Publié le 08 novembre 2018

ÉNERGIE

En pleine transition énergétique, 118 bus diesel de la RATP vont être remis en circulation en Ile-de-France

Île-de-France Mobilités, qui gère le réseau des transports en commun dans la région parisienne, confirme que 118 bus diesel vont être remis en circulation le temps de recevoir assez de bus propres - d'ici fin 2020 - pour répondre à l'extension du réseau dans le cadre du Grand Paris. 250 nouveaux arrêts vont être ajoutés d'ici avril prochain mais cela nécessite plus de véhicules.

Une partie de ces bus ne pourront rouler qu'en banlieue car ils sont interdits dans la capitale.
@Wikipédia

D’ici 2025, tous les bus roulant en Île-de-France seront propres, c’est l’engagement pris par Valérie Pécresse, présidente de la Région et d'Ile-de-France Mobilités qui gère les transports en commun. Sauf qu’en attendant, pour faire face à l’extension du réseau, ce sont 118 bus diesel qui vont être ressortis des garages pour combler les manques.

Une annonce qui a surpris de nombreux Franciliens, en pleine guerre des automobilistes contre la hausse prix des carburants justifié par la lutte contre le changement climatique. Et une décision totalement paradoxale avec les plans climat adoptés par la France et la ville de Paris.

Les réserves sont vides

Le plan de restructuration du réseau de bus parisien appelé "le Grand Paris des bus" lancé en 2017 prévoit la modification de 53 lignes de bus et l'ajout d'environ 250 arrêts en avril 2019. Cela va entraîner la mise en circulation de 118 bus supplémentaires, mais les stocks de véhicules propres sont vides, a indiqué la RATP à l'AFP.

Ce sont donc des bus parmi les plus polluants, avec une vignette Crit’air 4 ou 5, qui vont de nouveau rouler. A priori, ils iront en priorité en banlieue parisienne car les véhicules de transports de personnes avec une vignette Crit’air 5 sont interdits dans Paris intra-muros.

Soucis techniques

"Ces matériels vont faire l'objet d'une rénovation intérieure et sont tous équipés de filtres à particules permettant de limiter les émissions de polluants", assure toutefois la RATP. Selon une information de L’Usine Nouvelle, le groupe aurait proposé des véhicules hybrides à IDF Mobilités qui aurait rejeté cette solution pour des raisons techniques.

En début d’année, la RATP et Île-de-France Mobilités ont lancé un énorme appel d’offres portant sur 250 à 1 000 véhicules propres, pour un montant maximum de 400 millions d'euros. Les résultats sont attendus début 2019 et les premières livraisons arriveront fin 2020. Entre-temps, il faudra boucher les trous. La flotte de la RATP compte actuellement 4 700 bus, donc 800 hybrides, 140 roulant au gaz et 74 bus électriques.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Cordons sanitaires saint merri alternatiba Clement Duquenne

[Municipales] Zéro voiture : Paris, Strasbourg et Grenoble, en tête des villes les plus mobilisées

Comment passer d’une société où la voiture est reine à une société multimodale ? C’est le défi auquel les candidats aux prochaines municipales sont plus que jamais confrontés à l’heure de l’urgence climatique et de la lutte contre la pollution de l’air. Les initiatives se multiplient sur le...

Uber congestion pollution climat TE

Uber émet autant de CO2 que 250 000 voitures chaque année à Paris et Londres

[MAJ le 29/01] Alors que le géant des VTC fait face à des scandales à répétition concernant des agressions sexuelles et des usurpations d’identité de la part de ses chauffeurs, il doit aussi faire face à une polémique concernant son impact environnemental. Selon les calculs d’une coalition d’ONG,...

Voitures diesel pollution ssuaphoto istock

Émissions de CO2 : les constructeurs automobiles européens exposés à des milliards d'euros d'amendes en 2020

C’est l’année fatale pour les constructeurs automobiles. Les émissions moyennes de CO2 des véhicules vendus en Union européenne ne peuvent plus dépasser les 95 grammes par kilomètre à partir de 2020, sous peine de fortes amendes. Sous l’effet conjugué des baisses de ventes de véhicules diesel et de...

Train LGV couv

Trois lignes à grande vitesse qui vont vous faire préférer le train

Face à un transport aérien de plus en plus décrié pour des raisons écologiques, le train a bien des atouts à faire valoir. D’ici 2030-2035, le réseau de trains à grande vitesse pourrait atteindre 100 000 kilomètres à travers le monde, acheminant plus de trois milliards de voyageurs par an, et...