Publié le 13 mars 2014

ÉNERGIE

L'Allemagne fait des énergies renouvelables la clé de son aide au développement de l'Afrique

Berlin revoit actuellement sa stratégie d'aide au développement sur le continent africain. Au cœur de celle-ci : le développement des énergies renouvelables. Pour les pays africains concernés, les avantages sont nombreux : transfert de technologie, formation sur place, indépendance énergétique, etc. Pour les PME allemandes du secteur, c'est un nouveau marché prometteur. Un modèle gagnant-gagnant ?

142324_GF.jpg
Panneaux solaires au Burkina Faso
© Nathalie Bertrams (worldfuturecouncil)

Energie pour tous

Le recentrage par Berlin de sa stratégie d'aide au développement en Afrique autour des énergies renouvelables s'inscrit dans un débat mondial. Selon les Nations Unies, c'est le manque d'accès des populations à l'électricité qui est le frein majeur au développement. C'est pourquoi l'organisation a lancé l'initiative «Sustainable Energy for All» (SE4All) dont l'objectif est de permettre l'accès à une énergie durable à 1,3 milliard de personnes à l'horizon 2030.

« Lorsque nous nous déplaçons sur le continent africain, deux requêtes précises nous sont adressées: aidez-nous à produire de l'électricité et exportez votre savoir-faire en matière d'énergies renouvelables », rapporte Stefan Liebing, président de l'Association des entreprises germano-africaines en marge de la conférence « Managing Risk in Africa » tenue au siège de la Commerzbank à Francfort. L'association comprend environ 600 membres dont la moitié est issu du monde des PME (le « Mittelstand ») et du secteur des énergies renouvelables. Pour Stefan Liebing, il n'y a donc pas de doute : il est nécessaire de lier activités industrielles et aide au développement.

Les acteurs du secteur énergétique coopèrent depuis plusieurs années déjà, qu'ils soient issus du domaine public, privé ou coopératif, souligne un porte-parole du ministère de l'Aide au développement (BMZ). « Entre 2004 et 2011, environ 6 milliards d'euros ont été consacrés à des projets énergétiques et ils y étaient tous impliqués », relève-il. « De fait, l'énergie est devenu un élément central de l'aide au développement allemand et son importance devrait rapidement croître de manière significative ».

La volonté de pousser un « made in Germany » responsable

Seul problème, mais de taille: « les PME n'ont pas les mêmes capacités que les entreprises du Dax (le CAC 40 allemand, ndlr) à investir en Afrique », note Stefan Liebing. Aussi son organisation en appelle-t-elle à un soutien plus soutenu de Berlin, via par exemple l'attribution de garanties par l'agence allemande d'assurance-crédit Hermes. Plus généralement, c'est une meilleure efficacité de l'aide au développement qui est visé : « il serait judicieux à nos yeux de voir une collaboration bien plus étroite entre ministère de l'Aide au développement et ministère de l'Economie et de l'Energie », estime ainsi Stefan Liebing.

Dans un contexte de concurrence accrue avec la Chine, très active sur le continent africain, le président de l'association des entreprises germano-africaines rappelle aussi l'importance du «made in Germany » en matière de RSE. « Il se distingue non seulement par sa grande qualité technologique, mais aussi par ses standards sociaux et environnementaux. Nous aimerions que les gouvernements africains intègrent ces critères lors de leurs appels d'offre ». Un nouveau chantier en perspective.

Claire Stam, à Francfort
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Eoliennes en mer terres rares pixabay

Les énergies renouvelables sont peu dépendantes des terres rares

Un nouveau rapport de l’Ademe fait le point sur l'utilisation des terres rares dans les énergies renouvelables et leurs solutions de stockage. Selon l’agence, il n’y a pas de risque d’approvisionnement. En revanche, l'utilisation de métaux rares comme le cobalt ou le lithium est plus problématique.

Panneaux solaires toitures pixabay

[Infographie] 100 % d’énergie renouvelable au niveau mondial en 2050, c’est possible et rentable !

Passer à 100 % d’énergies renouvelables, c'est possible en électrifiant tous les secteurs de l’énergie. Et ce serait même plus rentable que le système actuel. Voilà la conclusion à laquelle sont parvenus 14 scientifiques après quatre années et demie de recherches. Le dernier rapport sur les...

Centrale solaire Piolenc Arkuo Energy

[Bonne nouvelle] La France inaugure la plus grande centrale solaire flottante d’Europe sur un lac du Vaucluse

Le solaire flottant fait son apparition en France avec l'inauguration, il y a quelques jours, de la plus grande centrale photovoltaïque flottante d'Europe. Elle est installée sur un lac artificiel abandonné de la commune de Piolenc, dans le Vaucluse. Avec ses 47 000 panneaux, elle devrait alimenter...

Biomasse pixabay

[Bonne nouvelle] Strasbourg va produire de l’hydrogène propre à partir de biomasse dès 2021

Alors que les taxis à hydrogène se font de plus en plus visibles dans les rues de Paris, une unité de production d'hydrogène vert va voir le jour à Strasbourg d'ici 2021. Le procédé, unique au monde, consiste à fabriquer ce gaz à partir de biomasse, sans émettre de CO2. 650 kilogrammes pourraient...