Publié le 12 mars 2018

ÉNERGIE

L’Alliance solaire internationale, imaginée lors de la COP21, officiellement lancée par Emmanuel Macron

Lors de sa visite officielle en Inde, Emmanuel Macron a officiellement lancé l'Alliance solaire internationale avec le Premier ministre indien Narendra Modi. L'Alliance avait été annoncée lors de la COP21 de 2015 et a pour but de rassembler les 121 pays situés entre les tropiques qui disposent d'un fort niveau d'ensoleillement et les pays développés qui possèdent les technologies solaires. 

Emmanuel Macron est en visite officielle en Inde.

Le deal avait été noué entre la France et l’Inde lors de la COP21 de 2015. Depuis, des réunions de pilotage avaient été organisées mais c’est seulement le 11 mars 2018 que s’est tenu le premier sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale. Elle s'est déroulée en Inde, en présence du Premier ministre indien Narendra Modi et d'Emmanuel Macron, en visite officielle dans le pays.  

"Nous devons lever tous les obstacles et changer d'échelle" pour développer l'énergie solaire, a déclaré le Président français face à une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement réunis dans la capitale indienne. Il a annoncé que Paris allait engager 700 millions d'euros supplémentaires d'ici 2022, en prêts et en dons débloqués par l'Agence française de Développement (AFD). Cet effort portera à 1 milliard d'euros l'engagement de la France pour promouvoir le développement de l’énergie solaire.  

Objectif : 1 000 milliards de dollars  

L’Alliance solaire internationale vise à rassembler les 121 pays situés entre les tropiques, où les taux d’ensoleillement permettent un prix bas de l’énergie solaire. Elle doit servir de plateforme de coopération entre ces pays en développement et les pays développés disposant de technologies dans le solaire.  

L’objectif est ainsi de mobiliser plus de 1 000 milliards de dollars d’investissement d’ici à 2030 pour développer 1 térawatt d'énergie solaire. "Pour encourager l'usage de l'énergie solaire, la technologie doit être rendue disponible. Ressources financières, bas coûts, développement de technologie de stockage, production en masse... Un écosystème est nécessaire à l'innovation", a estimé pour sa part le Premier ministre indien Narendra Modi.  

Le chef de l'État français et le nationaliste hindou Narendra Modi doivent inaugurer ce lundi 12 mars une centrale solaire de 100 mégawatts construite par le groupe français Engie. Mais si la visite du président Macron a été placée sous le signe du soleil, elle a aussi fait la part belle à l’atome. Les deux pays ont en effet annoncé ce week-end une "avancée significative" dans la livraison de six réacteurs EPR à Jaitapur, dans le sud-ouest de l’Inde. Ce qui en ferait la plus puissante centrale nucléaire au monde.   

Concepcion Alvarez avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles