Publié le 24 avril 2018

ÉNERGIE

En 2017, il s’est vendu plus de vélos électriques en France que de scooters

Les ventes de vélo à assistance électrique (VAE) ont presque doublé en 2017 et représentent désormais 10 % du marché du vélo en France. Une véritable révolution dans la façon de se déplacer, et une excellente nouvelle pour la planète. Malheureusement, le gouvernement peine à suivre.

Ve lo
Si tous les Européens pédalaient autant que les Danois, l’Union européenne parviendrait à réduire ses émissions de 12 % à 26 % en 2050.
@Pixnio

L'an dernier, il s'est vendu quelque 255 000 vélos à assistance électrique (VAE) dans l'Hexagone, sur 2,78 millions de vélos. Un nombre multiplié par deux sur un an et qui atteint presque celui des motos et scooters cumulés. Le vélo électrique participe ainsi à l’engouement des Français pour une mobilité plus douce.

Si le report modal entre la voiture et le vélo classique reste faible, autour de 20 %, le VAE réussit à séduire plus d’automobilistes. Selon le cabinet Inddigo, 70 % des acheteurs d’un vélo à assistance électrique auraient ainsi abandonné leur voiture pour les trajets domicile-travail.

Une prime à l’achat revue largement à la baisse

Une bonne nouvelle pour la planète puisque la Fédération européenne des cyclistes a calculé que le bilan carbone du VAE est de 22 grammes de CO2 par kilomètre (gCO2/km), contre 101 gCO2e/passager/km pour le bus et 271 gCO2e par passager-kilomètre pour la voiture, soit 12 fois plus. Selon ces experts, si tous les Européens pédalaient autant que les Danois, l’Union européenne parviendrait à réduire ses émissions de 12 % à 26 % en 2050.

Un objectif qui semble toutefois difficile à atteindre dans l'Hexagone avec seulement 4 % des Français qui se déplacent en vélo, contre 24 % au Danemark. D’autant que le gouvernement a durci les conditions pour obtenir la prime d’Etat de 200 euros pour l’achat d’un VAE. Désormais, seuls les ménages non imposables peuvent en bénéficier. L’allocation pour 2018 s’élève ainsi à 5 millions d’euros, dix fois moins que le montant acquitté en 2017.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

NOUVELLE ROUTE DU LITTORAL LA REUNION CA

À La Réunion, le modèle du tout voiture difficile à ébranler

Avec ses cirques, ses ravines, ses cours d'eau et son volcan, La Réunion est une île où il est difficile de se déplacer. Faute de transports collectifs adéquats, l'ère du tout voiture s'est peu à peu imposée et règne aujourd'hui largement. La crise des Gilets jaunes contre la hausse du prix des...

Tesla Elon Musk The Boring Company TheBoringCompany

[Calendrier de l’Avent] Le tunnel d’Elon Musk va propulser les voitures à 250 km/h en centre-ville

Pour Elon Musk, l’avenir de la voiture n’est pas dans les villes… mais sous les villes. Avec The Boring Company, il a fait la démonstration d’un tunnel à très haute vitesse. Jusqu’à Noël, Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour, vous découvrirez une bonne...

Loi mobilite MTES

Covoiturage, voitures autonomes, forfait vélo… les 12 principales mesures de la loi mobilité

Lundi 26 novembre, la ministre Élisabeth Borne a présenté sa loi mobilité en conseil des ministres la Loi d’Orientation des Mobilités. Un texte important au moment où les gilets jaunes manifestent contre la hausse du coût des carburants en raison de la fiscalité écologique.

Voiture electrique volkswagen

[Le chiffre] Volkswagen investit 44 milliards d'euros dans la voiture électrique et autonome

Volkswagen mise sur l'électrique. C'est peu de le dire ! Le groupe vient d'annoncer un investissement record de 44 milliards d'euros pour développer ces motorisations et les voitures autonomes. Son ambition : concurrencer Tesla en proposant des voitures deux fois moins chères.