Publié le 30 novembre 2017

ÉNERGIE

Le pétrolier Shell investit dans la voiture électrique

La Transition énergétique est en marche. La décision de Shell de s’associer à Ionity, spécialiste des bornes de recharge rapide pour voitures électriques, en est un symbole fort.

Shell va installer 500 bornes de recharge rapide pour voiture électrique dans 10 pays européens.
Shell

Le géant pétrolier Shell a annoncé lundi un partenariat avec de grands constructeurs automobiles pour accompagner leur réseau européen de stations de recharge rapide pour véhicules électriques. Le groupe anglo-néerlandais s'est associé avec l'entreprise Ionity, créée en 2016 par les allemands BMW, Daimler, Porsche et Audi ainsi que l'américain Ford.

Le but des constructeurs automobiles était de construire d'ici à 2020 des bornes de recharge "ultra-rapides", permettant de charger la batterie en cinq à huit minutes, sur 400 sites à travers l'Europe. Shell va donc accueillir ces bornes dans 80 de ses propres stations-service situées au bord des autoroutes de 10 pays européens (dont la France et le Royaume-Uni), permettant aux automobilistes d'effectuer de longues distances à bord de leur véhicule électrique.

500 bornes en Europe

Au total, 500 bornes seront disponibles dans le réseau Shell, soit en moyenne 6 par station-service. Ces bornes doivent permettre à toutes les voitures électriques ou hybrides rechargeables au standard CCS (pour Combined Charging System) de recharger leur batterie, quelle que soit leur marque.

Il s'agit d'une nouvelle initiative dans ce domaine pour Shell, de plus en plus éclectique et qui avait annoncé mi-octobre l'acquisition de la société néerlandaise NewMotion. C'est l'un des principaux fournisseurs en Europe de services de recharge pour les voitures électriques. Cette offre doit s'ajouter à celle que le groupe propose déjà dans certaines de ses stations-service.

Shell, comme les autres majors pétrolières, cherche à se faire une place dans le secteur des énergies propres au moment où de nombreux pays affichent leurs ambitions écologiques.

Les constructeurs automobiles eux-mêmes multiplient les initiatives dans le développement de la voiture électrique, même si le marché reste encore peu développé face à l'essence et au diesel, toujours dominants.

La Rédaction avec AFP


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Greve ratp questions

Chaos dans les transports publics : le pari risqué de l'ouverture à la concurrence

Journées de 13 heures, conflits à gérer, salaires jugés insuffisants... Les salariés des transports en commun en Île-de-France craignent une dégradation de leurs conditions de travail, déjà difficiles, avec l'ouverture à la concurrence. Celle-ci se déroule progressivement, sous le signe d'une...

Galere transports franciliens

Bus, métros, RER... Les difficultés s'accumulent sur le réseau de transport francilien, freinant la décarbonation de la mobilité

Alors que les transports en commun sont la clé de la décarbonation, le réseau francilien est au bord du chaos. Attentes interminables, foule qui se presse aux portes, rames bondées... Le service, réduit pendant la pandémie de Covid-19, n'a pas repris à 100%. Pourtant, les besoins augmentent chaque...

Covoiturage ecov ligne

Plan covoiturage : le gouvernement veut en faire un transport en commun comme les autres

Le covoiturage prend sa place dans l'arsenal de la mobilité durable et partagée. 150 millions d'euros lui sont alloués par le gouvernement pour tripler son usage d'ici 2027. Lignes de covoiturage avec arrêts dédiés, voies réservées, plateformes en ligne... Tous les moyens sont bons pour encourager...

Trafic automobile voitures pollution air istock

L’industrie automobile en route vers l’électrification peine encore à changer de modèle

L’industrie automobile apparaît bien engagée pour passer au véhicule électrique, les annonces en ce sens se multipliant sous l'effet du durcissement des normes. Mais la transition se passe moins facilement qu'il n'y parait car les constructeurs automobiles demeurent encore bien accros au moteur...