Publié le 19 octobre 2018

ÉNERGIE

L’Europe et Bill Gates lancent un fonds pour financer des technologies "radicalement nouvelles" pour l’énergie

L'Union européenne et le milliardaire américain Bill Gates ont lancé la création d’un fonds d'investissement de 100 millions d'euros pour soutenir les développements technologiques dans le domaine des énergies propres.

Bill Gates, lors du sommet de Davos en 2014.
@Davos

Le co-fondateur de Microsoft, engagé dans la lutte contre le changement climatique et président de Breakthrough Energy Ventures, a signé avec la Commission européenne un protocole d'accord pour créer Breakthrough Energy Europe (BEE).

Il s'agit d'"un fonds d'investissement conjoint destiné à aider les entreprises européennes innovantes à développer et à commercialiser des technologies radicalement nouvelles dans le domaine des énergies propres", a expliqué l'exécutif européen dans un communiqué. Stockage, agriculture, décarbonation des transports, production d'énergie, industries lourdes, sont autant de domaines qui pourraient bénéficier du coup de pouce du nouveau fonds d'investissement.

Résoudre des problèmes difficiles

"Ce fonds d'investissement de 100 millions d'euros est le premier de son genre, et a vu le jour en un temps record", s'est félicité Maros Sefcovic, vice-président de la Commission chargé de l'union de l'énergie.  "Mon parcours chez Microsoft m'a poussé à devenir un soutien pour les scientifiques dans la résolution de problèmes difficiles", a lancé Bill Gates, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Breakthrough Energy Europe devrait être opérationnel en 2019, selon la Commission. Son capital viendra pour moitié de Breakthrough Energy et pour l'autre des instruments de partage des risques financés par Horizon 2020, le programme de recherche et d'innovation de l'UE.

La Rédaction avec AFP

 

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Route solaire Wattway Colas Defense92

Impasse pour la route solaire révolutionnaire… mais l’expérimentation reste positive selon le département

En 2016, l’expérimentation d’une route recouverte de panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité devait ouvrir la voie à un large déploiement. Mais la technologie mise en place par Wattway dans l’Orne n’a pas résisté à l’usage. Pour autant de nombreuses autres routes solaires sont en...

Total met en service la bioraffinerie de La Mède, malgré l'opposition écologiste

La raffinerie de biocarburants de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône), l'une des plus grandes d'Europe, a démarré sa production la semaine dernière. Au grand dam des associations de défense de l'environnement qui s’opposent depuis des années à cette installation. En cause notamment son...

[Bonne Nouvelle] Une usine chimique Arkema passe à 100 % d'autoconsommation électrique solaire

Le monde de la chimie a des process coûteux en énergie. Pour réduire leur impact environnemental, beaucoup misent sur les renouvelables. Ainsi, Arkema vient d’équiper l’un de ses sites Seveso dans les Alpes-de-Haute-Provence d’une centrale solaire de 10 MWc.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

Les énergies renouvelables emploient 11 millions de personnes à travers le monde

Le photovoltaïque est le principal employeur du secteur, devant l’éolien, tandis que l’offshore est en train de décoller. Selon un récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena), 11 millions de personnes travaillaient dans les énergies renouvelables l’an dernier à...