dernier une hausse de 38 % de ses ventes de véhicules électriques en Europe. La Zoe a progressé de 44 % et revendique près du quart des ventes de voitures électriques sur le marché européen.

Critiques syndicales

La CGT a critiqué une "annonce en trompe-l'oeil" car les investissements "annoncés n'enrayent pas la baisse d'activité sur les sites français, ni les délocalisations et externalisations de l’ingénierie" du groupe. Et "le triplement du volume des moteurs électriques ne palliera pas la perte d'activités liée à la diminution du moteur diesel", a dénoncé le syndicat.

La CFDT a, elle, salué "un signe positif pour l'emploi et la montée en compétence des salariés" dans "des thématiques d'avenir". "Ces excellentes nouvelles doivent permettre de négocier un droit syndical innovant", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement français avait annoncé fin mai un "contrat stratégique de la filière automobile" visant une multiplication par cinq des ventes de véhicules électriques d'ici à 2022 dans le pays et un objectif de 100 000 bornes de recharge, avec un soutien financier de l'État.

La Rédaction avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Diesel pot d echappement AntonMatveev

Carburants : Les ONG environnementales apportent leur soutien aux automobilistes "contraints" d'utiliser leur voiture

"Le gouvernement doit apporter de manière urgente un soutien financier aux automobilistes qui sont obligés de prendre leur voiture pour leur permettre de faire face à la hausse du prix des carburants". C’est ce que réclame un ensemble d’ONG (Greenpeace, WWF, Oxfam, etc.) regroupées au sein d’Action...

Bus ratp

En pleine transition énergétique, 118 bus diesel de la RATP vont être remis en circulation en Ile-de-France

Île-de-France Mobilités, qui gère le réseau des transports en commun dans la région parisienne, confirme que 118 bus diesel vont être remis en circulation le temps de recevoir assez de bus propres - d'ici fin 2020 - pour répondre à l'extension du réseau dans le cadre du Grand Paris. 250 nouveaux...

Dieselgate voiture pollution

L’Union européenne veut des voitures 35 % moins polluantes en 2030… Et ce n’est surement pas assez ambitieux

Les pays de l'Union européenne ont trouvé un accord mardi 9 octobre pour une baisse de 35% des émissions de CO2 des voitures neuves en 2030, mais certains ont déploré un manque d'ambition après le rapport alarmant des experts de l'ONU sur le réchauffement climatique.

Sea Bubbles Paris taxis electriques volants

Sea Bubbles : les taxis survoleront la Seine dès ce printemps (et iront plus vite que les voitures)

Le projet fou de Sea Bubbles se concrétise. La startup qui fabrique des taxis électriques volant au-dessus de l'eau pourra naviguer à 25 nœuds soit 46 km/h. Une vitesse supérieure en moyenne à celle des véhicules routiers dans Paris. Un moyen de désengorger les centres urbains mais de manière propre...