Publié le 15 juillet 2017

ÉNERGIE

[VIDEO] Pour les régions sans électricité, une lampe alimentée grâce à la... gravité !

Deux chercheurs missionnés par la GravityLight Foundation ont trouvé une alternative aux lampes à kérosène, très utilisées dans les pays en développement malgré leur risque sur la santé et leur coût. Ils ont inventé la Gravity Light, une lampe qui fonctionne grâce à la gravité et qui ne demande rien d’autre qu’un sac de sable ou de terre d’environ 10 kg pour fonctionner. 


GravityLight

Zéro pollution. La lampe à gravité, inventée par la GravityLight Foundation, a pour objectif de remplacer le kérosène, principale source d’alimentation des lampes dans les pays en développement. "Nous proposons une alternative propre, sûre et abordable", avance l'association.

L'idée vient de deux chercheurs, Martin Riddiford et Jim Reeves. Il suffit de remplir un sac d’environ 9 kg et de l’accrocher au cordon de la lampe. Le sac descendra alors lentement et actionnera une dynamo, permettant de générer 30 minutes de lumière. Contrairement aux dispositifs à manivelle qui demande trois minutes d’effort pour 30 minutes de lumière, la GravityLight a besoin de trois secondes de levée pour un retour d’une demi-heure.

GravityLight: Made in Africa from GravityLight on VimeoDeux chercheurs ont inventé la GravityLight, une lampe peu coûteuse qui fonctionne grâce à la gravité. Une alternative à la lampe à kérosène, très polluante et massivement utilisée dans les pays en développement.

 

Bill Gates soutien le projet

VenduE au prix de 5 dollars, cette lampe pourrait servir aux 20% de la population mondiale qui n’a pas accès à l’électricité. Grâce à une campagne de crowdfunding, la GravityLight Foundation a pu tester ces lampes dans 1300 foyers à travers 27 pays et ainsi améliorer le concept.  L'organisation a reçu le soutien de plusieurs grandes personnalités, dont Bill Gates, et a ainsi pu distribuer 6000 lampes au Kenya.  

 

Selon la Banque mondiale, 780 millions de femmes et d’enfants utilisent des lampes à pétrole. Ils inhalent l’équivalent de deux paquets de cigarettes par jour. 60% des femmes ayant des cancers du poumon ne fument pas. En plus de générer 3% des émissions mondiales de CO2, le kérosène coûte cher. Il représente jusqu'à 20% des revenus d’un foyer.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Innovation énergétique

L’après-pétrole a déjà commencé. Comment produire de l’électricité sans polluer ? Comment se passer des énergies fossiles ? Comment améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments ? Les idées pour répondre à ces interrogations sont nombreuses et souvent audacieuses.

Total polytechnique banderole greenpeace

Total n'est pas le bienvenu sur le campus de l'école Polytechnique

Depuis plusieurs mois, des élèves de Polytechnique se mobilisent contre l'implantation d'un centre de recherche et d'innovation par Total sur leur campus. Ils estiment que cela va à l'encontre du principe de neutralité de l'établissement. La semaine dernière, une soixantaine d'activistes ont...

[Calendrier de l'Avent] Pour la première fois en France, un immeuble chauffé grâce au métro

Cap aujourd'hui sur une nouvelle expérience qui permet à un immeuble parisien d'être chauffé grâce à la chaleur du métro. Jusqu’à Noël, Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour, vous découvrirez une bonne nouvelle qui prouve que le combat pour le climat,...

SeaWing : une aile qui tracte les navires pour réduire la pollution maritime

Comment réduire la pollution maritime ? Airseas, une startup toulousaine vient de créer une méga-aile pour tracter des cargos. Elle permettrait de réduire de 20% leur consommation de fioul. Cette SeaWing, pensée par des ingénieurs d'Airbus, devrait être opérationnelle d'ici 2019.

[VIDEO] En Israël, les routes rechargent les voitures électriques

L'Israël vient de construire un premier tronçon d'une route capable de recharger les véhicules électriques. Une petite révolution qui permettrait de contourner les principaux freins à la démocratisation des voitures électriques, à savoir l'autonomie et le temps de recharge des batteries.