Publié le 25 novembre 2018

ÉNERGIE

[Le chiffre] Volkswagen investit 44 milliards d'euros dans la voiture électrique et autonome

Volkswagen mise sur l'électrique. C'est peu de le dire ! Le groupe vient d'annoncer un investissement record de 44 milliards d'euros pour développer ces motorisations et les voitures autonomes. Son ambition : concurrencer Tesla en proposant des voitures deux fois moins chères. 

Volkswagen veut concurrencer Tesla sur l'électrique.
@Volkswagen

44 milliards d’euros. C’est la somme record que Volkswagen va dédier au déploiement de la voiture du futur, électronique, autonome et connectée au cours des cinq prochaines années. Ce montant représente un tiers des investissements pour la période de planification 2019-2023, a précisé le groupe qui va concentrer 30 milliards de l’enveloppe uniquement à l’électrification des véhicules.

"L’un des objectifs de la stratégie du groupe Volkswagen est d’accélérer le rythme de l’innovation", a expliqué le PDG Herbert Diess. "Nous concentrons nos investissements sur les futurs domaines de la mobilité et nous mettrons en œuvre cette stratégie", a-t-il avancé à l’issue d’une réunion du conseil de surveillance.

"Nous serons plus accessibles que Tesla"

Le groupe, qui détient 12 marques, de Skoda à Porsche en passant par Audi, veut rattraper son retard. Il veut même concurrencer Tesla, devenu le plus important vendeur de voitures électriques outre-Atlantique. Selon les informations de Bloomberg, Volkswagen aimerait ainsi commercialiser d’ici 2020 une citadine électrique à moins de 20 000 euros, soit la moitié du prix Tesla Model 3.

"Nous serons plus accessibles que Tesla, et nous aurons une bien meilleure économie d’échelle", a mentionné Herbert Diess qui compte produire pas moins de 50 millions de voitures électriques, selon Reuters. Le groupe affiche aujourd’hui une production de 10,7 millions de véhicules.

Plusieurs usines sont en cours de transformation, elles seront bientôt dédiées entièrement ou en partie à la production de voitures électriques. Problème : la production de véhicules électriques nécessite moins de main-d’œuvre que les autres. La direction allemande a promis toutefois de ne réaliser aucun licenciement mais mise plutôt sur un plan de retraites anticipées. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Station recharge vehicule electrique renault CCO

Les ventes de véhicules électriques pourraient être freinées par la réglementation et le manque d'infrastructures

Les ventes de véhicules électriques n’ont cessé d’augmenter ces derniers mois en Europe. Pourtant, l’organisation Transport et Environnement craint que le renforcement de la réglementation européenne sur les émissions des véhicules d’ici 2030 soit trop laxiste, et n’incite pas les marques...

Tesla Model 3 sur route Tesla

Avec 1000 milliards de dollars de valorisation, Tesla explose les compteurs malgré son défi industriel

Le constructeur américain de voitures électriques continue d’affoler la Bourse. Il vient de rejoindre le club des entreprises les plus chères au monde, comme Apple ou Microsoft, en dépassant les 1000 milliards de dollars de valorisation. Les bonnes nouvelles s’accumulent, avec un contrat géant...

Sailcoop voilier tourisme mbbirdy istock

Sailcoop veut faire des voiliers une alternative durable à l’avion

Fini les voyages express. Alors que le transport aérien est pointé du doigt pour son impact environnemental, Sailcoop signe une ode au temps long. La coopérative veut lancer un réseau de transport de voiliers. La première ligne sera lancée à l'automne en direction de la Corse. Plusieurs traversées...

Circulation automobilme Paris atessadori

À Paris, passer à 30 km/h maximum n'est pas utile pour l'environnement... mais ce n'est pas l'objectif

Faire rouler les voitures à 30 km/h dans Paris ne fait pas baisser les émissions de CO2, au contraire même. Mais cette mesure, en vigueur depuis le 30 août, ne vise pas cet objectif. Officiellement, il s’agit d’accroître la sécurité et d’abaisser le bruit. En réalité, la mesure pourrait surtout...