Publié le 16 janvier 2018

ÉNERGIE

Les énergies renouvelables seront toutes compétitives d’ici 2020

Les coûts de l'éolien et du solaire vont encore baisser fortement ces prochaines années au point que ces deux énergies seront globalement moins chères que les énergies fossiles (fuel, gaz, charbon). Les autres énergies vertes progressent également rapidement, selon une étude de l’Irena.

Eoliennes lever de soleil Italie Enr énergies renouvelables futur ROBERTO PERI AFP

DR

"Toutes les technologies renouvelables seront compétitives par rapport aux énergies fossiles en 2020", estime l'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) dans une nouvelle étude sur les coûts des énergies vertes.

D’ici 2020, les coûts moyens des renouvelables devraient atteindre entre 30 et 100 dollars par mégawattheure (MWh) en fonction des technologies (éolien, solaire, géothermie, biomasse, etc.), quand les énergies fossiles affichent des coûts entre 50 et 170 dollars le MWh, note l'étude. Ces prix varient en fonction des pays, selon les gisements en énergie ou les réglementations.

Déjà l'an dernier, les coûts moyens des nouveaux projets de parcs d'éolien terrestre et de centrales solaires ont fluctué entre 60 et 100 dollars le MWh, avec plusieurs records en dessous de cette moyenne. Cela a été le cas aux Émirats arabes unis, au Chili, au Mexique et au Pérou dans le solaire.

Une décision économique intelligente

Dans l'éolien, des projets sont déjà régulièrement mis en service avec un coût de 40 dollars le MWh. Les baisses de coûts sont tirées par l'amélioration constante des technologies mais aussi une concurrence qui s'accentue avec de nombreuses entreprises qui développent des projets d'énergies renouvelables, remarque l'étude.

"Se tourner vers les renouvelables (...) n'est plus simplement une décision faite au nom de l'environnement mais, de plus en plus largement, une décision économique intelligente", selon Adnan Z. Amin, directeur général de l'Irena, cité dans le communiqué.

Les "meilleurs" projets éoliens terrestre et solaire pourraient ainsi produire une électricité à un coût de 30 dollars par MWh, voire moins dans les deux prochaines années. Et cette baisse des coûts s'observe aussi pour les autres énergies renouvelables, note l'Irena. L'an dernier, des projets dans la géothermie, la biomasse ou l'hydroélectricité se sont développés avec des coûts autour de 70 dollars le MWh.

Le solaire à concentration et l'éolien en mer font également des progrès et certains projets qui seront mis en service d'ici 2020 et 2022 coûteront entre 60 et 100 dollars le MWh, prévoit l'Irena.

À titre de comparaison, en France, le coût du nucléaire existant et donc amorti s’établi entre 30 et 40 euros par MWh (36 à 48 dollars par MWh). Le nouveau nucléaire, c’est-à-dire l’EPR de Flamanville qui doit démarrer en 2019, aura un coût de production supérieur. L’énergie la moins chère du pays est la production hydraulique, tirée de grands édifices édifices dont les coûts ont été amortis depuis très longtemps. Ils sont estimés aux alentours de 15 euros par MWh.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

EDF Romanche Gavet centrale hydraulique barrage de livet @concepcion alvarez

À Romanche-Gavet, près de Grenoble, EDF inaugure le plus grand chantier hydroélectrique de France

EDF vient d’inaugurer sa toute nouvelle centrale hydroélectrique à Romanche-Gavet, dans l’Isère. Celle-ci va produire assez d’électricité pour alimenter 230 000 habitants, soit l’équivalent des villes de Chambéry et Grenoble. Mais cette épopée industrielle, qui a nécessité dix ans et quelque 400...

Oliennes trouble inquietude nuages pixabay

Face aux contraintes et aux polémiques, la filière éolienne inquiète pour son avenir

Contraintes géographiques et administratives, contestations locales, recours systématiques, polémiques … La filière éolienne est attaquée de toutes parts depuis plusieurs mois. Pourtant, dans sa feuille de route, le gouvernement lui accorde une place de choix dans le futur énergétique du pays. Reste...

Laurent Vincenti Total

En Corée du Sud, Total accélère sur l’éolien offshore

Le pétrolier français veut se renforcer dans la production d’électricité bas carbone. Cet objectif passe par la Corée du Sud où l’entreprise va déployer 2GW d’éolien offshore. Ce projet s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone en 2050.

Panneaux solaires eoliennes europe pixabay

Les renouvelables deviennent la première source d’électricité en Europe, devant les énergies fossiles

Les énergies renouvelables ont produit plus d'électricité que les énergies fossiles au premier semestre 2020 au sein de l'Union européenne. Une première historique qui envoie un bon signal pour le développement d'une énergie verte. Bien que la baisse de la demande, due au confinement, explique en...