Publié le 05 avril 2019

ÉNERGIE

[Édito vidéo] La voiture électrique ne va pas mettre fin à la pollution, elle va juste la rendre invisible

De nombreuses politiques publiques soutiennent massivement l’essor des véhicules électriques à travers le monde. Cela va rendre nos villes plus saines et plus propres. En revanche, l’essentiel de la pollution due à la production des batteries et à la génération de l’électricité va être déplacée loin des cités… mais ne va pas disparaître.

En France, il faut 30 à 40 000 kilomètres à une voiture électrique pour avoir un meilleur bilan carbone qu'une voiture thermique.
@extrememedia

En 2040, le monde consommera 118 millions de barils de pétrole par jour. Si à cette date 100 % des voitures légères passaient à l'électrique, la consommation de pétrole serait réduite de seulement 23 millions de barils… moins de 20 % de la consommation. Les consommations de la chimie, d’autres industries, du transport aérien et maritime continueront à peser lourd.

20 %. C’est à la fois énorme et à la fois peu. C’est énorme car ces 20 % de consommation en moins sont autant de microparticules, de monoxydes de carbone qui ne seront pas émises au cœur de nos villes, mettant à mal nos poumons et surtout ceux des plus fragiles d’entre nous. Ces voitures électriques promettraient donc à nos villes un avenir propre, sain et silencieux.

Une pollution invisible

Mais la production d’électricité pour alimenter ces véhicules aura lieu hors des villes. Et c’est sans compter le grand problème que pose l’extraction des matériaux pour les batteries, activité dévastatrice pour l’environnement, qui se fait dans des endroits encore plus reculés. La pollution automobile ne va pas disparaître, elle va juste devenir invisible…

Selon carbone4, un véhicule électrique demande 50 % de plus de CO2 qu’un véhicule thermique à être construit. En France, pays peu carboné grâce au nucléaire, ce n’est qu’au bout de 30 à 40 000 kilomètres que la voiture électrique devient plus avantageuse qu’une voiture thermique en matière d’émission de carbone.

Mais dans des pays plus carbonés comme l’Allemagne, la Chine, les États-Unis, le véhicule électrique ne rattrape jamais son retard initial en matière d’émissions. Si le véhicule électrique peut à coup sûr sauver nos villes… en l’état, il ne sauvera pas la planète.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Parking voitures electriques flotte automobile recharge istock

Automobile : le tout-électrique en 2035 n’est pas la solution miracle

Le 8 juin, le Parlement européen a voté en faveur de l’interdiction des ventes de voitures neuves thermiques à partir de 2035. Un vote qualifié d’historique par beaucoup. Mais il ne s’agit là que de la première marche à gravir pour transformer en profondeur le secteur de la mobilité. Réduction du...

Velo hausse vente paris THOMAS COEX AFP

Le vélo, un mode de déplacement de plus en plus prisé par les citadins

Le nombre de trajets à vélo a connu une hausse de 42 % en ville par rapport à 2019, selon l'association Vélo et Territoires qui a effectué des relevés sur près de 300 compteurs disséminés sur le territoire national. Si l’engouement pour la bicyclette est moins élevé dans les zones rurales et...

Voilier saicoop CCO

Alternative écologique à l'avion, le transport en voilier connait une renaissance en France avec Sailcoop

C'est un retour au temps long qui attire de plus en plus de voyageurs. Et la coopérative Sailcoop, qui veut faire des voiliers une alternative durable à l'avion, ne s'y trompe pas. Depuis le 6 mai, elle met le cap sur la Corse depuis Toulon. En quelques jours, son carnet de réservation s'est rempli...

Station recharge vehicule electrique renault CCO

Véhicules électriques : Les bornes de recharge commencent à s’installer dans le paysage français

L’objectif de 100 000 bornes de recharge en accès public n’a pas été atteint. Selon le baromètre des infrastructures de recharges d’avril 2022, un peu moins de 58 000 bornes ont été installées dont moins de 10 % de recharges rapides. Plusieurs grands projets d’infrastructures voient cependant le...