Publié le 10 janvier 2018

ÉNERGIE

L'Ukraine construit sa première centrale solaire à Tchernobyl

Les 2000 kilomètres du no man’s land de Tchernobyl en Ukraine, où a eu lieu le plus grave accident nucléaire de l’histoire en 1986, sont en passe de retrouver une nouvelle vie. Un an après l’installation d’un sarcophage de protection, l’Ukraine lance la construction d’une centrale photovoltaïque à quelques centaines de mètres du réacteur accidenté.

L'arche, construite par Vinci et Bouygues, qui a été placée au-dessus du réacteur accidenté de Tchernobyl. .
Vinci

En 2016, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) présentait à quoi ont servi les 2,2 milliards d’euros dépensés à Tchernobyl pour sécuriser le site qui a connu le plus grave accident nucléaire de l’histoire en 1986. Un événement qui avait contaminé les trois quarts de l’Europe et laisser sur place une zone de 2 000 kilomètres carrés pour les 70 000 ans à venir. Le principal progrès était l’achèvement d’un sarcophage d’acier géant, une arche, pour recouvrir le réacteur endommagé, source de radiations extrêmes.

À cette occasion, Hanna Vronska, alors ministre de l’écologie faisait un voeux qui sur le moment paraissait un peu insensé. Son premier projet était de créer une "réserve naturelle". "L’idée est que la nature est au calme dans cette zone. Il faut en profiter pour faire des recherches scientifiques et préserver l’écosystème de cette région", expliquait-elle. La seconde est de "développer dans cette zone un parc solaire. Tout est réuni pour y construire une grande centrale photovoltaïque".

Un million d’euros investis

Deux ans plus tard, cette dernière proposition a abouti. L'Ukraine se prépare à lancer sa première centrale solaire dans la zone contaminée. D'une puissance relativement symbolique d'un mégawatt, la centrale se trouve à seulement une centaine de mètres du nouveau "sarcophage". Une telle centrale peut couvrir la consommation d'environ 2 000 foyers vivant en appartements, explique à l'AFP Evguen Variaguine, directeur de l'entreprise ukraino-allemande Solar Chernobyl qui a réalisé ce projet.

Le groupe a dépensé un million d'euros dans cette structure d'environ 3 800 panneaux photovoltaïques installés sur 1,6 hectare, le double de la pelouse d'un stade de football. Il espère rentabiliser le projet d'ici à sept ans. A partir de cette unité qui doit être inaugurée dans les semaines à venir, le groupe prévoit d'atteindre un total de 100 mégawatts dans la zone où le niveau d'ensoleillement "est le même que dans le sud de l'Allemagne", souligne Evguen Variaguine.

"Ce territoire ne peut évidemment pas être utilisé pour l'agriculture, mais il convient tout à fait pour des projets innovants et scientifiques", assurait à l'AFP en 2016 le ministre ukrainien de l'Environnement Ostap Semerak. Des précautions restent nécessaires : les supports des panneaux photovoltaïques de Solar Chernobyl ne sont pas plantés directement dans la terre contaminée, mais fixés sur des socles en béton posés à même le sol. "Nous ne pouvons pas forer ou creuser ici en raison des règles de sécurité", explique Evguen Variaguine.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Photovoltaique champ solaire energies renouvelables essor pixabay

L’essor des énergies renouvelables en 2021 marque un point de non-retour dans la transition énergétique

Les énergies renouvelables se sont considérablement développées ces dernières années et encore battu un record en 2021. Elles vont continuer à croître dans le futur, à tel point que des chercheurs estiment que cet essor marque un point de non-retour dans la transition énergétique. Cela signifie...

IStock 948327168

Énergie solaire : de nouvelles mesures pour le photovoltaïque, mais les projets citoyens menacés

Le gouvernement a simplifié l'installation de panneaux photovoltaïques sur bâtiments pour les projets allant jusqu'à 500 kilowatts (environ 5 000 m2 de surface). Une mesure très attendue par la filière, qui doit également permettre de limiter l'artificialisation des sols. Mais dans le même temps, il...

IStock 927960860

Éolien : le casse-tête du recyclage des pales

Alors que les premiers parcs français arrivent en fin de vie, des centaines d'éoliennes vont devoir être prises en charge ces prochaines années. Or aujourd'hui, les pales ne sont quasiment jamais recyclées en raison de leur composition. Mais une innovation pourrait changer la donne. Siemens-Gamesa a...

Windmills gdb56acbce 1280

Comment le gouvernement entend rendre les éoliennes acceptables

En matière d'énergie renouvelable, la France est en retard par rapport à ses objectifs. En cause : les nombreux recours qui allongent la mise en place des projets éoliens. Début octobre, le gouvernement a annoncé dix mesures pour encourager leur acceptabilité. Il compte notamment s'appuyer sur la...