Publié le 19 octobre 2018

ÉNERGIE

L’Europe et Bill Gates lancent un fonds pour financer des technologies "radicalement nouvelles" pour l’énergie

L'Union européenne et le milliardaire américain Bill Gates ont lancé la création d’un fonds d'investissement de 100 millions d'euros pour soutenir les développements technologiques dans le domaine des énergies propres.

Bill Gates, lors du sommet de Davos en 2014.
@Davos

Le co-fondateur de Microsoft, engagé dans la lutte contre le changement climatique et président de Breakthrough Energy Ventures, a signé avec la Commission européenne un protocole d'accord pour créer Breakthrough Energy Europe (BEE).

Il s'agit d'"un fonds d'investissement conjoint destiné à aider les entreprises européennes innovantes à développer et à commercialiser des technologies radicalement nouvelles dans le domaine des énergies propres", a expliqué l'exécutif européen dans un communiqué. Stockage, agriculture, décarbonation des transports, production d'énergie, industries lourdes, sont autant de domaines qui pourraient bénéficier du coup de pouce du nouveau fonds d'investissement.

Résoudre des problèmes difficiles

"Ce fonds d'investissement de 100 millions d'euros est le premier de son genre, et a vu le jour en un temps record", s'est félicité Maros Sefcovic, vice-président de la Commission chargé de l'union de l'énergie.  "Mon parcours chez Microsoft m'a poussé à devenir un soutien pour les scientifiques dans la résolution de problèmes difficiles", a lancé Bill Gates, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Breakthrough Energy Europe devrait être opérationnel en 2019, selon la Commission. Son capital viendra pour moitié de Breakthrough Energy et pour l'autre des instruments de partage des risques financés par Horizon 2020, le programme de recherche et d'innovation de l'UE.

La Rédaction avec AFP

 

 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

EDF Romanche Gavet centrale hydraulique barrage de livet @concepcion alvarez

À Romanche-Gavet, près de Grenoble, EDF inaugure le plus grand chantier hydroélectrique de France

EDF vient d’inaugurer sa toute nouvelle centrale hydroélectrique à Romanche-Gavet, dans l’Isère. Celle-ci va produire assez d’électricité pour alimenter 230 000 habitants, soit l’équivalent des villes de Chambéry et Grenoble. Mais cette épopée industrielle, qui a nécessité dix ans et quelque 400...

Oliennes trouble inquietude nuages pixabay

Face aux contraintes et aux polémiques, la filière éolienne inquiète pour son avenir

Contraintes géographiques et administratives, contestations locales, recours systématiques, polémiques … La filière éolienne est attaquée de toutes parts depuis plusieurs mois. Pourtant, dans sa feuille de route, le gouvernement lui accorde une place de choix dans le futur énergétique du pays. Reste...

Laurent Vincenti Total

En Corée du Sud, Total accélère sur l’éolien offshore

Le pétrolier français veut se renforcer dans la production d’électricité bas carbone. Cet objectif passe par la Corée du Sud où l’entreprise va déployer 2GW d’éolien offshore. Ce projet s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone en 2050.

Panneaux solaires eoliennes europe pixabay

Les renouvelables deviennent la première source d’électricité en Europe, devant les énergies fossiles

Les énergies renouvelables ont produit plus d'électricité que les énergies fossiles au premier semestre 2020 au sein de l'Union européenne. Une première historique qui envoie un bon signal pour le développement d'une énergie verte. Bien que la baisse de la demande, due au confinement, explique en...