Publié le 08 février 2018

ÉNERGIE

La part de l'électricité fournie par les énergies renouvelables a baissé en France en 2017

Les énergies renouvelables ont fourni 18,4 % de l'électricité consommée en France en 2017, un chiffre inférieur à ceux des années précédentes qui s'explique par la baisse de la production hydroélectrique, selon un bilan publié jeudi par le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Chaque année, les gestionnaires de réseaux RTE et Enedis, le SER et l'association des distributeurs d'électricité (Adeef) établissent un "Panorama de l'électricité renouvelable" (éolien, solaire, hydroélectricité, biomasse, etc.)

En 2016, leur production avait représenté 19,6% de l'électricité consommée, et 18,7% en 2015. En 2017, elle se limite à 18,4 %. Cette baisse de 2017 s'explique par la chute de la production hydroélectrique (-18 % par rapport à 2016), principal contributeur de l'électricité renouvelable, à cause d'une "très mauvaise année en terme de pluviométrie", selon Jean-Louis Bal, président du SER.

Le parc des énergies renouvelables dispose aujourd'hui d'une puissance totale de 48 685 MW, soit 94 % de l'objectif prévu par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour 2018 (51,7 GW). Les raccordements d'installation de production d'électricité renouvelable ont connu une hausse record en 2017 avec 2 763 MW supplémentaires, tirés principalement par l'éolien (65 % des raccordements).

Les objectifs seront atteints

Concernant cette énergie, "c'est la meilleure année jamais faite" avec 1 797 MW, a réagi auprès de l'AFP Jean-Louis Bal. Le parc éolien a ainsi vu sa taille augmenter de 15,3 % sur un an à 13 559 MW. Dans une moindre mesure en valeur absolue, le solaire a contribué à hauteur de 32 % des nouveaux raccordements avec 887 MW supplémentaire, dont la moitié rien que pour le dernier trimestre. La tendance devrait se poursuivre en 2018 avec presque 1 500 MW attendus.

La filière des bioénergies électriques a gagné 31 MW et l'hydroélectrique 48 MW. Pour le président du SER, l'objectif de la PPE 2018 devrait être "pratiquement" atteint. Dans le détail, il devrait être atteint de justesse, ou presque, pour l'éolien (actuellement à 90 % de l'objectif) mais pas pour le solaire (actuellement à 75 %). Quant à l'énergie hydroélectrique et à la biomasse, le niveau attendu a déjà été dépassé.

La Rédaction avec AFP


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Parc eolien en mer saint nazaire CAPA Corporate

Loi d’accélération des énergies renouvelables : les cinq mesures à retenir

Panneaux solaires obligatoires sur les parkings, zones d'accélération... Le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables entame sa phase finale. Après une commission mixte paritaire qui est parvenue à un consensus, l’Assemblée nationale a adopté le texte mardi 31 janvier. Il doit...

Centrale geothermie istock danielsnaer

Projet de loi énergies renouvelables : la chaleur est la grande oubliée

Le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables doit faire l’objet d’un vote à l’Assemblée nationale ce mardi 10 janvier. Il vise à accélérer le déploiement des projets éoliens et photovoltaïques. Les écologistes ont déjà annoncé qu’ils s'abstiendraient. Le texte présente de nombreuses...

Panneausolaire ParkingSupermarcheLot ACHT

Accélération des énergies renouvelables : les cinq mesures phares à retenir du projet de loi

L’examen du projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables en première lecture à l’Assemblée nationale s’est achevé dans la nuit de jeudi à vendredi 19 décembre. Un vote solennel doit avoir lieu le 10 janvier. Il devrait être favorable même si certains redoutent que le scrutin ne soit...

Eoliennes renouvelables retard france pixabay

Le retard de la France sur les énergies renouvelables va lui coûter plusieurs centaines de millions d’euros

Le retard de la France en matière d'énergies renouvelables va lui coûter plusieurs centaines de millions d'euros. En 2020, le pays était le seul à ne pas avoir tenu ses objectifs. Des objectifs contraignants qui poussent la France à négocier avec les bons élèves européens pour leur racheter leur...