Publié le 28 juin 2019

ÉNERGIE

Les pays du G20 prêts à coopérer pour faire de l'hydrogène une énergie clé de la transition écologique

Alors que les chefs d'états se réunissent au Japon dans le cadre du G20 les 28 et 29 juin, les ministres de l’environnement s'étaient déjà concertés quelques semaines auparavant. Ils avaient alors décidé d’accroître leur coopération pour faire émerger une filière mondiale de l’hydrogène. Ce gaz qui n’émet aucun polluant lors de son utilisation peut être produit à partir d’énergies renouvelables et pourrait alimenter l’ensemble du parc automobile mondial.

600 taxis à hydrogène sont prévus à Paris fin 2020.
@CC0

Toutes les planètes sont – enfin – alignées pour faire de l’hydrogène "une ressource clé dans la transition écologique", a estimé l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans un rapport publié le 14 juin (1), lors du G20 Environnement organisé au Japon. Les États se sont ainsi engagés à intensifier leurs échanges pour faire émerger la production d’hydrogène au niveau mondial.

Aujourd’hui, la production d’hydrogène génère chaque année plus de 800 millions de tonnes de CO2 car il est produit à partir d'énergie fossile. Mais à terme, ce gaz pourrait être produit à partir d’énergies renouvelables. Il permettait ainsi de répondre au problème de leur intermittence en stockant l’électricité produite sous forme de gaz. Celui-ci pourrait ensuite servir à chauffer les bâtiments ou à faire rouler les véhicules.

Des coûts en baisse de 30 %

L’AIE prévoit que la production mondiale d’hydrogène pourrait atteindre 70 millions de tonnes par an, de quoi alimenter l'ensemble du parc automobile mondial. Si les coûts de production restent encore élevés, l’Agence estime aussi que ceux-ci pourraient baisser de 30 % d’ici 2030 en raison de la baisse du coût des énergies renouvelables et du passage à l’échelle de l’hydrogène.

La Chine a déjà entamé ce virage et a engagé une réorientation massive de ses investissements vers l’hydrogène avec un objectif d’un million de véhicules en circulation en 2030. En avril dernier, le Français Air Liquide s’est associé à une entreprise chinoise pour développer des stations de recharge dans tout le pays. En France, les premiers bus à hydrogène devraient être mis en circulation dans le Nord-Pas-de-Calais cet été.

Les pays du G20 se sont par ailleurs accordés sur la réduction des déchets plastique en milieu marin. Leurs progrès devront être publiés tous les ans. C'est "un premier pas pour résoudre ce problème", a estimé dans un communiqué Hiroaki Odachi, de Greenpeace Japon. Mais c’est "insuffisant de compter sur les actions volontaires des pays" pour résoudre cette crise. "Des règles internationales contraignantes avec des calendriers et des objectifs clairs" sont nécessaires, comme ceux de l'accord de Paris sur le climat, a-t-il ajouté. Au niveau mondial, seuls 9 % des plastiques sont recyclés.  

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir le rapport de l'AIE.


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La France veut investir 100 millions d'euros par an dans l’hydrogène

Nicolas Hulot a dévoilé le 1er juin son plan pour le développement de la filière hydrogène en France. Le gouvernement compte mettre sur la table 100 millions d'euros en 2019 pour faire de l'Hexagone le leader mondial de ce gaz qui pourrait être une des clés de voûte de la transition...

Mobilité propre : 600 taxis à hydrogène Hype à Paris fin 2020

Une nouvelle joint-venture vient de voir le jour pour booster le déploiement des véhicules à hydrogène. Air Liquide, Toyota, Idex et Step, qui détient les taxis à hydrogène Hype, se sont associés pour mettre en circulation 500 taxis supplémentaires d'ici fin 2020 à Paris. Ils n'émettent ni...

[INFOGRAPHIE] La France en retard sur le développement de l’hydrogène vert

Nicolas Hulot a enfin dévoilé son plan hydrogène la semaine dernière. Il met sur la table 100 millions d’euros pour 2019 et prévoit 5 000 véhicules en circulation d’ici 2023, ainsi qu’une centaine de bornes de recharge. La France, qui a principalement misé sur le véhicule électrique...

Se chauffer avec des éoliennes, c’est le pari du projet Grhyd à Dunkerque

Quelques jours après le lancement du plan hydrogène de Nicolas Hulot, le premier démonstrateur français de "power to gas" (conversion d’électricité en gaz) a été inauguré lundi 11 juin à Dunkerque. Il prévoit de transformer le surplus d’électricité produit par les éoliennes et les panneaux...

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Route solaire Wattway Colas Defense92

Impasse pour la route solaire révolutionnaire… mais l’expérimentation reste positive selon le département

En 2016, l’expérimentation d’une route recouverte de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité devait ouvrir la voie à un large déploiement. Mais la technologie mise en place par Wattway dans l’Orne n’a pas résisté à l’usage. Pour autant de nombreuses autres routes solaires sont en...

Total met en service la bioraffinerie de La Mède, malgré l'opposition écologiste

La raffinerie de biocarburants de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône), l'une des plus grandes d'Europe, a démarré sa production la semaine dernière. Au grand dam des associations de défense de l'environnement qui s’opposent depuis des années à cette installation. En cause notamment son...

[Bonne Nouvelle] Une usine chimique Arkema passe à 100 % d'autoconsommation électrique solaire

Le monde de la chimie a des process coûteux en énergie. Pour réduire leur impact environnemental, beaucoup misent sur les renouvelables. Ainsi, Arkema vient d’équiper l’un de ses sites Seveso dans les Alpes-de-Haute-Provence d’une centrale solaire de 10 MWc.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

Les énergies renouvelables emploient 11 millions de personnes à travers le monde

Le photovoltaïque est le principal employeur du secteur, devant l’éolien, tandis que l’offshore est en train de décoller. Selon un récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena), 11 millions de personnes travaillaient dans les énergies renouvelables l’an dernier à...