Publié le 30 décembre 2015

ÉNERGIE

Comment valoriser l’emploi de transports doux ?

Depuis quatre ans, l’agence de notation extra-financière spécialisée TK’Blue permet aux transporteurs et à leurs clients d’évaluer l’impact environnemental, économique, technique et social des modes de transport qu’ils choisissent. Elle vient de lancer un nouvel outil de valorisation des transports doux.

Mobilité durable Vert chez vous DR
La société Vert chez vous a développé une offre écologique de livraison de petits colis.
DR

"Il n’y a pas que le prix (et les délais) dans le transport" aime à rappeler Philippe Mangeard, le fondateur et président de TK'Blue, seule agence de notation extra-financière européenne à être spécialisée dans les transports. Et pourtant, combien de donneurs d’ordres intègrent les données environnementales ou sociales au moment de choisir leurs prestataires ?

La faute à un manque de données qu’est venue combler l’agence il y a de cela quatre ans, estime son fondateur. Comment ? En prenant en compte plusieurs critères : économiques, techniques mais aussi environnementaux (émissions de CO2 mais aussi pollution de l’air et des sols, accidentologie, bruit, sécurité, congestion, etc.) et sociaux (qualité du management, formation des salariés…). La note qui en résulte permet de distinguer les donneurs d’ordres et les transporteurs les plus vertueux. L’objectif : favoriser l’optimodalité, soit la combinaison de transports les moins polluants possibles.

TK'Blue se présente comme un tiers de confiance pour l’ensemble des acteurs de la chaîne de transport. Les transporteurs bénéficient d’un indice TK'Blue plus ou moins élevé en fonction de la qualité et de la gestion de leurs matériels, équipements et personnels. Les chargeurs (propriétaires de la marchandise) et commissionnaires de transports (intermédiaires entre le chargeur et le transporteur) gagnent eux des TK’Blue en fonction de la note des transporteurs qu’ils ont choisis.  

 

"Tk’€", bilan comptable des externalités négatives du transport  

 

Parmi les clients de l’agence : de grandes entreprises donneuses d’ordres comme Castorama ou Franprix, de grosses pointures du transport comme DHL mais aussi des petites PME comme Vert chez vous !. "Pour atteindre nos objectifs de réduction de CO2, nous avons d’abord travaillé sur le basculement du transport aérien vers le maritime. Mais 80 % de notre transport est d’origine routier. Les impacts de ce mode de transport sont plus diffus : le coût pour la communauté ne se chiffre pas seulement en termes de CO2. Nous avons besoin d’un outil précis pour mesurer ces impacts pour in fine pouvoir classer nos prestataires et leur donner envie de s’engager dans un cercle vertueux. TK'Blue peut nous aider à répondre non seulement à notre problématique environnementale (CO2) mais plus généralement à notre démarche de RSE », témoigne Jean Oberle, le directeur logistique et chaîne d’approvisionnement Europe de Schneider Electric, qui teste la solution depuis quelques mois.  

Pour aller encore plus loin dans l’objectivation des bénéfices obtenus par l’optimodalité, l’agence TK'Blue a aussi lancé un nouvel outil. "TK’€" permet de convertir les gains environnementaux et sociaux du report modal en équivalent euros. Il chiffre pour chaque opération de transport, mode par mode, les coûts détaillés des externalités négatives générées. Si l’on prend l’exemple d’un report modal de la route au fleuve, le résultat est probant : pour un chargeur devant transporter 300 tonnes sur 100 km par jour pendant un an (10 millions de tonnes-kilomètres par an), le total des externalités est évalué à 213 200 € pour la route contre 22 700 € pour le fleuve. Soit un gain de 190 500 euros !

L’idée est d’utiliser ces calculs, très parlants, pour communiquer auprès de ses clients, partenaires et même des autorités publiques. 

Béatrice Héraud. Article initialement paru dans L’essentiel de la RSE N°107, octobre-décembre 2014
© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Biocarburants de deuxième génération : espoirs industriels, inquiétudes environnementales

Le projet français de biocarburants de deuxième génération Futurol vient d’entrer en phase d’industrialisation. Cinq unités de biocarburants 2G à l’échelle industrielle sont actuellement en service dans le monde. Le développement de ces agrocarburants produits à partir de la...

Le fret maritime, passager clandestin du climat

Le fret maritime, actuellement en pleine expansion, représente pourtant un véritable angle mort dans les politiques climatiques internationales, ce qui est d’autant plus problématique que les émissions de gaz à effet de serre liées au secteur du transport maritime international devraient...

Climat : les entreprises doivent se fixer des objectifs en ligne avec celui de 2°C à 2050

Pour ne pas dépasser les 2 degrés de réchauffement climatique d'ici 2050, il ne faut pas émettre plus de 1 000 millions de tonnes de carbone, ce qui suppose un changement de cap radical de l’ensemble de l’économie mondiale. Pour faire passer le message, un collectif d’organisations évalue...

Voitures électriques : le choix du gouvernement contesté

Depuis le 1er octobre, le projet de loi sur la Transition énergétique est débattu à l’Assemblée nationale. Ce texte met-il la France sur la bonne voie dans le transport routier ? La volonté affichée par le gouvernement de favoriser la voiture électrique (VE) individuelle est contestée. Il...

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Tesla model Y CC0

SUV électrique : un poids trop lourd pour réussir notre transition

Oui à la voiture électrique mais pas à n'importe quel poids ! C'est l'alerte que lance ce jeudi 9 novembre le WWF alors que la "SUVisation" des voitures touche aussi l'électrique. Dans un rapport très détaillé, l'ONG déplore la consommation excessive de matériaux critiques des SUV électriques par...

Train regional DAMIEN MEYER AFP

Railcoop : la belle aventure de la relance des petites lignes ferroviaires déraille

L’avenir de Railcoop s’assombrit. Retards, licenciements, arrêt du fret… Après avoir accumulé les coups durs durant plusieurs mois, la coopérative ferroviaire a été placée en redressement judiciaire. Elle bénéficie désormais de six mois pour trouver de nouveaux investissements et mener à bien la...

A69 une autre voie ramdam sur le macadam 21 et 22 octobre 2023 VALENTINE CHAPUIS AFP

A69 : entre manifestation "joyeuse et populaire" d’un côté et "incendies et zad évacuée" de l’autre, l’impossible dialogue

Ce week-end, on ne retiendra sans doute de la mobilisation contre l'A69 que les dégradations dans les entreprises sous-traitantes du chantier et la Zad éphémère, évacuée brutalement par les forces de l'ordre. Mais derrière ces images chocs, il y avait aussi celles d'une manifestation qui s'est...

Lufthansa CC0

Lufthansa estime qu’il devra consommer la moitié de l’électricité allemande pour voler vert

Le mythe de l'avion vert est une nouvelle fois mis à mal. Le patron de la Lufthansa, le premier transporteur européen, reconnaît lui-même que la conversion de sa flotte aux carburants de synthèse va nécessiter l'équivalent de la moitié de l'électricité produite en Allemagne. De quoi mettre en avant...