Publié le 12 mars 2018

ÉNERGIE

L’Alliance solaire internationale, imaginée lors de la COP21, officiellement lancée par Emmanuel Macron

Lors de sa visite officielle en Inde, Emmanuel Macron a officiellement lancé l'Alliance solaire internationale avec le Premier ministre indien Narendra Modi. L'Alliance avait été annoncée lors de la COP21 de 2015 et a pour but de rassembler les 121 pays situés entre les tropiques qui disposent d'un fort niveau d'ensoleillement et les pays développés qui possèdent les technologies solaires. 

Le deal avait été noué entre la France et l’Inde lors de la COP21 de 2015. Depuis, des réunions de pilotage avaient été organisées mais c’est seulement le 11 mars 2018 que s’est tenu le premier sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale. Elle s'est déroulée en Inde, en présence du Premier ministre indien Narendra Modi et d'Emmanuel Macron, en visite officielle dans le pays.  

"Nous devons lever tous les obstacles et changer d'échelle" pour développer l'énergie solaire, a déclaré le Président français face à une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement réunis dans la capitale indienne. Il a annoncé que Paris allait engager 700 millions d'euros supplémentaires d'ici 2022, en prêts et en dons débloqués par l'Agence française de Développement (AFD). Cet effort portera à 1 milliard d'euros l'engagement de la France pour promouvoir le développement de l’énergie solaire.  

Objectif : 1 000 milliards de dollars  

L’Alliance solaire internationale vise à rassembler les 121 pays situés entre les tropiques, où les taux d’ensoleillement permettent un prix bas de l’énergie solaire. Elle doit servir de plateforme de coopération entre ces pays en développement et les pays développés disposant de technologies dans le solaire.  

L’objectif est ainsi de mobiliser plus de 1 000 milliards de dollars d’investissement d’ici à 2030 pour développer 1 térawatt d'énergie solaire. "Pour encourager l'usage de l'énergie solaire, la technologie doit être rendue disponible. Ressources financières, bas coûts, développement de technologie de stockage, production en masse... Un écosystème est nécessaire à l'innovation", a estimé pour sa part le Premier ministre indien Narendra Modi.  

Le chef de l'État français et le nationaliste hindou Narendra Modi doivent inaugurer ce lundi 12 mars une centrale solaire de 100 mégawatts construite par le groupe français Engie. Mais si la visite du président Macron a été placée sous le signe du soleil, elle a aussi fait la part belle à l’atome. Les deux pays ont en effet annoncé ce week-end une "avancée significative" dans la livraison de six réacteurs EPR à Jaitapur, dans le sud-ouest de l’Inde. Ce qui en ferait la plus puissante centrale nucléaire au monde.   

Concepcion Alvarez avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Photovoltaique champ solaire energies renouvelables essor pixabay

L’essor des énergies renouvelables en 2021 marque un point de non-retour dans la transition énergétique

Les énergies renouvelables se sont considérablement développées ces dernières années et encore battu un record en 2021. Elles vont continuer à croître dans le futur, à tel point que des chercheurs estiment que cet essor marque un point de non-retour dans la transition énergétique. Cela signifie...

IStock 948327168

Énergie solaire : de nouvelles mesures pour le photovoltaïque, mais les projets citoyens menacés

Le gouvernement a simplifié l'installation de panneaux photovoltaïques sur bâtiments pour les projets allant jusqu'à 500 kilowatts (environ 5 000 m2 de surface). Une mesure très attendue par la filière, qui doit également permettre de limiter l'artificialisation des sols. Mais dans le même temps, il...

IStock 927960860

Éolien : le casse-tête du recyclage des pales

Alors que les premiers parcs français arrivent en fin de vie, des centaines d'éoliennes vont devoir être prises en charge ces prochaines années. Or aujourd'hui, les pales ne sont quasiment jamais recyclées en raison de leur composition. Mais une innovation pourrait changer la donne. Siemens-Gamesa a...

Windmills gdb56acbce 1280

Comment le gouvernement entend rendre les éoliennes acceptables

En matière d'énergie renouvelable, la France est en retard par rapport à ses objectifs. En cause : les nombreux recours qui allongent la mise en place des projets éoliens. Début octobre, le gouvernement a annoncé dix mesures pour encourager leur acceptabilité. Il compte notamment s'appuyer sur la...