Publié le 30 avril 2019

ÉNERGIE

Des élus parisiens préconisent un périphérique plus lent et plus étroit

La mairie de Paris veut repenser le périphérique parisien. Cette ceinture autour de la capitale est une source de pollution atmosphérique et sonore. Mais c’est aussi un outil essentiel de la mobilité urbaine. Selon un rapport de plusieurs élus, il faut y diminuer la vitesse et supprimer des voies.

Peripherique voitures IvanBastien
Des élus parisiens veulent diminuer la vitesse sur le périphérique à 50km/h.
@IvanBastien

Un rapport d'élus parisiens de toutes tendances politiques préconise de réduire à 50 km/h la vitesse sur le périphérique parisien (au lieu de 70 km/h) et d'en limiter le nombre de voies, a indiqué à l'AFP le rapporteur. Une Mission d'information et évaluation (MIE) associant des élus de tous les groupes politiques du Conseil de Paris s'est penchée depuis septembre 2018 sur la question de la transformation du boulevard périphérique, long de 35 km et délimitant la capitale.

Le rapport, qui n'est pas encore finalisé et sera présenté le 21 mai à la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo. Une nouvelle diminution de la vitesse sur cet axe sera "une des propositions qui sera faite sans doute à court terme", explique Éric Azière (UDI-Modem), dans le cadre d'une "première phase" destinée à "éradiquer la pollution". Quotidiennement, 100 000 personnes habitant des deux côtés du périphérique sont touchées par la pollution aux particules fines des moteurs thermiques et la pollution sonore, rappelle le rapporteur.

Rouler moins vite mais mieux

"Réduire la vitesse permet de réduire ces deux sources de pollution à l'horizon 2030", explique Éric Azière, soulignant que l'ensemble des groupes politiques "a adopté cette idée". "On régule mieux le flux à 50 km/h qu'à 70, on roulera moins vite mais mieux", assure-t-il. "Mais on ne va pas faire les choses dans la brutalité", il y aura un comité de pilotage, et une concertation avec les élus de petite couronne et les usagers, précise-t-il.

Cette mesure ira de pair avec une volonté "d'harmoniser le nombre de voies" tout au long du périphérique, en réduisant ce nombre à deux fois trois voies (contre quatre à cinq à certains endroits actuellement), dont une voie sera réservée aux véhicules propres (covoiturage, voitures électriques, hybrides, transports en commun, etc.).

"On pourrait commencer à tester cette voie dédiée en 2024 pour les Jeux olympiques", préconise Éric Azière. "Dans l'idéal", l'objectif est d'aboutir d'ici 20 ans à seulement "deux fois deux voies" sur le périphérique. Dans une deuxième phase de préconisation visant à "assécher considérablement" la circulation automobile, le rapport suggère de développer et "surdimensionner les transports en commun", généraliser les voies de bus, et développer le télétravail. Enfin, une troisième phase, pour la période 2030 à 2050, vise à "aménager" le périphérique (espaces verts, etc.) et "réhabiter" les espaces autour du périph'.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Trottinettes electriques autopartage paris laurent tine flickr

Les trottinettes électriques vont-elles sauver les villes et la planète ?

Elles font la Une des journaux depuis plusieurs mois, soit pour annoncer le lancement d’un nouveau modèle, l’arrivée d’un énième opérateur, la mise en place de mesures régulant leur usage ou l'expérience d'un crash-test par un assureur. Les trottinettes électriques en plein essor sont souvent...

Peripherique voitures IvanBastien

Des élus parisiens préconisent un périphérique plus lent et plus étroit

La mairie de Paris veut repenser le périphérique parisien. Cette ceinture autour de la capitale est une source de pollution atmosphérique et sonore. Mais c’est aussi un outil essentiel de la mobilité urbaine. Selon un rapport de plusieurs élus, il faut y diminuer la vitesse et supprimer des voies.

Formule E paris 2

Nouvelle course de Formule électrique au cœur de Paris pour vanter la mobilité propre

Ce 26 avril, Paris accueille pour la quatrième fois une manche du championnat du monde de Formule électrique. Cet événement a pour vocation de vanter la mobilité électrique en exhibant au cœur de la capitale ces bolides propres, capable de dépasser 220 km/h. Mais des élus parisiens écologistes...

Voiture electrique charge borne extrememedia

[Édito vidéo] La voiture électrique ne va pas mettre fin à la pollution, elle va juste la rendre invisible

De nombreuses politiques publiques soutiennent massivement l’essor des véhicules électriques à travers le monde. Cela va rendre nos villes plus saines et plus propres. En revanche, l’essentiel de la pollution due à la production des batteries et à la génération de l’électricité va être déplacée loin...