Publié le 16 janvier 2018

ÉNERGIE

Les énergies renouvelables seront toutes compétitives d’ici 2020

Les coûts de l'éolien et du solaire vont encore baisser fortement ces prochaines années au point que ces deux énergies seront globalement moins chères que les énergies fossiles (fuel, gaz, charbon). Les autres énergies vertes progressent également rapidement, selon une étude de l’Irena.

Eoliennes lever de soleil Italie Enr énergies renouvelables futur ROBERTO PERI AFP

DR

"Toutes les technologies renouvelables seront compétitives par rapport aux énergies fossiles en 2020", estime l'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) dans une nouvelle étude sur les coûts des énergies vertes.

D’ici 2020, les coûts moyens des renouvelables devraient atteindre entre 30 et 100 dollars par mégawattheure (MWh) en fonction des technologies (éolien, solaire, géothermie, biomasse, etc.), quand les énergies fossiles affichent des coûts entre 50 et 170 dollars le MWh, note l'étude. Ces prix varient en fonction des pays, selon les gisements en énergie ou les réglementations.

Déjà l'an dernier, les coûts moyens des nouveaux projets de parcs d'éolien terrestre et de centrales solaires ont fluctué entre 60 et 100 dollars le MWh, avec plusieurs records en dessous de cette moyenne. Cela a été le cas aux Émirats arabes unis, au Chili, au Mexique et au Pérou dans le solaire.

Une décision économique intelligente

Dans l'éolien, des projets sont déjà régulièrement mis en service avec un coût de 40 dollars le MWh. Les baisses de coûts sont tirées par l'amélioration constante des technologies mais aussi une concurrence qui s'accentue avec de nombreuses entreprises qui développent des projets d'énergies renouvelables, remarque l'étude.

"Se tourner vers les renouvelables (...) n'est plus simplement une décision faite au nom de l'environnement mais, de plus en plus largement, une décision économique intelligente", selon Adnan Z. Amin, directeur général de l'Irena, cité dans le communiqué.

Les "meilleurs" projets éoliens terrestre et solaire pourraient ainsi produire une électricité à un coût de 30 dollars par MWh, voire moins dans les deux prochaines années. Et cette baisse des coûts s'observe aussi pour les autres énergies renouvelables, note l'Irena. L'an dernier, des projets dans la géothermie, la biomasse ou l'hydroélectricité se sont développés avec des coûts autour de 70 dollars le MWh.

Le solaire à concentration et l'éolien en mer font également des progrès et certains projets qui seront mis en service d'ici 2020 et 2022 coûteront entre 60 et 100 dollars le MWh, prévoit l'Irena.

À titre de comparaison, en France, le coût du nucléaire existant et donc amorti s’établi entre 30 et 40 euros par MWh (36 à 48 dollars par MWh). Le nouveau nucléaire, c’est-à-dire l’EPR de Flamanville qui doit démarrer en 2019, aura un coût de production supérieur. L’énergie la moins chère du pays est la production hydraulique, tirée de grands édifices édifices dont les coûts ont été amortis depuis très longtemps. Ils sont estimés aux alentours de 15 euros par MWh.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Route solaire Wattway Colas Defense92

Impasse pour la route solaire révolutionnaire… mais l’expérimentation reste positive selon le département

En 2016, l’expérimentation d’une route recouverte de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité devait ouvrir la voie à un large déploiement. Mais la technologie mise en place par Wattway dans l’Orne n’a pas résisté à l’usage. Pour autant de nombreuses autres routes solaires sont en...

Total met en service la bioraffinerie de La Mède, malgré l'opposition écologiste

La raffinerie de biocarburants de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône), l'une des plus grandes d'Europe, a démarré sa production la semaine dernière. Au grand dam des associations de défense de l'environnement qui s’opposent depuis des années à cette installation. En cause notamment son...

[Bonne Nouvelle] Une usine chimique Arkema passe à 100 % d'autoconsommation électrique solaire

Le monde de la chimie a des process coûteux en énergie. Pour réduire leur impact environnemental, beaucoup misent sur les renouvelables. Ainsi, Arkema vient d’équiper l’un de ses sites Seveso dans les Alpes-de-Haute-Provence d’une centrale solaire de 10 MWc.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

Les énergies renouvelables emploient 11 millions de personnes à travers le monde

Le photovoltaïque est le principal employeur du secteur, devant l’éolien, tandis que l’offshore est en train de décoller. Selon un récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena), 11 millions de personnes travaillaient dans les énergies renouvelables l’an dernier à...